Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Justified. Saison 5. Episodes 12 et 13.

10 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-04-10-15h26m22s240.jpg

 

Justified // Saison 5. Episodes 12 et 13. Starvation / Restitution.
SEASON FINALE


Il y a une sorte de tradition dans Justified qui fait que l’avant dernier épisode d’une saison est généralement l’un des meilleurs de la série. C’est quelque chose qui se vérifie plus ou moins bien dans chacune des cinq saisons de la série. « Starvation » fait partie de ces excellents épisodes, truffés de dialogues jouissifs, de scènes surprenantes, d’association de personnages intéressantes, d’action et de rebondissements sans failles. Je sais bien que beaucoup de fans de Justified ont été déçu de la tournure de la saison 5. Je dois avouer que j’ai pu être un peu déçu au début de la saison mais rapidement les choses se sont mise à devenir beaucoup plus passionnante et j’ai tout de suite beaucoup mieux adhéré. Le problème que j’ai rencontré avec cette saison 5 de Justified ce n’est pas du tout le fait que Boyd est devenu un grand méchant, bien au contraire puisque j’ai toujours soutenu cette partie de la saison, mais plutôt tout ce qui a touché à Daryl Crowe Jr. Ce dernier est un personnage détestable, affable et puis l’on sent que les scénaristes ne savent pas du tout quoi faire de lui. Heureusement que la série a mis fin à notre supplice dans le dernier épisode de la saison mais en tout cas je ne vais pas du tout renier cette saison car globalement j’ai eu aussi ce que je voulais.

Quand je dis ça, je parle bien évidemment de Boyd. Son évolution est assez intéressante et a été très bien mise en scène dans chacun des épisodes de la saison. On sent que les scénaristes veulent aussi préparer la suite de la saison, notamment avec le cliffangher de fin où l’on demande gentiment à Raylan, avant de partir, d’aider le gouvernement à mettre Boyd Crowder derrière les barreaux (et pas que pour un peu). Ce sera donc l’enjeu de la dernière saison de la série. Mais pour en revenir à « Starvation », j’ai beaucoup aimé le fait que l’on tente encore une fois de remettre en cause l’histoire d’Ava et Boyd. Ils sont donc toujours séparés et il faut attendre le dernier épisode de la saison pour qu’elle soit enfin remise en liberté. C’est aussi l’épisode de la première fois où Raylan passe autant de temps avec ces deux personnages. On sent donc que Justified commence enfin à rapprocher Raylan de Boyd et de ses petites affaires. Cela venait clairement à manquer dans la série car Raylan était tellement en retrait cette année, bien trop peu utilisé. Je crois que c’est l’un des plus gros défauts de la saison. J’ai trouvé dommage que la série ne tente avec Ava quelque chose que dans cet épisode.
vlcsnap-2014-04-10-15h31m01s211.jpgEn effet, son petit speech aux anciennes amies de Judith afin de trouver une manière plus calme de faire passer l’héroïne dans la prison mais aussi de les défendre des neo-nazis était une bonne idée qui aurait très bien pu être suivie toute la saison. Sauf que Justified nous a légèrement ennuyé avec Ava, sans trop lui donner la chance de réellement faire ses preuves. La série avait l’occasion de se la jouer un peu plus Orange is the New Black, plus violente aussi, mais rien n’y fait. Du coup, cela arrive un peu trop tard mais cela ne veut pas pour autant dire que Ava ne sert à rien. Bien au contraire, la série trouve le moyen de lui donner un peu plus de place dans la série et tout cela pour le meilleur. Les retrouvailles entre Ava et Boyd dans le dernier épisode sont assez étranges. Disons que ce n’est ni touchant ni drôle. On ne sait donc pas vraiment quoi attendre de la suite si ce n’est que le cliffangher prépare quelque chose et que tout cela va petit à petit devenir beaucoup plus intéressante l’an prochain. Si Ava avait tué Judith c’était uniquement pour survivre car dans la prison, surtout dans un environnement aussi violent, elle n’aurait jamais pu faire ses preuves si elle n’avait pas voulu plus ou moins détruire Judith.

Gretchen de son côté c’est différent. Elle a fait tué Penny pour des raisons totalement différente et l’histoire évolue donc dans une direction bien plus plaisante que l’on ne pourrait le croire. La partie prison commence à se transformer et à évoluer vers un truc un peu plus jouissif. C’est aussi ce qui rend cet avant dernier épisode intéressant. En plus de se concentrer sur quelque chose qui avait été plus ou moins laissé de côté (à tord) toute la saison, il nous permet aussi de voir qu’il y avait de bonnes idées à creuser (et qu’elles sont bien creusées même si cela arrive un peu tard à mon goût). Ensuite nous avons Boyd. Toute l’histoire du cartel était tout de même assez jouissive, surtout que cela permet de mettre le personnage en danger. On sait pertinemment qu’il ne va pas mourir mais la tension que la série installe est très bien ficelée et c’est tout ce que l’on peut attendre de sa part. Mais c’est aussi un épisode qui permet de démontrer à quel point Boyd a beau être quelqu’un d’intéressant, c’est aussi un personnage qui peut récolter par moment ce qu’il sème. Sa défaite, il ne va donc pas nécessairement très bien la vivre mais c’était logique de toute façon.
vlcsnap-2014-04-10-15h14m55s30.jpgTout cela permet donc de montrer que malgré tous les triomphes de Boyd au cours de la saison, il n’en reste pas moins un humain qui peut aussi se faire avoir. Disons que Boyd s’est un peu trop reposé sur le fait qu’il est un méchant qui connait bien le comté d’Harlan. Car c’était plus ou moins ce qui n’avait pas réussi aux méchants précédents (sauf pour la seconde saison mais c’est une autre histoire). Du coup, Boyd se retrouve ici face à plus gros que lui, simplement car il a voulu jouer un peu trop gros lui aussi. Ensuite il y a Dewey. Ce dernier est vraiment excellent. Je crois bien que c’est l’un de mes personnages préférés de la saison. Rien que la scène où il se fait tirer dessus par une vieille dame alors qu’il tente de voler de l’essence à cette dernière c’était grandiose. Ensuite nous avons aussi du face à face entre Boyd et Raylan. Là aussi c’est très soigné et la série joue à la fois avec la mise en scène, le jeu des acteurs mais également avec les dialogues. Ceux-ci sont très soignés. C’est sans compter sur les différentes choses que l’épisode lâche. Que cela soit Nicky Augustine ou encore l’AUSA Vasquez qui annonce aux Crowes que Kendal sera jugé comme un adulte. Le pauvre gosse tout de même. Il paye plus ou moins pour sa famille pour le coup.

Dans ces histoires de famille il est intéressant de voir la place de Wendy. Cette dernière est certainement la plus dévastée par le cliffangher de « Starvation » et l’on peut la comprendre. Surtout quand Daryl se met à dire que Kendal a fini au fond du gouffre, tout cela car Wendy a raté son éducation. La pauvre Wendy aussi, mais elle aura sa vengeance dans « Restitution » tout de même et c’est assez rassurant à voir. Tiens, justement passons à « Restitution ». Ce dernier épisode était moins bon que le précédent car forcément il y avait moins de surprises (tout étant plus ou moins balancé dans l’épisode précédent) et qu’il s’agit d’une fin assez logique. Mais ce dernier épisode me fait dire aussi qu’au fond, la série n’a jamais voulu que les Crowes soient en son centre. Quand l’on voit l’évolution de la saison c’est plutôt celle de Boyd. Même Raylan était au second plan et avait presque autant de visibilité que tous les Crowes de manière générale. C’était la saison de Boyd, celle qui devait lui permettre de montrer ce dont il est capable et surtout ce qu’il peut faire réellement tout seul, sans être derrière un grand manitou. Forcément que la saison a fonctionné très bien là dessus.
vlcsnap-2014-04-10-15h21m27s107.jpgJe ne comprends même pas pourquoi certains ont été déçu par certains épisodes où Boyd était le maître mot à bord. Certes, c’était mettre plus ou moins au grenier le personnage de Raylan qui lui aussi est très réussi mais Walton Goggins a tout son coeur dans sa prestation et elle est remerciée par de bons dialogues et une très solide intrigue. Mine de rien, Boyd a apporté énormément de choses à Justified alors que ce personnage n’était certainement pas destiné à tout ça au premier abord. Je me demande même si les scénaristes avaient prévus de faire de mieux quelqu’un d’aussi mesquin et avide de pouvoir quand ils ont écrit le personnage. Ce dernier épisode sert donc avant tout d’introduction à la dernière saison et au grand face à face entre Boyd et Raylan. Tout est donc mis en place pour faire en sorte de facilité cette dernière saison. Une introduction très réussie à mon humble avis mais une conclusion de saison un peu plus mineur que ce que j’aurais presque pu demander de la part de Justified. L’une des choses les plus intéressantes de cet épisode c’est la relation entre Boyd et Ava. Cette dernière a beaucoup changé en prison et du coup les deux ne peuvent plus avoir la même relation qu’auparavant.

C’est ce qui rend le tout encore plus intéressant mine de rien. Au delà de Ava, c’est aussi Boyd qu’il est difficile de cerner dans ce dernier épisode. Le personnage a beau être au four et au moulin, nous amuser, ce n’est pas aussi bon que quand il était sur un piédestal dans l’épisode précédent. Cet épisode permet à Justified de revenir à ce qu’elle fait de façon classique. Ce n’est pas un défaut mais disons que cela manque un peu de surprises, tout simplement. La mort de Daryl était quelque chose d’assez intéressant et notamment de la manière dont cela a été fait, avec Raylan dans le fond de la pièce. Michael Rapaport est un acteur que je déteste et puis je ne suis pas trop pourquoi mais dans cet épisode j’ai eu l’impression de pouvoir passer enfin un bon moment avec son personnage. Peut-être est-ce simplement car il meurt à la fin de l’épisode. Je me le demande sincèrement. Encore une fois, tout ce que Raylan fait fonctionne très bien, notamment pour Kendal. Et bien évidemment Raylan va réussir à avoir une confession de Daryl grâce à Wendy avant que celle-ci ne prenne le soin de le tuer, en bonne et due forme. La scène de face à face entre Michael Rapaport et Alicia Witt était tout de même brillante mais je retiens avant tout Wendy, un personnage qui aurait peut-être mérité d’être un peu plus exploité dans cette saison.
vlcsnap-2014-04-10-14h51m33s90.jpgL’interrogatoire de Kendal était aussi l’une des meilleures scènes de cet épisode. Timothy Olyphant met tout son coeur à l’ouvrage encore une fois et cela rend le tout assez jouissif. On a envie d’en voir plus. Raylan a enfin la reconnaissance qu’il mérite dans cet épisode et c’est une très bonne chose, surtout que j’avais été en grande partie déçu de ce que la saison a pu faire de lui à ses débuts. Tout s’achève donc sur une rencontre en haut lieu entre Ava et Raylan. Une scène pleine de sens qui commence à la perfection la dernière saison de la série. En tout cas je ne pense pas qu’il soit possible d’imaginer mieux pour achever Justified.

Note : 10/10 et 8/10. En bref, une très solide fin de saison et une belle introduction pour la dernière saison de la série.

Commenter cet article