Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Intelligence. Saison 1. Episode 4. Secrets of the Secret Service.

15 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Intelligence

vlcsnap-2014-01-30-01h53m28s42.jpg

 

Intelligence // Saison 1. Episode 4. Secrets of the Secret Service.


Cet épisode de Intelligence nous fait nous rendre compte que la série a plus ou moins trouvé son rythme de croisière. Celui-ci n’a rien d’exceptionnel et l’on ne peut pas dire que cela soit ce que CBS a pu produire de mieux en termes de séries policières mais d’un autre côté j’ai énormément de sympathie pour Gabriel. C’est un personnage qui est tout de suite attachant. Il faut dire que le pilote avait réussi à donner suffisamment de substance à son passé pour que l’on ait envie de s’attacher au personnage. Je n’ai pas hâte de le retrouver toutes les semaines et je pourrais très bien me passer de cette série mais je pense que sur la longueur, on sent que Intelligence veut faire des choses et qu’elle fait au moins les choses correctement avec « Secrets of the Secret Service ». Je regrette tout de même que la série ne cherche pas forcément à aller beaucoup plus loin que à quoi elle semble vouloir nous habituer. La mécanique reste assez similaire d’épisodes en épisodes. Bien que les lieux et les personnages n’interagissent pas la même façon. D’un point de vue mécanique, on pourrait très bien faire le rapprochement entre Intelligence et Esprits Criminels.

Evidemment, Intelligence est beaucoup moins sombre. Cet épisode nous permet également d’ajouter un peu plus de substance aux personnages et à l’histoire même de la saison. Sans parler des agences américaines qui sont plus ou moins en compétition dans ce nouvel épisode. Gabriel a donc plusieurs chats à fouetter dans cet épisode et ce n’est pas une sinécure pour lui. On peut le comprendre mais je préfère largement une série comme celle-ci qui s’éclate comme ça plutôt qu’une série qui ne fait rien de bien nouveau et qui, du coup, ennui le téléspectateur. Car je n’ai pas envie d’être ennuyé. Cet épisode garde une vitesse de croisière plutôt correct, permettant aux personnages d’interagir de façon intelligente. Au fond, c’est logique que cela soit un minimum intelligent, le nom de la série c’est Intelligence… Au delà du jeu de mots assez mauvais que je vois de tenter, cette semaine Gabriel et Riley vont sur le terrain dans une mission où ils vont servir de sécurité diplomatique supplémentaire alors qu’ils extraient deux journalistes américains de Syrie. Tout cela va nous emmener à quelques twists plus que prévisibles mais bon…
vlcsnap-2014-01-30-01h53m24s5.jpgIl ne faut pas trop en demander à Intelligence. Je pense que la série a de quoi s’en sortir correctement avec tout ce qu’elle tente de faire ici. Je n’attendais rien de brillant de toute façon. Je dois avouer qu’en fait je n’attends rien du tout. Je trouve cependant dommage de nous coller un Président comme Finnigan alors que nous sommes maintenant dans un pays où le Président c’est Barack Obama quoi. Ce n’est pas la même stature. On nous offre ici un Président légèrement mou de la chique qui invite Gabriel à jouer au golf. J’aurais aimé quelqu’un de beaucoup plus dynamique, tout simplement. Je me questionne un peu sur l’utilité de Jameson dans la série. Le pauvre Michael Rady n’a pas beaucoup de chance. Il ne servait pas à grand chose dans Melrose Place 2009 et accessoirement dans The Mentalist. Il ne sert donc ici pas à grand chose non plus. Mais j’aime bien Tetazoo (bien que son nom soit ridicule à souhait). Le truc c’est que le potentiel fil rouge vient de lui.

Note : 5/10. En bref, certainement l’épisode le plus correct de tout ce que Intelligence a pu nous offrir depuis ses débuts.

Commenter cet article