Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : I Just Want My Pants Back. Saison 1. BILAN

7 Avril 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

i-just-want-my-pants-back.jpg

 

I Just Want My Pants Back // Saison 1. 12 épisodes.
BILAN


L'an dernier, je vous parlais d'un pilote d'une toute nouvelle série de MTV : I Just Want My Pants Back. Et le résultat n'était pas mauvais, sauf que la suite est à double tranchant. En effet, cette série se base deux trois principes. Le premier c'est son héros. Un bon héros, un personnage qui s'amuse et qui prend le temps de faire la fête. Mais qui est aussi en pleine crise identitaire, et qui tente de retrouver celle qui pourrait bien être l'amour de sa vie. Evidemment, la fin de la saison va lui apporter sa réponse. J'ai bien aimé m'attacher à ce personnage même si il n'est pas assez abouti à mon goût. En effet, j'aurais tant aimé que la série ne lorgne pas autant sur les facilités. Il y a tellement de choses à faire (et à dire). Ce personnage est jeune et il tente de trouver du travail tout au long de cette première (et courte) saison. C'est ce qui m'amène à la seconde dynamique de I Just Want My Pants Back. En effet, la série fonctionne également avec les fêtes. Chaque épisode, une fête. Un choix éditorial qui peut s'avérer périlleux, notamment dans la redite. Toutes les fêtes ne sont pas spécialement bonnes, et surtout toutes n'apportent pas forcément leur lot de réponse. C'est ce qui fait qu'une partie des épisodes de la saison sont assez décevant.

Heureusement que le héros de la série est là pour remonter le niveau. Sans lui, je remarque que I Just Want My Pants Back ne serait pas grand chose, voire rien du tout. Cela me fait donc plaisir de voir que le personnage arrive à porter la série vers le haut. Mais ses multiples rencontres avec des filles, ses amis, … tout ça est assez moyennement développé tout au long de la saison. Les fêtes sont donc le fil conducteur et j'aurais peut être préféré que ce ne soit pas le cas. J'aurais sûrement préféré une série qui s'intéresse à un personnage, son quotidien (mais autre que toute la partie fêtards), … I Just Want My Pants Back dépeint une jeunesse adulescente inconsciente de l'avenir mais qui malgré tout, tente de s'en construire un. Avec difficulté. La dernière dynamique de la série c'est évidemment ses questions. Elle tente d'en poser sur la société, et comment elle est régie. Même si le propos peut parfois être assez lourd (ce qui est dommage car la série a tellement de moyens pour ne pas rendre le propos imbuvable. Et notamment sur la fin de la saison quand on a déjà vu une bonne dose d'épisodes qui se ressemblent par pas mal d'aspects.
456x330.jpgAu fond, on voit clairement que I Just Want My Pants Back ne sait pas trop où elle va et c'est à la fois l'une de ses forces mais aussi l'une de ses plus grosses faiblesses. C'est d'un côté une force car cela colle parfaitement avec le ton désinvolte de la série et la non chalance de certains personnages. Du coup, le côté fucked up et décousu permet de se laisser prendre au jeu. Mais c'est aussi une faiblesse car comment peut-on se laisser prendre au jeu d'une série qui ne sait pas où elle va. C'est tout de même assez bête de se dire que l'on a pas de vrai fil conducteur (mis à part cette histoire de pantalon, qui au fur et à mesure va devenir de plus en plus ridicule, d'une part car les références manques mais aussi les réponses d'un autre côté). Ainsi, I Just Want My Pants Back n'est pas la série du siècle, loin de là, elle fait parfois passer de bons moments, recrée un environnement propice à la fête. La série plaira sûrement aux adolescent(e)s. C'est calibré pour eux, mais en un peu plus libre qu'une série classique de network. I Just Want My Pants Back se laisse aller à certaines petites réflexions, ce qui piment un peu plus le récit qui manque parfois de consistance.

Note : 4.5/10. En bref, une mécanique un peu trop répétitive malgré quelques bonnes idées et de bons épisodes.

Commenter cet article