Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House Husbands. Saison 1. Pilot (Australie).

4 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-09-04-00h53m46s67.png

 

House Husbands // Saison 1. Episode 1. Pilot.

 

Nouvelle série de Channel 9, une chaine australienne, House Husbands raconte donc les aventures de quatre pères au foyer que le destin va réunir un peu par hasard. J'ai beaucoup aimé l'idée de base de cette histoire car c'est vrai, on parle très peu souvent des hommes au foyer en télévision. Du coup, j'attendais quelque chose de cette série, qu'elle creuse un peu plus loin que le bout de son nez. Ce que j'ai bien aimé dans un premier temps c'est cette bonne humeur ambiante. On sent que ces pères, même si ils galères au quotidien avec les enfants, ils sont heureux et respirent quelque chose d'intéressant. Contrairement à un genre de série similaire mais mettant en scène des femmes, on se retrouve ici avec quelque chose de plus réflexif (mais malheureusement ce n'est pas le point fort de l'épisode). C'est bien te tenter en tout cas. Sur certains points, House Husbands m'a beaucoup rappelé Men of a Certain Age.

Les aventures de quatre pères au foyer qui sont, pour des raisons différentes, réunis ensemble par le destin. Cela va enchainer des situations.
vlcsnap-2012-09-04-00h42m33s244.pngL'autre bonne chose de ce premier épisode c'est la diversité, et surtout la volonté des scénaristes de rester dans l'air du temps. Il y a de plus en plus de pères au foyer désormais, et c'est ce que le créateur de la série a voulu mettre en avant. House Husbands tente donc de représenter une minorité qui commence à faire son trou dans le monde de la parentalité. Malheureusement, il manque tout de même la famille homoparentale sans clichés, mais c'est un tout autre débat. Dans le rôle des pères on retrouve Firass Dirani (Underberlly, The Straits mais surtout… Power Rangers), Gyton Grantley (East West 101), Rhys Muldoon (Lockie Leonard) et Gary Sweet (The Circuit). Un petit casting intéressant mais malheureusement pas surprenant non plus. J'aurais préféré que les noms de cette petite série sans prétention soient un peu plus intéressants.

Malgré tout, on peut saluer la volonté de House Husbands de rester réaliste avec une mise en scène assez sobre. Par ailleurs, ce premier épisode a     aussi des défauts. Malheureusement on voit que l'on reste assez en surface, qu'il y a quelques intrigues assez niaises (l'histoire du bus par exemple) et l'ensemble baigne un peu trop dans le surplace pour le moment. Je n'attendais pas grand chose de cette série (voire même rien étant donné que j'y suis aller dans en connaitre la réelle teneur) mais je dois avouer que je reste tout de même sur ma faim. Il manque des choses. Alors c'est bien beau de donner du cachet à la réalisation, ou encore de donner envie au téléspectateurs de regarder quelque chose qui puisse leurs correspondre mais malheureusement, il aurait aussi fallu travailler un peu plus l'idée et aller plus loin. Le genre n'est pas suffisamment bien exploité à mon sens.

Note : 4.5/10. En bref, un premier épisode médiocre malgré quelques bonnes choses et surtout une idée de base très solide.

Commenter cet article