Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Justified. Saison 5. Episode 7. Raw Deal.

4 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-03-01-01h16m15s24.jpg

 

Justified // Saison 5. Episode 7. Raw Deal.


Ce n’est pas l’épisode le plus réussi de la saison et pourtant, j’y ai trouvé mon compte. Disons que dans une saison assez fluide avec des épisodes particulièrement feuilletonnant, cet épisode ne sort pas du lot comme décevant. C’est un épisode qui cherche avant tout à faire la transition vers la seconde partie de la saison. C’est logique que l’on ait un petit coup de mou au milieu d’une saison, il faut laisser le temps à la série de s’aérer, de se changer les idées et de mieux revenir ensuite. Justified s’amuse encore une fois avec ses personnages de façon admirable. C’est tout ce que j’attends de la part de cette série d’ailleurs. Notamment du point de vue de Boyd. Plus les épisodes passent et plus l’on peut remarquer le fait que Boyd est toujours filmé de la même façon, comme les grands méchants dans les films de gangster. C’est fabuleux car c’est aussi la preuve que Boyd n’est plus du tout le gentil de l’histoire, mais bel et bien le méchant. Dans toute l’histoire de Boyd, il n’y a pas que son côté gangster qui est intéressant mais aussi Ava et la place que cette dernière semble avoir dans sa vie actuellement. On ne peut pas dire que les deux personnages partagent énormément ces temps ci. C’est au fond normal, Boyd a tellement de chats à fouetter aussi.

Boyd tente d’aider Ava c’est certain et j’aime bien la voir évoluer en prison. Elle doit trouver sa propre identité. Mais je pense aussi que Ava commence à accepter plus ou moins la situation dans laquelle elle se trouve actuellement. C’est presque comme si elle baissait les bras mais bon, elle n’a pas vraiment d’autre choix. Si elle baisse les bras à l’idée de sortir de cet enfer, elle commence aussi à comprendre que cet enfer pourrait être un terrain de jeu intéressant. Cette partie de l’épisode fonctionne donc à merveille et nous offre beaucoup plus que tout ce que l’on avait pu voir autour du personnage ces derniers temps. Notamment avec Boyd dans les parages. Mais j’aimerais bien aussi que l’on nous serve quelque chose de plus précis sur le personnage car la série s’est pas mal éparpillée et tout n’est pas forcément lisible. Justified a de grandes qualités et je pense que l’on ne les retrouve pas totalement ici. Par ailleurs, je me suis rendu également compte que cette année Boyd et Raylan sont diamétralement opposé d’un point de vue scénaristique. Certes la série a l’habitude de mettre les deux personnages sur deux routes différentes mais cette année est certainement la plus notable.
vlcsnap-2014-03-01-01h18m26s60.jpgC’est étrange et du coup je me demande vraiment comment les deux personnages vont potentiellement réussir à se retrouver prochainement. Cela semble un défi assez difficile à relever mais les scénaristes de Justified n’ont pas froid aux yeux. Par ailleurs, nous avons aussi le cousin Johnny. La mort de ce dernier a beau entrer dans la logique de la série, je dois avouer que j’ai été assez surpris. Mais Boyd est un roue libre cette année et je pense que c’est ce qui rend le tout encore plus excitant. Mais aussi terrifiant car tout le monde peut avoir peur pour ses fesses. D’autant plus que j’aurais cru que Dewey allait passer à la casserole bien avant Johnny. David Meunier sera regretté dans Justified. C’était un bon acteur qui incarnait un bon personnage. Mais d’un autre côté c’était logique, notamment avec l’empire que se construit Boyd et qui est petit à petit en train de prendre de plus en plus d’ampleur. Il n’a finalement pas de temps pour tout ça. Johnny a toujours voulu prouver qu’il était l’égal de Boyd et ce dernier n’a pas envie de quelqu’un dans ses pattes, mais seulement des gens à sa merci. Dewey entre dans cette catégorie, du coup il ne pouvait pas passer (encore) à la casserole.

D’un autre côté, Raylan me fait me demander pourquoi il est aussi déconnecté du reste. Timothy Olyphant est beaucoup moins embelli par l’histoire cette année. Disons qu’il ne sert pas autant que les années précédentes. Il est encore une fois trop éloigné et c’est bien dommage. Son histoire de la semaine autour de T.C. Fleming était une occasion pour Justified de nous montrer qu’elle sait faire vrombir le moteur à action. Cela fonctionne même très bien et l’on ne s’ennuie pas une seule seconde mais j’ai largement préféré tout le reste. Comment peut-on préférer les méchants au gentil dans une série ? Vous m’expliquez ?

Note : 7.5/10. En bref, une transition fluide et efficace.

Commenter cet article

comparateur de banques 04/03/2014 11:54


quelle épisode j'ai bien aimé le drama du cette série très créative qui écrit le sénario 


visiter changer de banques