Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : How to Make it in America. Saison 2. Episode 6.

10 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-11-10-18h55m48s208.png

 

How To Make it in America // Saison 2. Episode 6. I'm Sorry, Who's Yosi?.


Je connais des gens qui ont abandonné la série au cours de cette seconde saison. Je peux comprendre que ce soit le cas, car la série a bien changée au fond mais le sujet reste le même : celui de la réussite. Dans ce nouvel épisode abandon des intrigues un peu trop bouillon cube pour être dans un bon potage, et l'épisode réussi là où beaucoup des autres de cette saison ont péchés. Nancy, la nouvelle partenaire à la fois professionnelle mais aussi de plumard de Ben nous présente dans cet épisode son mari, Yosi, qui est un vrai manufacturier. Le fait que la série joue sur Nancy est mariée était très attendu, trop même mais je me prend au jeu car Ben est différent. C'est un personnage qui a toujours réussi à perdre pas mal de choses à cause de ses relations tumultueuses. Quand on fait le parallèle avec Rachel qui décide de choses dans sa vie en rapport avec Ben - notamment son tatouage hilarant avec des pancakes -.

La relation entre Cam et Ben est donc purement professionnelle dans cet épisode, et on ne remet pas leur amitié en question bien qu'ils doivent faire un choix professionnel important. Crisp est sur le point de devenir une marque connue et branchée. Juste pour signalé que l'apparition de Pharell, de façon anecdotique était vraiment dommage : il n'a même pas chanté un coup. Autant dire que je suis d'autant plus déçu qu'il était invité à une soirée d'anniversaire. Il aurait pu. Mais voilà, sa voix il la protège ou quoi ? C'est un peu la même chose pour Kid Cudi qui incarne pas un chanteur cependant mais Domingo. Ce dernier va avoir des problèmes par la suite sur son business d'herbe Rasta Monsta et j'ai hâte de voir ce que cela va donner. Domingo est ce genre de personnages qui 30% du temps ne sert à rien, mais 70% donne quelque chose en plus. Dans cet épisode c'est sa sympathie, et surtout son sourire. Il est toujours heureux.
vlcsnap-2011-11-10-18h56m02s86.pngRene doit faire face à la communauté jamaïcaine qui ne trouve pas que Rasta Monsta les représentent bien, au contraire. Forcément c'est de cette intrigue que va naître l'action à venir. Rene est bien trop sage cette saison, il s'est trop adouci à cause de son actuelle petite amie. C'est dommage car je veux des tires, des coups de feu. Bref, au final ce nouvel épisode prouve une fois de plus que How to Make it in America est une bonne série, bien qu'elle manque parfait de certains trucs comme de connivence entre les diverses intrigues mais pris dans son ensemble cette belle carte postale - un peu trop branchée bobo ces derniers temps alors que le côté urban était très bon dans la première saison et justement permettait le vrai parallèle entre la réussite et la galère -. Cette fois Ben et Cam sont dans un schéma trop facile, alors que dans la première saison ils avait vraiment du mal pour faire fonctionner leur affaire.

Note : 7/10. En bref, une série futilement excellente, livrant sur le petit écran l'art du grand écran pour les dramédies new-yorkaises.

Commenter cet article