Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Lies. Saison 1. Episode 4.

30 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-01-30-23h07m46s164.png

 

House of Lies // Saison 1. Episode 4. Mini-Mogul.


Je veux bien être indulgent avec cette série car d'une part, j'ai eu l'impression de voir un peu plus Kristen Bell donc ça m'a fait plaisir même si la place qu'elle a dans l'épisode est moins glorieuse. Se retrouver à être la fille facile qui couche. Bon, ok, ça fait plaisir d'un côté mais d'un autre, je préfère voir l'actrice dans des comédies romantiques au cinéma (certes, pas forcément de qualité mais suffisamment sympa pour retrouver une actrice que j'adore) ou bien dans Veronica Mars que je revois une fois par an car elle me manque toujours autant. Oui, je crois encore au film Veronica Mars. Ne brisez pas mes rêves dans les commentaires s'ils vous plait très chers lecteurs. Mais l'épisode m'a aussi offert un très bon moment, le "Be Clooney". En gros, le scénario se moque ouvertement de George Clooney et de son personnage dans les publicités Nespresso. C'est très fun, c'est très débile mais ça fonctionne très bien et du coup, j'ai ri pour la première fois devant cette série. Car ce n'est pas les effets autour de Don Cheadle qui me font rire. Encore une fois ils vont jouer avec quelques bruitages assez faibles.

Et le premier du genre reste quand même le flingue pour se suicider. C'était vraiment vu et revu. J'ai cru à une mauvaise parodie de The Mask. En fait, House of Lies, si c'était mieux écrit, mieux réalisé, et surtout avec un cast plus digne (peut être Jim Carrey dans le rôle d'un manageur de crise… avec une équipe de deux personnages seulement et donc une femme de choc incarnée par Kristen Bell et le geek un peu débile sur les bords incarné par Ben Schwartz…). Oui, je réécris la série mais je n'y peux rien si je ne trouve pas déjà mon bonheur dans celle ci. C'est juste pas possible de trouver les épisodes de cette série vraiment bon. Je veux bien être une minute réaliste mais voilà, ce n'est pas une bonne comédie. Cela me fait penser que beaucoup de gens lui lance des fleurs et je peux comprendre aussi, je ne remet pas en cause que des gens soient fans mais moi j'ai beaucoup de mal. Après, peut être que cette série me fera l'effet d'une Enlightened et m'offrir le final qui pardonnera tout… qui sait.
vlcsnap-2012-01-30-23h05m34s127.pngLe reste de l'épisode est très faiblard. L'histoire de la semaine était assez moyenne et pas vraiment très bien soignée. J'ai l'impression que les scénaristes veulent à tout prix soigner leurs blagues et du coup… le reste est mou du genou. Donc voilà, House of Lies c'est toujours au même point, celui de la grosse déception. Je ne sais pas plus comment formuler ma gêne face à Don Cheadle qui cabotine dans ses histoires familiales à deux francs six sous. Le pauvre, quand même. Oui, j'ose le plaindre. Aller, encore 8 épisodes et on pourra voir si cette série a encore du potentiel ou pas tellement. Disons que je n'ai pas encore vu l'once qui fait que cela va pétiller dans mes yeux. Le feu d'artifice ce n'est donc pas pour demain, mais j'ai bon espoir. Je fais confiance à Kristen Bell. Elle ne peut pas jouer dans une série sans être sûr qu'elle peut un bien à un moment ou à un autre. Attendez, moi, elle a bien choisie Gossip Girl et alors ? C'est cool Gossip Girl et c'est un million de fois mieux que House of Lies (oui, j'ose).

Note : 5/10. En bref, un épisode qui cabotine en long et en large. Sauvé in extremis par une bonne blague et Kristen Bell.

Commenter cet article