Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Justified. Saison 5. Episode 6. Kill the Messenger.

15 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-02-15-01h42m33s4.jpg

 

Justified // Saison 5. Episode 6. Kill the Messenger.


Après le brillant épisode précédent que je m’étais fait un malin plaisir de décortiqué il y a quelques jours, « Kill the Messenger » se devait de ne pas décevoir. Cependant, je m’attendais à ce que l’épisode ne soit pas aussi bon. C’était logique. La série ne pouvait pas enchainer deux brillants épisodes. Même si mes attentes démesurées vis-à-vis de cet épisode de Justified n’ont pas forcément été satisfaites, je n’ai pas été déçu pour autant. L’épisode s’inscrit dans la continuité de la fin de l’épisode précédent ou encore de tout ce que Boyd a mis en place. Ce dernier est en train, petit à petit de construire un vrai empire sur les ruines du précédent. Quand Raylan disait à la fin de l’épisode précédent « It wasn’t Barkley. And I can tell you that for a fact », forcément cela donnait l’impression que l’on assistait à un cliffangher. L’épisode aurait très bien pu reprendre pile poil au moment où l’on avait quitté « Shot All to Hell » mais ce n’est pas du tout le cas. En effet, Justified reprend quelques temps plus tard avec Art, pas très content, frappant Raylan. Art est quelqu’un pour qui j’ai beaucoup de compassion. En effet, ce personnage a offert tellement de bonnes choses à cette série.

Et pourtant il n’a jamais été mis très en avant. Mais je ne peux pas en faire un reproche, surtout quand l’on voit à quel point dans l’épisode précédent et accessoirement dans celui-ci, il est judicieusement mis en avant. Je suppose donc que le créateur de la série avait prévu tout cela afin de nous préparer petit à petit à la fin de la série (qui interviendra à l’issue de la prochaine saison de Justified, comme convenu avec Timothy Olyphant et le créateur de la série, mais contre l’avis de la chaine qui aurait aimé faire durer le plaisir plus longtemps). Pour en revenir à la fameuse scène entre Art et Raylan, je dois avouer ne pas avoir été déçu du résultat. Elle permet aussi de voir à quel point il n’y a pas que Raylan qui est capable de donner les coups. Les autres personnages veulent aussi montrer qu’ils sont là et capables de faire des choses intéressantes. Raylan prouve encore une fois face à Art qu’il est perspicace et qu’il sait très bien manipuler la vérité à son avantage. C’est dingue de voir le personnage évoluer de la sorte mais c’est tellement jouissif que l’on ne peut qu’être ravis.
vlcsnap-2014-02-15-01h42m33s254.jpgMais la situation est finalement assez embarrassante pour Art. Ce dernier doit choisir entre triompher ou reculer sur son triomphe. Pas facile. Mais ce que fait Raylan vis-à-vis de Art n’est certainement pas ce dont il peut être le plus fier. Cependant Justified en elle-même en profite à merveille. Si Raylan était assez absent de l’épisode précédent au profit de Boyd mais aussi de Art, cette semaine il reprend du poil de la bête alors que l’on suit plus ou moins le côté face de l’histoire après en avoir vu le côté pile. J’aime bien aussi le fait que Raylan parte après les Crowe comme si de rien n’était. Un peu comme si finalement tout ce qui s’était passé dans l’épisode précédent et accessoirement au début de celui-ci n’avait pas d’incidence sur l’enquête et la manière dont notre héros enquête. La série cherche aussi à nous montrer à quel point les choix de Raylan peuvent certes être les bons mais aussi les plus mauvais qu’il soit. Le personnage ne gagne pas forcément des points de ce point de vue là. Mais il y a de belles tentatives malgré tout et la série n’en ressort que grandie.

Boyd de son côté doit faire face à de nombreuses associations criminelles. Tout cela était assez intéressant dans le sens où Justified n’oublie pas tout ce qu’elle a déjà pu raconter les années précédentes, notamment quand Boyd est compromis par rapport à une décision qu’il avait prise durant la première saison de la série. Cela permet aussi de voir à quel point Boyd s’est réinventé constamment. Le personnage est un vrai caméléon (ce qui va de paire avec le nom du personnage de l’acteur dans le film de Robert Rodriguez : Machete Kills). Comme je le disais la semaine dernière, tout ce que fait Boyd réussie tout simplement car il connait le comté d’Harlan et sa manière de fonctionner. Aucun de ses partenaires actuelles dans le crime ne sont d’Harlan. Que cela soit Duffy, Picker, le cartel mexicain ou encore les Crowe. C’est intéressant de voir à quel point il est le seul à pouvoir mener la baguette. Prouvant par la même occasion tout l’intérêt du personnage et sa prestance cette saison.
vlcsnap-2014-02-15-01h33m26s161.jpgJe suis toujours mal à l’aise avec Michael Rapaport dans Justified. Ce n’est tout simplement plus possible, sans parler de l’accent qu’il nous prend qui est complètement ridicule. C’est tellement dommage, surtout que Justified a tellement de potentiel avec le reste de son casting qu’ils auraient pu trouver un acteur beaucoup plus convaincant que ce charisme de chou-fleurs. Enfin, je n’oublie pas Dewey. Je dois avouer que ce dernier est vraiment un personnage à la fois débile mais jouissif. Il apporte le côté plus drôle dont Justified a bien besoin.

Note : 8.5/10. En bref, toujours très solide, cette saison continue sur les chapeaux de roues.

Commenter cet article

delromainzika 04/03/2014 01:15


Pour Justified elle est sur mon ordi mais avec la tonne de critiques que j'ai en attente, je ne l'ai pas encore publié. Demain sans faute :)


 


Sinon Banshee pareil, demain. J'avais cru l'avoir publié mais apparemment non ^^

Pascal 03/03/2014 21:25


@delro je sais que tu prends ton temps avec cette série mais avec la reprise de toutes les autres la semaine dernière je me demande si tu n'as pas oublié la critique de l'épisode 7 ? ( ainsi que
celle de Banshee ^^ )


Je crois que je deviens accro à tes critiques...