Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Fools. Saison 1. BILAN (UK).

19 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

House_of_Fools_cast.jpg

 

House of Fools // Saison 1. 6 épisodes.
BILAN


Il n’y a pas si longtemps je vous parlais du premier épisode de House of Fools. Cette comédie déjantée à l’humour de cartoon met en scène Vic Reeves et Bob Mortimer, deux grandes stars de la comédie britanniques. Les cinq épisodes suivants sont dans la même veine. L’esprit complètement déjanté de cette série, bourré de références en tout genre nous donne l’occasion de nous éclater de rires à condition d’apprécier ce genre d’humour. J’ai personnellement adhéré à cet humour alors que le premier épisode m’avait déconcerté. Disons que je ne connaissais pas vraiment ces deux comédiens avant d’avoir vu le pilote de la série. C’est à ce moment là que j’ai pu faire des recherches et comprendre le comique de ces deux stars. House of Fools n’est pas une comédie parfaite car elle fonctionne uniquement sur les gags qu’elle enchaine et tous ne sont pas forcément réussis. C’est dommage d’ailleurs mais globalement cette comédie est un tel OVNI qu’il est impossible de ne pas rire plusieurs fois devant un épisode. C’est également dépaysant de voir une série aussi différente de ce que l’on a l’habitude de voir.

Je pense aussi que c’est pour ça que j’ai adhéré à House of Fools. Aux côtés de Vic et de Bob on retrouve également Matt Berry (récemment vu dans la très médiocre Toast of London mais aussi l’une des anciennes gloires de The IT Crowd) et Morgana Robinson (Very Important People, The Morgana Show). En choisissant des experts de ce registre comique, la série réussie également le pari d’avoir des seconds rôles drôles. Les deux que j’ai pu citer ici apportent également une alternative. Leur humour est différent des deux héros de la série ce qui est forcément une très belle variante. Cela permet au spectateur d’apprécier le spectacle différemment. Au bout d’un moment je me suis demandé si je n’allais pas être lassé. Il est vrai qu’au bout de six épisodes, il y a certains trucs qui se répètent plus ou moins mais j’avais vraiment peur de trouver ça drôle un temps et ensuite de trouver ça complètement nul. Fort heureusement que cela n’est jamais arrivé. Au contraire j’ai trouvé ça tellement déjanté et original que j’aurais bien aimé que cela dure un peu plus longtemps que six petits épisodes (c’est tellement court).
uktv-house-of-fools-1.jpgJe ne saurais vous donner mon épisode préféré d’ailleurs même si le tout premier était si déconcerté qu’il me reste encore en mémoire. Le dernier n’était pas mauvais dans son genre avec Beef en prêtre. Sans forcément recommander House of Fools à tout le monde, je pense que dans un climat comique particulièrement morose (la comédie laisse place ces derniers temps à la dramédie tirant plus du côté dramatique que du côté comédie), cet OVNI plus convenu (les rires en public) et plus classique (réalisation très sommaire) trouve malgré tout le moyen de séduire le spectateur par ses situations burlesques. On pourrait presque parler d’hommage au cinéma muet au travers des prestations de Vic et de Bob. Il y a un tel comique de gestes. Beaucoup de choses pourraient se faire dans cette série sans que quelqu’un ne dise un mot. Peut-être avec une mise en scène plus proche de l’univers de Gondry on aurait pu avoir une comédie encore plus étrange mais qui aurait été certainement tout aussi séduisante.

Note : 6/10. En bref, six épisodes c’est court pour cette comédie déjantée et assez drôle.

Commenter cet article