Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hostages. Saison 1. Pilot.

24 Septembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-09-24-02h32m55s253.png

 

Hostages // Saison 1. Episode 1. Pilot.


La première saison de Hostages doit durer en tout et pour tout 15 épisodes. Il va donc falloir faire en sorte de remplir ces 15 épisodes avec quelque chose, on ne pouvait donc décemment pas tout de suite tuer le Président et donc laisser la vie sauve aux personnages. Ce que j'ai cependant du mal à voir c'est où Hostages veut réellement en venir. Il y a de bons petits mystères assez efficaces et tous les personnages ont des secrets. Hostages réussi à rassembler cependant tous les codes du film de home invasion afin de créer un sentiment de peur panique et ainsi donner au téléspectateur l'impression qu'il ne pourra pas sortir de ce pétrin. Car comme le dit si bien Duncan "We thought of everything". Et si d'un coup, comme une envie de pisser, le Président choisissait de se faire opérer par son chirurgien attiré ? Ils seraient bien dans le caca Duncan et cie, et les Sanders par la même occasion. Tout est plus ou moins prévisible dans ce premier épisode de Hostages mais l'on se laisse rapidement porter par le suspense et la tension qu'il impose. Je ne m'y attendais pas du tout.

Ellen Sanders, une chirurgienne brillante qui exerce dans un hôpital de Washington D.C., est chargée d'opérer le Président des Etats-Unis. Mais ce qui aurait dû être un honneur se transforme en un enfer : elle se retrouve au coeur d'une conspiration politique. Son mari et ses trois enfants sont pris en otage et les ravisseurs menacent de les exécuter si elle ne suit pas leurs instructions. Commence alors une course contre la montre pour les sauver...
vlcsnap-2013-09-24-02h01m09s137.pngDisons que j'étais un peu septique. D'une part car j'avais assez peur que cela manque de charme visuellement parlant. Et le ton assez sobre, propre aux productions de CBS, colle parfaitement à Hostages. C'est déjà un bon point. Ensuite il y a Dylan McDermott (American Horror Story), l'homme qui ne vieilli jamais. Du haut de ses 51 ans, qu'il ne fait pas, il s'impose ici comme le manitou de l'opération (enfin, si l'on oublie le personnage qui intervient depuis la Maison Blanche). Ce qu'il y a de bien avec lui c'est qu'il croit tellement à ce qu'il joue qu'il en devient particulièrement amusant. Notamment quand il joue au super agent du FBI au début de l'épisode. Justement, parlons de cette introduction. J'ai eu du mal à entrer dans le truc avec les cinq premières minutes qui manquent à mon sens de tout ce qu'ils ont réussi à mettre en oeuvre dans la seconde partie de l'épisode. Le pilote impose un rythme très classique où l'on nous présente un à un les personnages et la situation dans laquelle ils sont. Cela m'a rappelé un peu American Nightmare dans un genre différent.

Et puis une fois que les méchants investissent la maison (ils n'ont même pas eu envie de profiter du petit dîner préparé par maman Sanders, les saligauds ça avait l'air bon et je ne me serais pas fait prier), tout devient alors beaucoup plus intéressant et passionnant. Les enfants sont souvent générateurs de têtes à claques dans les séries mais pour le moment, même si les problèmes d'ados des deux personnages ne sont pas parfaits (l'un doit de l'argent à un dealeur et l'autre est enceinte de son petit ami qui ne veut visiblement pas d'une relation stable avec elle), au fond ils participent à créer ce sentiment d'oppression qu'il y a tout au long. Mon seul regret c'est Toni Collette (United States of Tara). J'aime beaucoup cette actrice mais je ne sais pas, j'ai l'impression que ce rôle n'est pas fait pour elle. Reste à voir comment elle va s'accommoder à la chose dans les prochains épisodes mais j'ai presque peur.

Note : 7/10. En bref, Hostages délivre un premier épisode efficace et même fun si l'on prend certaines choses au second degré. Et puis bon sang, Dylan McDermott me surprendra toujours.

Commenter cet article

Bruno_Anto 14/10/2013 10:43


J'ai beaucoup aimé. Hâte de voir la suite !