Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Cards (US). Saison 2. Episodes 5 et 6.

1 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-03-01-14h57m16s232.jpg

vlcsnap-2014-03-01-14h11m25s108.jpg

 

House of Cards (US) // Saison 2. Episodes 5 et 6. Chapter 18 / Chapter 19.


Je dois avouer que j’ai fais une très grosse bêtise en regardant ces deux épisodes. En effet, sans le vouloir je me suis retrouvé à regarder l’épisode 2.06 avant l’épisode 2.05. J’étais tellement déçu d’avoir vu cet épisode avant l’autre. Surtout que du coup, j’avais du mal à comprendre ce qui se passait dans « Chapter 19 ». Je m’étais dit que j’avais dû louper un épisode alors que je n’avais prévu que d’en regarder deux aujourd’hui. Mais mon appréciation de ces deux épisodes est du coup très différente. D’un côté j’ai cru que « Chapter 19 » était confus et écrit de façon très étrange, puis de l’autre « Chapter 18 » m’a de ce fait paru un peu trop simpliste. Alors certes, il y a largement de quoi faire ici et là au travers des personnages de House of Cards, notamment dans les intrigues épisodiques mais je dois avouer que d’un point de vue de la trame de la saison, j’ai eu du mal à remettre tous les morceaux dans le bon sens. Je vais donc être particulièrement indulgent cette semaine. J’ai de toute façon beaucoup aimé les jeux qui se jouent à droite et à gauche mais j’aurais forcément aimé voir tout cela dans le bon ordre. Surtout que, une fois que l’on a remis le tout dans le bon ordre, ces deux épisodes sont certainement les plus réussis de la série depuis le début de la saison 2.

Ce que j’ai beaucoup aimé dans un premier temps c’est la manière dont House of Cards nous prépare à la chute de notre journaliste. Ce personnage fouille merde n’a pas voulu se ranger comme Janine et il a donc préféré se ranger du côté de Gavin Orsay. Il se trouve que maintenant il est en prison et qu’il sera très difficile de le faire sortir. Je suppose que Janine va reprendre l’enquête (c’est en tout cas ce que j’espère car plus de Constance Zimmer dans une série n’est jamais une mauvaise idée). J’ai beaucoup de mal à comprendre cependant ce que Gavin est supposé faire dans cette série. Le personnage n’apporte finalement que très peu de choses. Mon regard se penche donc sur Janine en espérant que celle-ci prenne le taureau par les cornes et embrasse son côté fouille merde elle aussi. Car c’est une journaliste, elle ne devrait pas avoir peur (sauf qu’elle a peur de Francis - et elle a bien raison -). Les jeux de pouvoir dans cette série continuent d’être aussi passionnants que fascinants. Les personnages jouent donc avec leur pouvoir et leur influence afin de montrer qu’ils sont importants. Le tout fourmille de bonnes idées et des intrigues particulièrement jouissive.
vlcsnap-2014-03-01-14h10m12s146.jpgvlcsnap-2014-03-01-14h47m55s251.jpgJe pense notamment à « Chapter 18 » qui doit être le meilleur épisode de la saison (et ce même si au fond je l’ai vu dans le désordre). Ce que j’ai beaucoup aimé c’est la manière dont le suspense est joué, dont les personnages sont mis en scène et le tout parvient à arriver à son dénouement. La série est perfide, tout comme Francis, et l’on ne peut donc qu’être charmé par l’ensemble. Les négociations sont presque troublantes mais le tout fonctionne très bien car justement, les scénaristes de House of Cards ont une vision beaucoup plus large qu’un simple épisode. Leur but est de jouer avec le pouvoir et de nous raconter à grande échelle ce que c’est réellement. Francis est maintenant à une place de la hiérarchie gouvernementale américaine qui n’est qu’à un cheveu du Président et il commence à se sentir comme le chef du pays. Cela se ressent énormément en tout cas. Ensuite dans « Chapter 19 », nous sommes plongés au beau milieu d’une crise énergétique. EN effet, Francis et Tusk vont devoir encore une fois se confronter. Tout cela pour le plus grand plaisir du téléspectateur.

Ce que j’aime dans cette confrontation c’est à quel point Francis n’a aucun égard envers Tusk. C’est d’ailleurs réciproque mais l’un a plus de pouvoir que l’autre et du coup, c’est d’autant plus intéressant à mon humble avis que l’on ne pourrait le penser. Pendant ce temps, Claire continue d’être la vraie partner-in-crime de Francis. Elle veut avoir le soutien de la première dame. Elle est presque pire que son mari parfois cette femme, car au fond derrière ce sourire malicieux se cache tellement de choses. Mais House of Cards ne veut jamais trop en dire sur elle, du coup elle se révèle d’épisodes en épisodes. Son petit déjeuner à la Maison Blanche était divin, une belle occasion pour Claire de montrer encore une fois qu’elle n’est pas la femme du Vice Président mais qu’elle est quelqu’un qui a également du pouvoir, capable de manipuler son monde afin de trouver quelques associés ici et là. Le but des Underwood est clair de toute façon : c’est la Présidence. Mais dans quel but ? Car Francis pourrait certes être Président mais je ne pense pas que cela soit pour faire le bien du coup je me demande vraiment dans quel but. On a l’impression que House of Cards nous emmène vers une immense conspiration dont on ne connait pas encore les aboutissants.
vlcsnap-2014-03-01-14h41m28s225.jpgFinalement, malgré ma petite erreur de visionnage, ces deux épisodes étaient passionnants. Il y a même de la place pour Stamper c’est dire. Mis en scène par John David Coles (réalisateur d’épisodes de séries par ci par là), ces deux épisodes fonctionnent surtout grâce à l’écriture de ses scénaristes. A commencer par Kenneth Lin pour « Chapter 18 », un épisode brillant de bout en bout et puis John Makiewicz (Dr House, Mentalist) pour « Chapter 19 ».

Note : 10/10 et 8.5/10. En bref, deux solides épisodes de House of Cards.

Commenter cet article