Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Lies. Saison 2. Episode 8. Wonders of the World.

11 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-03-11-19h33m01s133

 

House of Lies // Saison 2. Episode 8. Wonders of the World.


Le rapport entre le sexe et House of Lies a toujours été très étroit et je ne parle bien évidemment pas de vagin ou anus étroits, croyez moi. Car de ce côté là, tout le monde est assez dilaté, à commencer par la petite Jeanine qui n'hésite pas à tester un petit vibromasseur au bureau comme si de rien n'était. J'ai bien aimé le quiproquo qui va même s'installer avec le client de la semaine incarné par Adam Brody (Newport Beach). L'alchimie qu'il y a entre les deux acteurs est l'une des rares choses qui m'a réellement donné envie d'aller jusqu'au bout de l'épisode. Pourtant, il n'était pas mauvais dans sa globalité mais j'ai tellement adoré ce duo. Je serais déçu si House of Lies ne réinvitait pas Adam Brody dans un autre épisode de la série (surtout que celle ci a déjà été renouvelée pour une troisième saison depuis un bout de temps maintenant). Depuis que Jeanine est sans homme, depuis qu'elle a avoué à Marty qu'elle était amoureuse de lui, il ne se passe pas grand chose de bien dans sa vie amoureuse, surtout depuis son rencard complètement raté il y a deux épisodes de cela.

Nate Wyatt (le personnage d'Adam Brody) est plutôt sympathique, et amusant. On sent que le personnage est à l'aise et qu'il s'inscrit parfaitement dans l'esprit de la série. Je ne pouvais pas demander mieux c'est certain. Et pourtant, on ne peut pas dire que tout ce que House of Lies est parfait. Surtout que dans cet épisode, beaucoup de choses sont assez anecdotiques et je pense bien évidemment à Clyde et Doug. Les deux personnages ne servent pas à grand chose. "Wonders of the World" préfère donc parler de sexe d'un côté. La petite séquence qui nous invite à visiter une usine à godemichet était drôle. On aurait pu croire que cela venait d'une série comme Breaking Bad, sauf que là, il n'y a pas de mexicains méchants qui veulent de l'argent mais juste des objets du sexe à gogo. Il y avait même de quoi en gerber tellement c'était présent. Mais j'ai pris ça vraiment à la rigolade. De plus, on sent qu'Adam Brody s'éclate comme un petit fou au milieu de cette usine alors que demander de plus.
vlcsnap-2013-03-11-19h24m00s102.pngQuant à Marty, il reste encore une fois très proche de Jeannie. Je dois avouer que j'ai du mal à cerner la relation de ces deux personnages, surtout quand Marty ne fait qu'une chose à la fin de l'épisode, retrouver voir Tamara. Du coup, j'ai dans l'idée que la relation avec Jeannie ne peut pas fonctionner tout de suite, que la série veut se donner le temps de les voir évoluer. C'est aussi un risque à prendre que de les mettre ensemble, car la dynamique de la série changerait. Finalement, cet épisode de House of Lies était plutôt sympathique. J'ai bien ri d'un côté, et puis j'ai passé un agréable moment de l'autre grâce à Jeannie et Nate, duo de choc que je n'attendais pas du tout. Surtout que l'épisode ne permettait pas de voir que les deux allaient bien s'entendre tout de suite. "Wonders of the World" est aussi l'occasion pour House of Lies de revenir sur des intrigues plus secondaires et fil rouge. Intéressant et bien fichu. Comme quoi, House of Lies peut aussi faire de bons épisodes et pas uniquement que des trucs ultra médiocres.

Note : 6.5/10. En bref, l'alchimie entre Adam Brody et Kristen Bell est excellente.

Commenter cet article