Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House of Lies. Saison 3. Episode 7. The Runner Stumbles.

24 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-02-24-12h51m31s168.jpg

 

House of Lies // Saison 2. Episode 7. The Runner Stumbles.


Le huis clos de la semaine passée était une vraie petite réussite. Forcément, je savais que cet épisode de House of Lies n’allait pas être aussi efficace. Peu importe, j’ai malgré tout apprécié ce qu’il tente de nous raconter, sans compter la petite aparté face caméra de Marty où il commence à mettre de la bombe dorée de partout sur l’image. Mais cet épisode est assez intelligent dans le sens où il permet de mettre Marty face à son boulot, face à sa propre morale. L’idée est plutôt bien ficelée et le scénario semble plutôt bien s’amuser avec cette histoire. J’aurais peut-être aimé que l’on force un peu plus l’humour mais disons que House of Lies sait déjà très bien comment s’éclater avec Mekhi Phifer. Je crois que c’est la première fois que je vois cet acteur s’amuser autour dans une série. Cantonné habituellement aux rôles de personnages sans expressions, il est beaucoup plus appréciable ici. Si un jour on m’avait dit que je pourrais changer d’avis sur cet acteur qui plus est grâce à une série qui n’a rien d’exceptionnel, je ne l’aurais jamais cru. Ce que j’aime bien cette année c’est le fait qu’il n’y a pas de mécanique toute trouvée et les personnages évoluent donc dans des directions très différentes.

Contrairement aux deux premières saisons qui avaient une mécanique assez bien huilée (surtout la première fois qui voulait certainement nous offrir du cas de la semaine en pagaille afin de nous présenter les personnages dans des situations variées), on a maintenant l’occasion de voir Marty, Jeannie et cie dans de toutes nouvelles configurations. Ce n’est pas seulement une histoire de Kaan & Associates mais aussi de la relation entre Marty et Jeannie, de l’évolution fulgurante de cette dernière, etc. Doug et Clyde à côté restent eux même et stagnent. C’est dommage mais bon, on ne peut pas trop en vouloir à House of Lies de conserver quelques trucs qui évitent de trop nous déracinés. Et puis la série a déjà été renouvelée pour une saison 4 par Showtime ce qui permet déjà de nous dire qu’il y a de la marge. Pour en revenir à Marty, dans cet épisode j’ai adoré les confrontations qu’il a avec le reste des personnages. Dans cette affaire de blanchiment d’argent on doit choisir entre accepter ou fuir finalement. Le choix n’est pas simple mais pour Don Cheadle c’était parfait. L’acteur semble de plus en plus s’amuser dans sa série et c’est appréciable là aussi.
vlcsnap-2014-02-24-12h54m12s238.jpgDe son côté, Jeannie continue d’être la femme forte de House of Lies. Il faut dire qu’il n’y a pas énormément de femmes dans cette série. Mais c’est clairement un atout. Tout ce à quoi elle est confrontée dans cet épisode m’a beaucoup plu car la série commence un peu à détruire plus ou moins son image et sa stature. Certes ce n’est pas non plus l’assommer et la mettre plus bas que terre mais de lui donner quelques piques nécessaire afin de ne pas trop la laisser dans son statut de femme forte. Finalement, ce nouvel épisode de House of Lies m’a beaucoup plus plu et amusé que je n’aurais pu le penser. Certes il y a encore la relation entre Marty et son fils que je n’arrive pas du tout à apprécier mais ce n’est pas ce qui prend le plus de place dans l’épisode. Comme quoi, l’épisode précédent bien qu’original n’était pas un mirage. C’était le début d’une toute nouvelle ère pour une comédie qui a énormément de potentiel mais qui ne sait pas vraiment comment le mettre en scène. Qu’ils viennent m’appeler les scénaristes de House of Lies, j’ai déjà tellement d’idées pour eux.

Note : 6/10. En bref, plutôt correct et plaisant, l’épisode prouve que House of Lies ne veut pas s’endormir sur ses acquis. Une bonne chose.

Commenter cet article