Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Lies. Saison 2. Episode 4. Damonshildren.org

11 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-02-11-20h02m31s206.png

 

House of Lies // Saison 2. Episode 4. Damonshildren.org.


Ce que je n'attendais pas du tout de la part de House of Lies d'inviter Matt Damon pour parvenir à autant me faire rire. J'adore cet acteur, et j'ai toujours trouvé qu'il collait parfaitement à l'esprit déjanté de House of Lies. Quand elle veut faire de bons épisodes, elle peut en faire de bons. C'est en tout cas ce qu'elle me prouve une fois de plus avec "Damonshildren.org". Au début, j'étais assez septique vis à vis de l'idée de voir Matt Damon dans la série, et encore plus dans son propre rôle alors qu'il demande l'aide de Marty pour trouver un moyen de faire briller son image comme celle de George Clooney. Les répliques étaient d'ailleurs globalement très bonnes et nous offrent encore une fois des choses que l'on peut attendre d'une comédie comme House of Lies. Showtime a toujours créé des comédies irrévérencieuses et du coup, j'avais trouvé House of Lies un peu en dessous de tout ça, dans le sens où son côté je m'en foutiste ne collait pas avec mes attentes. Ce que j'attendais de House of Lies à ses débuts c'était de passer un bon moment avec des personnages cinglés.

Bien qu'ils soient tous un peu frappés du ciboulot, malheureusement la série a usé d'artifices pas nécessairement très intéressants et donc de beaucoup de choses assez énervantes. J'aime donc toujours autant Jeannie, notamment quand elle joue sur son téléphone. C'est une part du je m'en foutisme de cette série, mais du bon je m'en foutisme dans le sens où ce ressort comique n'est pas trop mal exploité par la série. Cet épisode centré sur Matt Damon va permettre de s'amuser avec l'image de l'acteur. La première réunion était tout de même grandiose alors que Marty n'hésite pas à balancer sur ses employés, comme si c'était lui la fibre pensante et les autres n'étaient que des pions alors qu'au fond, on sait bien que Marty n'a que le phrasé et les autres les idées. Mais House of Lies trouve le moyen de rendre cela brillant, dans le sens où c'est exploré comme il faut. La série s'amuse donc avec les personnages aussi lors d'une petite soirée. Ce n'est jamais les moments que je préfère dans cette série dans le sens où ce sont souvent de grands moments d'ennui.
vlcsnap-2013-02-11-19h59m02s160.png
Matt Damon - "I mean George Clooney puts on a hawaiian shirt they hand him a fucking oscar."

Ce sont toujours les mêmes choses qui sont faites du coup, la déception est de mise. Sauf que House of Lies se rattrape ensuite dans sa dernière ligne droite alors que l'on retrouve un Matt Damon complètement défoncé. Ca c'était du grand House of Lies. Et quand je dis du grand, ne pèse bien évidemment mes mots. Contrairement à ce que l'on peut voir habituellement dans la série, on était ici au dessus du genre. Le tout s'achève sur un clip promotionnel pour les Damonshildren. Encore un grand délire de la part de la série, mais un délire efface et intéressant. Finalement, voilà surement le meilleur épisode de la série que j'ai pu voir. Il était équilibré et surtout très fun et hilarant parfois. Les répliques sont souvent ciselées et agréable à entendre. Une comédie couillue pas nécessairement, mais qui a le cran de nous amuser avec l'image de Matt Damon, je valide.

Note : 8/10. En bref, sans jamais se prendre au sérieux, Matt Damon excelle dans l'exercice de se moquer de lui même.

Commenter cet article