Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Jane by Design. Saison 1. Episode 3.

18 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-01-18-18h07m00s176.png

 

Jane By Design // Saison 1. Episode 3. The Birkin.


Un pilote pas terrible, un second épisode assez mauvais et un troisième un peu mieux mais ce n'est toujours pas ça quoi. Je ne veux pas dire mais c'est vraiment bête par moment cette série. Non mais sérieusement, je pense qu'elle ne se prend pas au sérieux. Notamment quand on va parler pendant dix bonnes minutes du sac à main Birkin (un vrai, pas un contrefait, de toute façon Jane l'a même reniflée) que Gray offre à Jane pour ses efforts. Ou encore quand on va voir que Oded Fehr n'a plus rien d'autre à faire que de jouer dans des séries moisies (après Covert Affairs où il était très proche d'Annie) le voilà qui veut se faire de la Andie 'cougar' MacDowell. En tout cas, je suis fasciné comment une intrigue de cette série peut être aussi dégueulasse mais aussi fun. Outre le gros placement de produit pour ce merveilleux sac (je vais vous en parler souvent moi aussi du coup), qui va presque devenir un running gag. Jane pense que son boulot est entre de bonnes mains quand elle va pouvoir organiser un show privé dans la maison de Gray mais va vite découvrir que India est une belle "bitch".

Car India elle est marrante et ajoute un peu de piment à l'épisode quand elle va inviter une tonne d'adolescent voulant faire la fête chez Gray. La petite sauterie était fun, il y avait du Kesha également donc bon, je ne pouvais pas détester totalement. Sans compter que même si c'est aussi fort qu'une série de Disney Channel, ce n'était pas trop mauvais. Les acteurs sont toujours aussi moyens mais ce n'est pas un soucis puisque ce n'est pas pour le jeu d'acteur ou même des intrigues Shakespearienne que je regarde cette série. India est une jalouse et elle me fait rire. L'actrice est sûrement la pire du cast mais c'est ce qui la rend d'autant plus fun. Par ailleurs, Jeremy est toujours là pour Jane et on sent que cela va finir au lit tout ça. Il serait tant que cela arrive. Mais voilà, le truc c'est qu'elle est sous la houlette d'un mannequin dans cet épisode (j'ai adoré tout le passage autour de ce personnage. Il était drôle et la chute de l'histoire c'est quand même la petite remarque de Jeremy sur le fait qu'un mannequin ne peut pas être hétéro en gros. Enfin, je vois venir le gros sous entendu).
vlcsnap-2012-01-18-18h03m05s132.pngDu côté de l'école, Jane et Lulu sont en compétition pour être la première de leur classe du coup, il faut que chacune des deux se prépare pour un grand test qui va décidé de leur avenir universitaire (je le vois comme ça de mon côté). C'est pas spécialement intéressant et puis on a le retour de l'intrigue autour de Lulu et de Billy et ça m'énerve de plus en plus. Sans compter que l'épisode se termine la dessus. J'étais vert de rage. Ou plutôt orange (comme le sac Birkin de Jane). Enfin, le reste de l'épisode laisse part belle à Ben qui tente de reprendre les rennes en tant que coach de l'équipe du lycée. Je ne sais pas trop si sa relation futur (car je vois ça venir à des kilomètres) avec Rita va être intéressant à regarder mais cette intrigue très discrète ne dérange personne donc autant la laisser se passer.

Au final, tout rentre dans l'ordre… Jane n'a plus son Birkin.

Note : 4/10. En bref, c'est débile cette série mais en fait, elle me fait bien rire.

Commenter cet article