Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Cards (US). Saison 2. Episodes 7 et 8.

23 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-03-23-16h11m11s157.jpg

vlcsnap-2014-03-23-16h11m15s190.jpg

 

House of Cards (US) // Saison 2. Episodes 7 et 8. Chapter 20 / Chapter 21.


Petit coup de mou à House of Cards. Après l’épisode 2.05 et accessoirement sa suite le 2.06, House of Cards nous offre ici deux épisodes que l’on pourrait qualifier de transitoire. Je pense que remarquer de tels épisodes c’est aussi le problème de regarder la série comme je le fais. Car si je regardais la série en la binge-watchant comme beaucoup de gens, je pense que je n’aurais pas reconnu un petit coup de mou chez ces deux épisodes. Cela ne veut pas pour autant dire que ces deux épisodes étaient mauvais, mais simplement qu’il se passait beaucoup moins de choses réellement surprenantes. Le personnage de Frank est en constante évolution et ce que j’aime par dessus tout c’est quand on tente de le prendre de haut. La scène dans le bureau ovale où il est confronté au Président était excellente. En effet, ce dernier se permet de remettre Frank à sa place mais Frank ne veut pas affronter les critiques et préfère donc demander à pouvoir quitter le bureau. Un moyen intelligent de la part de House of Cards de démontrer que même si le pouvoir de Frank est parfois remis en cause, il garde aussi la main sur comment on peut le critiquer.

Plus tard dans l’épisode, le Président va même venir s’expliquer et s’excuser de s’être emporté de la sorte. C’est malin et tout cela permet aussi à Frank de conserver une certaine longueur d’avance sur tout le monde. C’est sans compter sur ce petit clip de campagne qui remet en cause le gouvernement actuel et le fait que le Président ait pu choisir Frank en tant que Vice Président alors que tout le monde sait très bien que ce personnage est affable et tout ce qu’il y a de plus détestable au monde. Mais ce que je me suis rendu compte tout de même dans cet épisode c’est le fait que Frank manque de quelque chose cette année par rapport à la saison précédente. Maintenant qu’il est Vice Président, ses ennemis ont changé et étant donné que ses adversaires ne sont pas vraiment à sa taille, ce n’est tout de suite plus très passionnant. On aurait pu apprécier que Frank ait un adversaire de taille et que cela soit réellement mis en avant par House of Cards. Frank a besoin d’être bousculé et pas toujours d’être conforté. Mais Tusk est tout de même un adversaire intéressant. Disons qu’il apporte ce que la série a besoin par moment.
vlcsnap-2014-03-23-16h54m59s65.jpgCela ne veut pas pour autant dire qu’il ne manque rien du tout mais disons qu’au moins il y a de la suite dans les idées. Pour en revenir à Frank et Walker, leur scène dans les couloirs vides de la Maison Blanche est particulièrement bonne ça elle met en avant quelque chose d’un peu plus léger chez le personnage de Frank. C’est bienvenue même si cela aurait pu être encore plus développé. Si dans « Chapter 20 » il ne se passe pas grand chose, j’ai logique préféré l’épisode suivant « Chapter 21 » qui commence à faire évoluer le tout. Peut-être que ce qui manquait à « Chapter 20 » c’est tout simplement Claire et Frank. Ce couple vedette qui parvient à mettre en oeuvre tellement de choses ensemble. « Chapter 21 » rappelle d’ailleurs qu’ils sont une équipe et la scène de la fin de l’épisode où ils vont courir ensemble est presque symbolique. Claire est donc de retour sur le devant de la scène et le cliffangher de fin de l’épisode va certainement amener tout un tas de choses. Le fait qu’un tabloïd s’intéresse à la vie de « Mrs. Underwood Between the Sheets » c’est grandiose. En tout cas, on ne peut pas rêver mieux.

Tusk continue de son côté à montrer les crocs ce qui permet aussi à l’épisode de conserver un certain rythme. Un rythme beaucoup plus soutenu que dans l’épisode précédent. Claire va s’occuper de son côté d’influencer Tricia Walker, à la fois d’un point de vue politique mais aussi d’un point de vue plus personnel. Le pauvre Connor Ellis tout de même. Ce dernier pensait qu’il allait travailler pour les deux Underwood et finalement il se trouve être le petit larbin de Claire. Frank est de son côté de toute façon et il n’a pas besoin d’aide. Ces deux épisodes étaient par ailleurs mis en scène par Scott Foley (Dangereuse séduction) qui a déjà mis en scène les « Chapter 16 & 17 » cette année et d’autres épisodes l’an dernier. Il est donc devenu un vrai petit maître chez House of Cards. En tout cas il capture à merveille le tout de cette série et sait aussi comment faire en sorte de ne pas trahir ce que David Fincher avait pu voir (c’était déjà lui qui avait repris le flambeau avec les « Chapter 3 & 4 », suite directe des deux épisodes réalisés par David Fincher.

Note : 6/10 et 6.5/10. En bref, une transition plutôt correcte dans son ensemble avec une préférence pour « Chapter 21 ».

Commenter cet article

moi59 24/03/2014 10:09


plus qu' un coup de mou, cette série est ridicule , l' histoire avec les chinois on s' en fout et les histoires secondaires servent de remplissage quant aux adversaires de F U tous plus nul naifs
aveugles les uns que les autres


 


cette série c' est le surcotage dans toute sa splendeur

delromainzika 23/03/2014 19:03


Voilà, du coup je pense que l'appréciation de la série est différente quand on regarde tout d'un coup ou pas tout d'un coup. Cela doit être le cas avec beaucoup de séries

Matt 23/03/2014 18:59


Tu as raison dans ton début d'article, en binge-watchant la série je n'ai pas ressenti de coup de mou