Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Lies. Saison 3. Episode 5. Soldiers.

13 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-02-13-00h45m23s121.jpg

 

House of Lies // Saison 3. Episode 5. Soldiers.


Je ne sais pas vraiment ce que j’ai préféré dans cet épisode de House of Lies. Est-ce Doug qui découvre à quel point il a envie de faire des bêtes avec sa femme en entendant dans sa tête « She will be loved » des Maroon 5, on bien est-ce l’apparition d’Eliza Coupe dans le rôle de la cliente de Clyde ou bien enfin est-ce Marty et Jeannie qui partagent toujours une telle tension sexuelle. Je ne sais pas quoi choisir car je dois avouer que j’ai aimé cet épisode. Je ne m’y attendais pas nécessairement mais la chose est arrivée sans prévenir. Comme quoi, parfois les bonnes surprises peuvent venir de là où l’on ne les attend pas (ou plus). Car House of Lies m’a déjà tellement déçu cette année. Ce n’était pas aussi décevant que la première saison de la série mais disons que je trouve dommage de voir à quel point le tout est plus ou moins gâché par des idées saugrenues qui ne fonctionnent pas toujours. J’ai été un peu moins agacé par la montée en puissance de Jeannie cette semaine. Notamment car je trouve qu’elle s’est finalement bien intégrée chez Kaan & Associates. Elle est comme chez elle et cela fait plaisir de la voir en pleine forme. Même si je rêve encore de la voir tomber dans un ravin (scénaristique bien entendu).

En tout cas, « Soldiers » s’éclate et c’est une bonne nouvelle. Le téléspectateur que je suis s’attendais à être encore une fois déçu. Si je n’ai pas vraiment rigolé (sauf grâce à Clyde et Doug), globalement l’épisode arrive à son but : à m’intéresser. Je ne me suis donc pas ennuyé alors que la mécanique de la série reste plus ou moins la même. Mais l’épisode était légèrement plus original et son histoire un peu plus passionnante. Ne serait-ce que du point de vue de Clyde et de sa cliente. Eliza Coupe est tordante. Peu importe le rôle qu’elle peut avoir, elle est parfaite. Cela aurait pu être un rôle pourri qu’elle aurait été merveilleuse. Mais heureusement, elle est merveilleuse dans un bon rôle. Comme quoi. Cela me fait penser que j’aimerais bien que Matt Damon revienne faire une apparition dans House of Lies (c’était un peu un bon running gag à mon humble avis). Pour en revenir à nos moutons, l’autre bonne surprise de House of Lies cette semaine c’est Mekhi Phifer. Dre n’était pas le personnage que j’attendais au tournant et pourtant, l’épisode sait lui donner quelque chose d’intéressant à faire.
vlcsnap-2014-02-13-00h47m57s119.jpgLa petite scène avec Marty à la fin de l’épisode était pleine de sens et laisse au téléspectateur l’occasion d’attendre quelque chose d’intéressant de la part de House of Lies durant le prochain épisode. En espérant ne pas être déçu là aussi. Car toute la difficulté maintenant pour cette série c’est de rester sur la même ligne de conduite. Je sais ce qu’elle a déjà fait par le passé, des épisodes réussis qui enchaînent sur des épisodes particulièrement mauvais. J’exagère un peu mais on n’est pas si loin que ça de la vérité. Et enfin Doug. Quel plaisir de voir le personnage m’amuser autant. Cela faisait un bout de temps qu’il ne m’avait pas fait rire mais je retrouve enfin le Doug que j’apprécie depuis quelques années maintenant. C’est une très bonne nouvelle. Finalement, House of Lies m’a offert ici ce que j’attendais depuis un bout de temps. La saison a déjà eu quelques bons épisodes à droite et à gauche mais voilà, c’était ce genre d’épisodes là que je voulais et que j’ai envie de voir par la suite.

Note : 7/10. En bref, du très bon House of Lies.

Commenter cet article