Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House. Saison 7. Episode 15. Bombshells.

8 Mars 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : House

vlcsnap-2011-03-08-15h43m34s66.png

 

House // Saison 7. Episode 15. Bombshells.


Il s'agit pour moi de l'un des meilleurs épisodes de la série. Oui, vous m'avez bien entendu. Rien de l'épisode n'était artificiel. Après la petite laryngite de la semaine passée, voilà House en pleine forme pour un épisode pour le moins surprenant. Je me demande même ce que les scénaristes mangent au petit déjeuner ou alors on t-il pris les reste de cocaïne de Charlie Sheen, car justement, ce dernier reviendra plus tard dans ma review de l'épisode. Voilà qui est clair, House n'est pas un drama médical comme les autres, il garde au fond de lui ce qu'il y a de mieux dans le drama pour le transposer dans un hôpital, c'est rare mais une série comme House mériterait des tonnes de récompenses rien que pour fournir ce genre d'épisode.


La première réjouissance vient du malheur. Cuddy est malade mais House n'est pas là pour elle et elle se prend alors à faire des rêves pour le moins étrange. Tout d'abord elle voit un épisode de Two and a Half Men (Mon Oncle Charlie) dans lequel House incarne une version boiteuse de Charlie Harper, assez drôle je dois l'avouer, s'avouant complice d'une fille qui vole à l'étalage et d'un Wilson impuissant. Second rêve, et c'est certainement le truc le plus fun et gore qu'il soit : House se transforme en The Walking Dead. La scène était effarante et drôle, j'ai cru un instant que les metteurs en scène avaient eu aussi profiter de la poudre de Charlie Harper en transformant la canne de ce pauvre House en hache ou encore en fusil à pompe.

vlcsnap-2011-03-08-15h03m03s73.pngPuis vient alors le remis façon House d'un film des années 40. Le rendu était excellent, j'avais l'impression de me retrouver dans les films romantiques de l'époque Humphrey Bogart, autant dire que c'était impressionnant et House en tablier, il faut le voir pour le croire dans cette version rétro. Mais vient alors certainement une des meilleurs scènes de la série toute saison confondue : une reprise de "Get Happy" de Judy Garland. La mise en scène façon Broadway, le chant de Hugh Laurie et Lisa Edelstein, tout était parfait. J'avais l'impression d'être dans ce rêve moi aussi et j'avoue, ce genre de scène dans une série comme House, c'est jouissif et puis ça colle tellement bien à la peau des personnages et du côté fun et décalé de l'épisode.


Le retour à la réalité, la scène finale était déchirante. Je ne cache pas qu'elle m'a donner des frissons et tirer quelques larmes. La séparation de House et Cuddy était dans un sens inévitable mais j'aurais jamais cru qu'elle arriverait aussi tôt. C'est dommage mais c'est un fait en soi, chose qu'on ne peut reprocher à Cuddy mais aussi à House de replonger. On voyait House heureux depuis le début de la saison, maintenant il va retrouver son grand ami la vicodine. Comment va se passer la suite ? Que va t-il devenir sans Cuddy ? C'est une grande question qui me brûle d'impatience de découvrir dans le prochain épisode dans un premier temps. Cette saison est une saison aboutie et haute en couleur c'est certain.

vlcsnap-2011-03-08-15h21m12s207.pngMais ce n'est pas tout car il y a bien sûr un cas médical en addition à tout ce ramdam. En effet, on prend un jeune adolescent atteint d'une maladie dont on ne sait rien, on découvre petit à petit qu'il menace de faire exploser son lycée et qu'il explose des bombes artisanales dans son jardin. C'était un cas bien mené, où dû à l'absence de House il devient peut être un peu moins cireur de pompe et les personnages sont plus en roue livre, pas toujours à flatter l'égo surdimensionné de leur patron. Au final, certainement la plus belle surprise de l'année, j'attendais que House délivre un peu son zeste dans sa plume et c'est fait, cela donne un épisode extravagant mais simpliste aux scènes coup de coeur et à la fin coup de poing. Du génie.

Note : 9.5/10. En bref, quand Cuddy délire, House jubile. Un des meilleurs épisodes que j'ai pu voir de House, sans conteste.

Commenter cet article

delromainzika 13/03/2011 23:52



Oui exactement. Et la fin de cet épisode est encore un signe d'audace, tuer ce couple était certainement la meilleure chose scénaristiquement à faire mais la pire chose aussi si c'est pas
maîtrisé. Le retour de House sous vicodine, ça peut donner quoi, j'espère que cela va redonner un souffle à la série. Ce serait génial de voir un House plus sombre et cynique que jamais, moins
gentil et le pire méchant qu'il pourrait être, faisant des crasses à Cuddy, ...



Watcher 13/03/2011 23:48



Je me souviens que j'avais un peu décroché à la saison précédente, et que j'avais trouvé certains épisodes un peu trop... "faciles", mais là, c'est vrai que pour cette saison, tu as entièrement
raison, c'est une réussite, voire une démonstration. J'ai eu l'impression de retrouver certains côtés du house des débuts, et en même temps, un renouvellement audacieux et pas même lourd ou
artificiel. Que de maîtrise !



Miguel 09/03/2011 18:02



God bless you !



delromainzika 09/03/2011 17:26



Je l'ai prise de l'épisode et up hier pour mes amis sur Twitter. Voici le lien --> ici. Enjoy
! :)



Miguel 09/03/2011 17:23



Je suis fan de la reprise ! Est-ce qu'on la retrouvera sur une OST de House ou en téléchargement (gratuit ou payant, je m'en fois, je la veux !!!)