Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : House. Saison 8. Episode 16. Gut Check.

10 Avril 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : House

vlcsnap-2012-04-10-18h47m09s250.png

 

House // Saison 8. Episode 16. Gut Check.


Avec un peu de recul, je pense que l'épisode précédent était assez faible surtout par rapport à celui ci. Il s'agit du premier épisode qui m'a fait rire cette année (je pense pas me souvenir d'avoir ri cette saison, ou peut être avec Parks quand House s'en moquait dans le second épisode de la saison, mais je n'en suis pas sûr). House est une série maligne tout de même. Elle se joue pas mal de nous. Elle arrive à nous faire croire à la possibilité que Wilson ait un fils de 12 ans alors qu'il n'en avait aucune idée. Sauf que la chute de cette histoire apparait à la fois comme une farce drôle et décalé, mais aussi comme quelque chose de brisant et émouvant. Wilson est perturbé car il n'a pas eu d'enfant et au fond de lui, il aurait bien aimé en avoir un. House va lui faire croire qu'une ex petite amie à lui, Beth, a un enfant de 12 ans et qu'il est de Wilson. Sauf que l'on découvre à la fin de l'épisode que tout ça n'était qu'une grosse farce puisque le fameux enfant n'est qu'un acteur (qui a notamment joué dans Des Jours et Des Vies, belle référence, surtout pour un fan de soap comme House).

J'ai bien aimé la relation que Wilson tente de tissé avec ce que l'on pense être son fils. Surtout qu'ils s'entendent tellement bien que cela met presque du baume au coeur. La série arrive donc à construire une intrigue que je voyais déjà durer quelques épisodes et s'achever tout en émotions à la fin de la saison (série). L'idée de base était donc bonne, et cela permet aussi de voir quelques interactions avec le personnage de Wilson, très effacé depuis le début de la saison. Notamment à cause de la présence plus que protubérante de House, qui n'arrive pas à lâcher la série d'une semelle. J'aurais peut être aimé que l'on arrive pas à cette dramatique fin, car j'aurais presque eu envie de pleurer. Je sais, je suis minable, mais voilà, c'est comme ça. Et d'un autre côté, j'aurais presque eu envie de rire, mais je me suis retrouvé là, seul face à mon écran, à me dire mais qu'est ce qu'il vient de se passer. Par ailleurs, House change également la dynamique de la série en donnant la fameuse "idée lumineuse" à Taub. C'est ce dernier qui va résoudre le cas et pas House (avec le même principe habituellement utilisé par… House lui même).
vlcsnap-2012-04-10-18h47m49s142.pngJ'ai trouvé cette sorte de passation de pouvoir intéressante et je pourrais presque voir Taub remplacer House à la fin de la série. Ce ne serait pas une si mauvaise idée, en somme. Du coup, le patient de la semaine est un joueur de hockey sur glace qui semble avoir un gros problème de dépression ou de mononucléose, ou de… Telle est la question. Taub va développer une relation amicale avec le patient ce qui va sûrement être la source de cette idée lumineuse à la fin de l'épisode. Le cas était pas mauvais, bien que très peu présent de la série. En effet, les personnages sont bien plus importants. Je ne peux également pas m'arrêter de remarquer le placement de produits pour Ford qui se fait de plus en plus habité dans les séries de FOX (on a droit au sponsor lors du jeu de hockey au début de l'épisode mais aussi à la voiture de Wilson, le tout filmé comme une pub). La scénarisation du PP est de plus en plus énervante, surtout quand Ford se retrouve dans toutes les séries de la chaîne.

Enfin, Chase invite Parks à rester chez lui car cette dernière se plaint de sa famille. Evidemment, l'idée de base est logique car on arrive pas de faire tourner autour les deux personnages (vont-ils coucher ensemble ou non ? Et la dernière phrase de l'épisode où Parks dit qu'elle pourrait peut être coucher avec lui finalement, lance toute de suite l'idée de départ d'une relation). Même si je ne suis pas convaincu par un couple Chase / Parks, au moins l'épisode permet de mettre en lumière la relation ambiguë que les deux personnages entretiennent au fil des épisodes. Ainsi, ce nouvel épisode de House n'était pas mauvais du tout, bien meilleur que ceux que l'on a pu voir précédemment (et je parle des deux trois précédents). Même si tout n'est pas parfait, la dynamique est là, l'humour aussi, le drama également (même si ce dernier est complètement cassé par le twist final de l'épisode).

Note : 8/10. En bref, du bon House comme j'aime. C'est presque artisanal comme épisode car bien moins mécanique que ce que l'on a pu voir durant la saison.

Commenter cet article

Carine 14/02/2013 12:03

Je dois être aussi tordue que House car j'étais sûre que la gamin était un acteur!