Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Cards (US). Saison 2. Episodes 9 et 10.

5 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-04-05-18h10m29s152.jpg

vlcsnap-2014-04-05-17h30m45s113.jpg

 

House of Cards (US) // Saison 2. Episodes 9 et 10. Chapter 22 / Chapter 23.


Après avoir mis en scène un épisode de Orange is the New Black l’an dernier, Jodie Foster a mis en scène un épisode de House of Cards. J’aime beaucoup cette femme, surtout en tant qu’actrice étant donné que son travail de réalisatrice est pour le moment très maigre. Malgré des films sympathiques je retiens surtout l’adaptation du roman Le Complexe du Castor. Le second épisode de cette salve a été mis en scène par Robin Wright elle-même. Il s’agit de la première fois de toute la carrière de l’actrice qu’elle passe derrière la caméra, mettant son personnage de Claire Underwood plus ou moins en stand by. Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose étant donné que « Chapter 22 » faisait déjà l’apologie du personnage après l’information tombée dans la presse au sujet de ses erreurs passées. Mais « Chapter 22 » permet aussi de reprendre du poil de la bête après deux épisodes un peu mous. Il y a tout de même quelques idées qui ne sont pas toujours très bien exploitée dans cette série et c’est dommage. Je pense par exemple à Freddy. Ce n’est pas le personnage que je préfère dans cette série et ce même si le fait qu’il nous plonge dans un univers légèrement différent de ce que l’on a l’habitude de voir aurait pu être intéressant.

Tusk est sensé être le méchant de la saison mais étant donné que Frank est beaucoup plus puissant que lui, je n’ai pas eu l’impression de ressentir ce que la série voulait réellement faire avec le personnage. Tout cela à mon plus grand damne. Mais le fait est qu’il est responsable d’un scandale et que forcément, cela va créer des faces à faces assez surprenants. Cet épisode est l’un des meilleurs de la saison justement pour ça, car le scénario commence enfin à s’agiter et les personnages à délivrer quelque chose de légèrement différent. Jodie Foster met tout cela très bien en scène alors qu’elle utiles à merveille les ombres. En mettant les personnages dans l’ombre elle nous plonge dans l’univers de l’ombre et peut-être même de la honte. Au fond il n’y a pas de quoi être fier du scandale entourant Claire mais peu importe, Frank reste derrière elle peu importe. La relation entre les deux personnages est tout de même assez impressionnante. Rien ne semble pouvoir détruire leur petit jeu de pouvoir. Ce n’est même pas un couple au sens propre du terme mais l’on en avait déjà parler. Ce sont plutôt des partenaires « in crime ».
vlcsnap-2014-04-05-17h27m06s228.jpgCet épisode donne aussi beaucoup plus de place à Freddy. Ce que la série n’avait jamais fait auparavant. Je pense que de toute façon tout ce que Freddy met en place ne peut pas bien se terminer. Le choix de Jodie Foster de faire un épisode très intimiste (il y a notamment un montage au début de l’épisode où l’on suit Freddy se préparant pour sa journée) est intelligent et permet aussi de voir des personnages dans des situations différentes. Je pense notamment à Frank, sans son costume, allant rendre une petite visite à Freddy. Reg E. Cathey est un bon acteur et il offre aussi à la série une chance de faire les choses légèrement différemment. A côté il y a Adam, l’homme qui partageait la vie de Claire dans le rôle de l’amant. C’est lui le scandale et les Underwood se doivent être soudés. Dans « Chapter 23 », Frank va même aller jusqu’à demander à sa femme si Adam ne lui manque pas. Preuve encore une fois à quel point le mariage de ces deux personnages n’est pas d’amour mais uniquement d’association, de convenance. Il y a forcément un truc à creuser et j’espère que House of Cards saura nous donner des réponses. Car j’ai envie de savoir ce que la série cache réellement.

Je crois par ailleurs que Jodie Foster est en grande partie responsable de la réussite de cet épisode. Son travail sur la série est indéniablement bon et j’espère qu’elle mettra en scène de nouveaux épisodes de House of Cards la saison prochaine. Quant à Tusk, bien que le grand instigateur de cette information tombée dans la presse, tout cela ne va pas avoir le résultat escompté. Car de toute façon, Frank a beau avoir de la compassion pour Freddy, le plus important ce n’est pas ce dernier mais bel et bien Claire. C’est elle qui importe à Frank. Tusk n’a réussi qu’à challenger son ennemi, rien de plus, sans le faire tomber. Il en faut plus pour venir à bout d’un Underwood de toute façon (même si petit à petit on sent le côté un peu plus fragile de Claire se dévoiler). Puis nous passons maintenant à « Chapter 23 », le premier épisode mis en scène par Robin Wright. Cette dernière utilise la caméra de façon très différente et beaucoup moins intimiste. Il y a donc des scènes beaucoup plus lumineuse. C’est presque choquant à avoir après « Chapter 22 ». L’épisode était donc bien moins intimiste.
vlcsnap-2014-04-05-18h15m35s138.jpgCe n’est pas une mauvaise chose mais disons que la tension mise en scène entre Tusk et Frank dans l’épisode précédent ne se ressent plus du tout dans « Chapter 23 ». Le problème de cet épisode c’est que Frank n’est pas au sommet de son art et les dialogues sont tout de suite beaucoup moins passionnants. Un peu comme avec le scandale révélé par Tusk, ce que Frank va faire en retour pour tenter d’affaiblir Tusk n’a pas grande conséquence. Ce n’est pourtant pas l’épisode le moins bon de la saison mais ce n’est pas non plus celui qui m’a le plus convaincu. Il manque derrière cet épisode de House of Cards. Mais de toute façon il manque aussi quelque chose à cette saison dans sa globalité et c’est l’aspect journalistique. L’an dernier nous avions Constance Zimmer et accessoirement Rooney Mara. C’était deux atouts qui étaient encore là au début de la saison. Maintenant que ces deux femmes ne sont pas dans les parages, je trouve que l’on s’ennuie légèrement car les enjeux sont différents. La manière dont le personnage de Constance Zimmer voulait ruiner Frank avait du potentiel mais l’intrigue a été rapidement mise de côté.

Un peu comme Gavin qui revient spécialement dans cet épisode afin d’enfin faire bouger les choses à nouveau. Il était temps tout de même. En espérant que ce cliffangher que j’ai beaucoup aimé ne finisse pas par devenir quelque chose de complètement raté par la suite. Mais « Chapter 23 », si c’est un épisode décevant, ce n’est pas un épisode qui manque de panache. Notamment avec Claire et Frank parlant du fait que ce dernier s’est fait prendre en train de regarder un film porno. Cette scène est la meilleure de l’épisode, tout simplement car bourrée de décontraction on voit les personnages se livrer comme deux meilleurs amis se livreraient l’un à l’autre sur leur journée pour en rigoler un bon coup. Mine de rien, House of Cards s’amuse et c’est tout ce que je peux attendre d’elle quand elle me déçoit comme ce fût le cas dans cet épisode. Globalement, ces deux épisodes ne sont pas mauvais pris ensemble mais le second était beaucoup trop long et ne semble pas avoir de grande direction. Sans compter sur l’histoire des chinois commence sérieusement à devenir ennuyeuse pour le téléspectateur. Car il n’y a tout simplement rien d’intéressant là dedans.

Note : 9/10 et 5.5/10. En bref, la déception est de mise d’un côté mais de l’autre on a l’un des meilleurs épisodes de la saison, tout simplement.

Commenter cet article

delromainzika 07/04/2014 16:40


Merciii :)

moi59 07/04/2014 16:21


je sais pour BOSS c' est grace a votre blog que je decide de mater telle ou telle série


merci du travail d' ailleurs , il n' ya pas d' équivalent

delromainzika 07/04/2014 14:04


J'ai toujours préféré Boss à House of Cards . En témoigne mon classement des meilleures séries de la saison précédente :)

moi59 07/04/2014 10:50


en effet le casting la mise en scène pas de probleme de meme pareil a partir du milieu ça devient vraiment mauvais , , on se fout un peu de cette histoire de chinois ou de viol dans l' armée


pour qu' un personnage cynique soit bon il lui faut du répondant en face et la y' a rien , quand je pense qu' on m' a annulé BOSS et que HOC est enscensé , ça menerve

delromainzika 06/04/2014 20:08


Bah la mise en scène est toujours bonne et le casting au poil. Il y a aussi des très bonnes scènes. De plus, là où la saison a réellement commencé à se gâter c'est à partir de l'épisode 7 dans ma
tête.