Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Kaboul Kitchen. Saison 1. Episodes 10, 11 et 12.

10 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-03-10-15h28m36s251.png

 

Kaboul Kitchen // Saison 1. Episodes 10, 11 et 12. Crise de foi / Cool à Kaboul / Pas cool à Kaboul.
SEASON FINALE


Alors que la série est renouvelée pour une seconde saison qui devrait débarquer l'an prochain sur les antennes de Canal +, Kaboul Kitchen livrait ses trois derniers épisodes lundi dernier. Une première saison réjouissante qui y est allé crescendo avec des bonnes parties de rire mais aussi d'action. Car même si l'on sait pertinemment que les moyens de Canal + ne sont pas ceux d'une grande chaîne américaine, elle a réussie à rendre au Kaboul Kitchen tout le charme que la série aurait pu avoir si elle était réellement tournée à Kaboul. Et puis la comédie est toujours au rendez vous, ces trois épisodes sont clairement là pour nous le prouver avec beaucoup de finesse. La comédie française n'est pas morte et ne ressemble pas à ce que l'on peut voir dans Scène de Ménage notamment qui est pour moi pas une très bonne comédie et je n'en comprend pas son succès mais bon, je reste content pour M6 qu'ils aient trouvés une fiction qui cartonne dans cette case. Bref, "Crise de foi", le premier épisode de cette salve finale était très bon. Je pense même que c'est mon préféré des trois derniers. J'ai trouvé Gilbert Melki au mieux de sa force, hilarant à souhait et s'amusant comme il faut dans sa robe de chambre.

En effet, dans cet épisode le cuisinier du Kaboul Kitchen ne veut plus transiger sur les principes de l'Islam et ne veut donc plus servir du porc aux clients par exemple, il veut aussi pouvoir faire sa prière, etc… les négociations vont aller assez loin et seront truffées de grands moments hilarants. Merci à Gilbert Melki dans le rôle de Jacky de nous les offrir. Il est excellent cet acteur, et plus on avance dans la saison (série) on voit qu'il prend du plaisir à jouer ce rôle. C'est quelque chose d'appréciable car un acteur de cinéma qui se reconverti dans une série, même une création de Canal +, c'est quand même difficile pour certains. Mais lui est toujours bon, toujours parfaitement intégré au cast et à la série en soit. Je pense même que Jacky, est un de ses meilleurs rôles (de ce que j'ai pu voir de l'acteur au cinéma en tout cas). Le cuisinier va même jusqu'à convaincre ses collègues qu'il faut respecter les règles. Une petite manifestation assez bonne en soit. Jacky va même trouver des compromis intéressants. Au final, cet épisode là était très bien mené du début à la fin, sans compter sur Sophie qui est toujours là elle aussi pour rendre ses intrigues plus politique un tantinet plus intéressantes.
vlcsnap-2012-03-10-17h25m41s103.pngS'en suit alors "Cool à Kaboul" qui est un épisode à prendre en duo avec le dernier épisode de la saison pour moi même si je vais vous en parler différemment. Dans cet épisode c'est le jour des élections donc tout le monde est au taquet. Aussi bien Sophie qui supporte la candidate, et Jacky qui supporte Ammanullah. Ce dernier se retrouve même assez malmené par son jeune directeur de campagne ou plutôt de la communication de la campagne. Pendant ce temps, Jacky apprend la mort des frères Ali. Cette histoire n'étais pas la plus passionnante de l'épisode mais elle permet aussi à Jacky de prendre des galons. Ce personnage est toujours aussi intéressant et l'on développe un peu mieux sa relation avec Amanullah durant cette saison (ce qui a le don de m'énerver car Amanullah ne sert pas à grand chose depuis le début et pourtant le potentiel de Simon Abkarian dans ce rôle est infini). Mais bon, on ne va pas en rester là, c'est moi qui vous le dit. Sophie va pendant ce temps avoir droit au poste qu'elle voulait mais des émeutes commencent à avoir lieu dans Kaboul ce qui impose à tout le monde d'évacuer.

C'est là que "Pas cool à Kaboul" fait son entrée. Cet épisode est la suite directe de l'épisode précédent. Un épisode qui revient donc directement au coeur des émeutes. Jacky cherche alors un moyen d'évacuer ses clients et de récupérer son argent. Ce qu'il y a d'intéressant dans cette histoire c'est que l'humour est toujours intact malgré le côté action de l'épisode. Les négociations avec le voisin de Jacky seront absolument magiques notamment, sans compter bien évidemment sur comment Jacky va se faire rouler (et le cliffangher final qui laisse espérer un début de saison 2 explosif aussi bien de rire que d'action). Cet épisode permet aussi de recentrer les personnages et de les cloisonner tout en étant intéressant. Au final, ces trois épisodes étaient très (trop ?) bon. J'en veux encore et rien qu'à l'idée de me dire qu'on aura une suite, je suis déjà tout excité. Kaboul Kitchen c'est de la bombe et je commence même à penser que c'est bien mieux que Platane… c'est vous dire.

Note : 8.5/10., 7/10 et 7.5/10. En bref, une salve d'épisodes riches en humour, en action, mais aussi en folie.

Commenter cet article