Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Jamaica Inn. Mini-series. BILAN (UK).

10 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

jamaica-inn-650.jpg

 

Jamaica Inn // Mini-series. 3 épisodes.
BILAN


Cette mini-série en trois épisodes de BBC One est une vraie déception. Malgré une prémisse intéressante et de somptueux décors, le tout est à la peine tout au long et ne parvient jamais à dépasser le stade de la petite mini-série avec de l’ambition mais qui ne sait pas comment l’utiliser afin de créer une histoire réellement passionnante. Au fil des épisodes je me suis donc pas mal ennuyé en me demandant quand est-ce que tout cela va réellement décoller. Adapté par Emma Frost (The White Queen) d’un roman de Daphne du Maurier, Jamaica Inn n’est donc pas à la hauteur des attentes mais quand on sait que la scénariste est déjà à l’origine de The White Queen, il n’est pas difficile de comprendre que cela ne pouvait pas être très bon. Je pense que je mérite presque une médaille pour avoir réussi à aller jusqu’au bout. Ce n’était vraiment pas gagné, surtout quand on voit à quel point cette histoire manque cruellement d’entrain. Il y a donc de gros problèmes de qualité ce qui a rendu la série assez difficile à regarder. La seconde partie montrait pourtant une certaine volonté de la part d’Emma Frost de nous délivrer quelque chose de beaucoup plus attachant et efficace mais il n’en est rien.

Après la mort de sa mère, Mary Yellan part vivre chez sa tante Patience qui tient un hôtel avec son mari Joss Merlyn, le Jamaica Inn. Mais très vite, la jeune fille réalise que les lieux n'accueillent aucun client, et que Joss en a fait le centre d'un réseau clandestin...
Jamaica-Inn-009.jpgAu travers de ces trois épisodes on a donc une petite histoire qui se veut malheureusement beaucoup trop bavarde. Il y a donc de longs discours pompeux qui ne servent strictement à rien. Tout cela tente alors d’être mis en valeur au travers d’une mise en scène des plus plates. Les décors sont là mais l’on ne peut pas dire que tout est suffisamment bien mis en valeur. C’est bête car derrière le sujet que traite Jamaica Inn, il y avait de quoi parler de beaucoup de choses. Notamment de la situation actuelle du pays, comment ce genre de choses étaient gérées et appréciées à cette époque, etc. Mais rien. La mini-série se contente alors d’en faire beaucoup trop peu. On retrouve pourtant au milieu de tout ça un casting plutôt sympathique entre Sean Harris (Southcliffe, The Borgias) ou encore Jessica Brown Findlay (Downton Abbey) mais forcé de constaté que l’habit ne fait vraiment pas le moine. Le casting étant assez mal géré et du coup, cela ne parvient pas à nous délivrer quelque chose de réellement sincère et efficace en son genre. Je n’attendais pas un thriller mais quelque chose de beaucoup plus dramatique et intelligent. Sauf que la série se contente d’enchaîner tout un tas de trucs pas très fluides.

Il y avait au milieu de tout ça des personnages qui ne servaient pas le récit ou bien qui nous éloignaient de ce que le récit se devait tout simplement d’être. C’est là que je me suis rendu compte à quel point Jamaica Inn était creuse car ses personnages ne sont pas utilisées de façon intelligente dans des intrigues qui sont faites pour eux. Je me demande si cette mini-série n’est pas ce que j’ai vu de plus mauvais de la part de BBC One dans le registre des séries historiques. Ils sont pourtant très forts dans ce genre mais je crois que ici nous avons clairement la palme du pire. On peut donc sauver le casting et notamment Jessica Brown Findlay qui, sous les traits de Mary, tente de plus ou moins sauver le tout du naufrage. Ce n’est pas facile à faire mais la série tente de le faire et je pense que l’on peut ne serait-ce que la saluer pour avoir eu le courage d’accepter un tel rôle. Ce n’est pas possible, c’est forcément une sorte de pari perdu ou quelque chose dans ce genre là. Je ne connaissais pas l’histoire du livre et pourtant c’est apparemment un grand classique mais l’adaptation est vraiment mauvaise car je n’ai pas ressenti ce côté culte et surtout littéraire.

Note : 2/10. En bref, sûrement parmi les pires séries historiques de BBC.

Commenter cet article