Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Lies. Saison 2. Episode 6. Family Values.

25 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-02-25-16h42m43s133.png

 

House of Lies // Saison 2. Episode 6. Family Values.


Parfois, je tente de comprendre House of Lies.
Disons que cette petite série, qui ne veut de mal à personne, à mis chemin entre la dramédie et la comédie potache, n'exploite pas suffisamment bien son potentiel. Je me répète chaque semaine sur ce sujet, j'en ai pleinement conscience et c'est un peu ce qui m'embête justement. Car j'aimerais tellement autant apprécier House of Lies que certains téléspectateurs de la série que je connais. Ce que j'aime bien dans House of Lies c'est quand elle s'amuse avec l'image de ses personnages, qu'elle l'égratigne sans pour autant la tourner au ridicule. Car l'an dernier, durant  la première saison de la série, j'ai trouvé que beaucoup de choses étaient particulièrement ridicules et certains de ces défauts ont été gommés durant cette seconde saison. Enfin, même si je suis toujours perplexe vis à vis des interventions face caméra de Marty (comme celle qu'il nous offre en guise d'introduction de ce nouvel épisode). Ce n'est pas tant que cela soit une mauvaise idée mais que cela ne soit qu'un effet de style là pour appâté le téléspectateur avec quelque chose de soit disant un tantinet innovant (sauf que bon, pas la peine de nous la jouer comme ça, je connais déjà la technique).

Mais Marty est différent cette année.
Oui, c'est même l'une des raisons qui me fait pas regarder les épisodes de la saison à reculons. Je trouve que House of Lies a évolué dans une direction différente de celle que j'aurais cru qu'elle choisirait. Notamment vis à vis des relations amoureuses. Cette relation entre Marty et Jeannie, qui n'a pour le moment pas de suite, reste l'une des meilleures idées qu'ils aient pu avoir. C'était à la fois fun et intelligemment introduit durant le premier épisode de la saison. Je ne savais pas trop quoi en attendre et depuis, on n'en a pas vraiment reparlé. Dommage. Cette semaine, Marty aimerait bien passer du temps avec Roscoe sauf qu'une sortie de team-bulding va se mettre en son travers. Les histoires familiales de Marty reste l'un des points faibles de House of Lies. Je ne trouve pas que cela ait un intérêt particulier, le personnage n'en reste pas grandi et le tout est assez ronronnant pour le moment. Du coup, je ne pense pas que cela soit une bonne chose de revenir sur Roscoe et son ex femme à chaque nouvel épisode.  Un peu comme si House of Lies ne voulait pas lâcher un os où il n'y a plus rien à ronger.
vlcsnap-2013-02-25-16h55m11s189.pngMalheureusement, les personnages secondaires sont à la peine.
Oui, encore un des problèmes que cet épisode met en exergue. Par exemple Doug qui va découvrir ses collègues sous un angle différent après qu'ils aient tous rencontré sa petite amie (rencontrée dans l'épisode précédent). Doug est un personnage amusant parfois, mais aussi assez niais. Ce n'est pas vraiment le genre de personnages que j'ai envie de suivre chaque semaine. Contrairement à Jeannie qui est toujours aussi piquante avec ses quelques dialogues par épisode. Fort heureusement, quelques séquences de team-building, insérées dans l'épisode font le show et tentent de venir en aide à la vacuité de l'épisode en lui même. Le fait et que les scénaristes ne semblent pas vraiment savoir quoi faire avec chacun des personnages de la série. D'un côté on voit qu'ils veulent aller dans un sens, mais d'un autre côté ils ne peuvent et veulent pas.

Note : 5/10. En bref, House of Lies reste dans cette médiocrité ambiante qui me déçoit.

Commenter cet article

Thomas Marlowe 25/02/2013 19:40


J'ai regardé le pilote hier et je l'ai trouvé très moyen. Et la scène où Marty pisse dans la rue m'a déplu. C'est dommage parce que je trouve la série plus drôle habituellement. Par contre ce qui
me dérange toujours autant, c'est le fait que le personnage incarnée par Kristen Bell ne soit pas plus développé. Je le digère mal parce qu'elle mérite vraiment mieux que cela. En fait, si elle
prenait la place de Marty et que ce dernier était relégué au 2nd rôle, je trouve que la série y gagnerait beaucoup...