Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hung. Saison 2. Episode 3.

27 Juillet 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-1679184.png

 

Hung // Saison 2. Episode 3."Mind Bullets" or "Bang Bang Bang Motherfucker".

 

Hung c'est la petite bête des séries de l'été, pas détestable pour un sou mais tout simplement accrochante. Cela me fait penser à cette partie de Scrabble avec Jessica, c'est là que j'ai penser à ça : c'est une "tic". Dans cet épisode, on s'intéresse à fond les turbines à la relation tumultueuse entre Tanya et Lenore ce qui est tout aussi savoureux que bien foutu. Entre une Tanya hystérique et une Lenore aussi calme que le vent... Un nouvel épisode plutôt bon, a ranger au rayon des films pas pour adulte du tout...

De pas son titre bien monté, la série se voulait impertinente mais seul le sujet l'est car notre Ray national et bien il est aussi doux qu'un agneau, tant qu'il est payé il s'en fou des crêpages de chignons de Tanya et Lenore. Tanya a tout vécu dans l'épisode. Tout d'abord, elle est virée de son travail, sa patronne lui propose de lui redonner son travail en échange d'une séance gratuite avec Ray, l'histoire malheureusement de son gilet Lanvin transformé en Lankin (par Lenore), les conseils du PIMP, le coup du fight sur Patty la patronne à coup d'enchères monétaires, l'accusation de Tanya envers Lenore de lui avoir voler son Lanvin qu'elle aborde devant elle (j'adore) et enfin, le coup de l'hystérique qui vole son chien sur le parking. C'était à tombé. J'adore Tanya et son personnage, elle est folle, complètement folle. Et tant qu'il y a Lenore, on aura droit à des scènes comme ça.

Ensuite, pour ce qui est de Ray, il doit faire face aux moqueries de leurs enfants à l'école, à aller voir un film du choix de Tanya (un film horrible, en noir et blanc, où en plus, elle a apporté le chien de Lenore) sans oublié cette phrase mémorable répété deux fois (Tanya à Ray puis Ray à sa fille) : "There's a deeper meaning, look, try to find it". C'était tellement drôle, il faut voir pour comprendre. Mais le jeu en vaut la chandelle, de même quand son fils demande à Tanya "Are you friends with benefits ?". Voilà finalement pourquoi la série se veut impertinence ? Je ne sais pas mais ce genre de petits moments fait son effet. Puis Ray accepte finalement l'offre de Tanya pour Patty en échange de 250 dollars et cette "séance" est mémorable. A coup de "you're as good as a vibrator" et encore "you miss me big dick man" (sans oublié Ken et les 16 Barbies) et bien on a droit à cette série et son grain de folie qui ressort malgré la condescendance que les scénaristes ont mis dans cette série. Bref, la rencontre Jessica / Lenore / Ray devrait faire des étincelles dans l'épisode prochain, c'est ce que j'espère en tout cas.

 

Note : 7/10. En bref, une bonne capacité d'adaptation, une bonne partie de plaisir. On ne joui par forcément, mais c'est assez orgasmique pour succombé.

Commenter cet article