Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hostages. Saison 1. Episodes 14 et 15.

8 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-01-08-01h19m00s143.jpg

 

Hostages // Saison 1. Episodes 14 et 15. Suspicious Minds / Endgame.
SERIES FINALE


Bien que CBS ne se soit pas encore prononcée sur le destin de la série, les audiences parlant d’elle-même, nous avons donc vu les deux derniers épisodes de Hostages. Cependant, la série a une vraie fin. Je tiens à rassurer tous les gens qui ont voulu la regarder et qui l’on abandonné en cours de route en voyant les audiences chuter. Sauf que voilà, cette série n’est pas très bonne. Mais je suis allé au bout, par fascination masochiste pour le genre plutôt que pour connaître réellement la fin. Et puis j’ai de la sympathie pour Dylan McDermott même si ce dernier a plutôt tendance de faire des trucs bourrés de défauts que de réels bons trucs. Les créateurs de Hostages voulaient en fait faire avec Hostages une sorte de American Horror Story : une saison, une prise d’otages. J’aurais bien aimé qu’une saison 2 voit le jour. Vous devez certainement vous dire que je suis cinglé et bien non, je suis loin d’être cinglé. Je trouve que c’est l’issue logique des choses. En effet, j’aurais bien aimé voir ce que cela aurait pu être dans un autre environnement (je voyais bien la banque façon Inside Man) sans les erreurs commises avec la première saison.

Car il y a eu des critiques de faites et ils auraient pu gommer les défauts. Surtout que cette prise d’otages avait vraiment ses limites. Mais voilà, on est donc arrivé au bout de l’histoire. Et puis tout le monde va vouloir devenir gentil et sauver le Président (même la première dame c’est dire). Enfin, ce n’est qu’en apparence de toute façon car je sais pertinemment que Hostages je pouvais pas aller bien loin non plus. Car le problème c’est que la série n’a pas suffisamment développé quoi que ce soit. Elle a plus passé son temps à brasser de l’air pas très frais plutôt qu’à réellement proposer quelque chose de nouveau. Il y a donc des problèmes avec les personnages encore une fois et notamment notre général en charge de cette opération qui, au départ, se voulait bien ficelée, et qui finalement est une farce pour enfants. Car tout le monde aurait pu voir la supercherie. C’était tellement mal foutu. Sans parler de la manière dont tout cela est résolu, avec la petite morale bien pensante et tout bonnement répugnante de la fin. En effet, la femme de Duncan n’est pas d’accord avec ce qui s’est passé avec la famille Sanders.
vlcsnap-2014-01-08-00h59m57s230.jpgEt ce même si elle a réussi à s’en sortir grâce à cette histoire. Car sans ça elle aurait pu attendre sa transplantation encore des années et certainement mourir. Du coup, l’idée était bonne car Ellen a la main sur le coeur. C’est une vraie Mère Thérésa. Elle est capable de sauver tout le monde. Du Président à la femme de Duncan. En un seul épisode. Alors qu’elle n’était pas capable de faire grand chose dans tous les épisodes précédents. Bien que la timeline de la série soit assez courte, je dois avouer que l’on n’a pas vu Ellen faire grand chose dans son hôpital. Certes, Hostages n’était pas une série médicale mais je suis certain qu’il y avait beaucoup plus à raconter vous ne pensez pas ? Bref, de toute façon Ellen est l’un des personnages les plus ennuyeux et nais de cette série. Fort heureusement que Archer apporte un peu d’action de son côté. Entre Jake, Morgan et Brian qui se font à nouveau kidnapper. Brian a même réussi à pousser des ailes quand il tente de sauver sa fille dans des toilettes publics. Quelle bonne idée tout de même.

Cette série est toujours pleine de non-sens mais ce n’est pas tant une erreur que ça. En effet, on se rend rapidement compte que finalement le tout aurait très bien pu se dérouler de façon bien différente. Notamment du point de vue de Kramer et Sandrine. Ces deux là. Le pire reste Sandrine. C’était un excellent personnage, froide et distante avec le sentimentalisme elle est tombée dans le panneau avec sa relation avec Kramer. Encore pire, elle devient gentille à la fin de la saison. C’est quand même un comble. Je n’oublie pas le Président qui va se faire passer un petit savon par sa femme qui ne veut plus se taire et qui a envie de parler haut et fort maintenant. Et puis il y a tout un tas d’autres choses énervantes. Mais ce que l’on ne peut pas enlever à ces deux épisodes c’est leur rythme. Je dois avouer que j’ai plus ou moins eu ce que je suis venu chercher quand j’ai regardé Hostages pour la première fois. C’est-à-dire un divertissement sans trop grosse prise de tête qui s’amuse avec des personnages pas très futés. Cela aurait pu faire un bon Direct to DVD avec Dylan McDermott.
vlcsnap-2014-01-08-01h31m13s43.jpgAu lieu de ça, Hostages nous a servi une sorte de soupe assez imbuvable. Bien que ces deux derniers épisodes relèvent plus ou moins le niveau, on est loin des premiers épisodes qui, sans être très frais et sans renouveler le genre parvenaient malgré tout à me séduire pleinement. Je ne vais pas garder un souvenir impérissable de cette série c’est certain mais bon, je pense qu’en l’ingurgitant assez rapidement vous n’allez ni trop vous ennuyer ni trouver ça trop mauvais. Disons que c’est le genre de trucs que l’on binge watch plutôt que de le regarder de semaines en semaines. C’était une série faite pour Netflix et cie en somme… C’est même une question qui avait été soulevée par certains critiques américains quand les audiences sont tombées.

Note : 5/10. En bref, une fin tout à fait honorable pour une mauvaise série.

Commenter cet article