Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Kaboul Kitchen. Saison 2. Episodes 7, 8 et 9.

4 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-02-02-20h55m18s55.jpg

 

Kaboul Kitchen // Saison 2. Episodes 7, 8 et 9. Taupe Secret / Le vestiaire de la peur / La route du Jalalabad.


Les intrigues de cette seconde saison de Kaboul Kitchen sont tout de même un poil plus recherchées que celles de la première saison. Il y a des thématiques semble t-il plus sérieuses qui sont exploitées par les scénaristes et je trouve ça assez réussi dans son ensemble. Il y a également beaucoup plus de choses qui sont racontées et je dois avouer que j’ai trouvé ça intéressant. Les scénaristes n’ont pas voulu faire une pâle copie de la première saison et cela donne ainsi quelque chose d’assez détonnant. Avec ces trois nouveaux épisodes, certaines intrigues trouvent une conclusion et d’autres se poursuivent dans de nouvelles directions. A la fin de l’épisode 2.06, les français demandaient à Jacky de jouer au double agent après avoir été pris sur le fait par les services secrets français. Il ne peut donc rien leur refuser et va devoir tenter de se sortir de cette panade en se moquant des américains mais aussi en tentant d’échapper à la fois aux français mais aussi au fait que Ammanullah sait maintenant son petit secret. L’épisode s’oriente donc de façon très efficace vers la comédie d’espionnage.

Ce n’est pas quelque chose que j’attendais de la part de Kaboul Kitchen mais je dois avouer que même si cela avait plus ou moins débuté mollement, elle a pris de l’assurance au fil du temps. Maintenant les choses sont beaucoup plus fluides et efficaces. Je ne m’attendais pas non plus à ce que Jacky révèle de lui même qu’il porte un micro à Amanullah. On sait à quel point Jacky n’aime pas trop les petites combines de Amanullah pour lui prendre plus d’argent mais je pense sincèrement qu’il déteste encore plus les français et … les américains. Ce qu’il y a d’assez drôle derrière tout ça c’est tout de même que les services français ET la CIA demandent à Jacky de porter un micro. Un effet comique qui est ainsi beaucoup plus prononcé et en somme plus efficace. Si l’espionnage n’est une très bonne thématique, « Le vestiaire de la peur » choisi de transformer Jacky en vrai espion. Ce n’est plus une histoire de micro mais maintenant de récupérer des informations alors que Jacky doit rendre un service au colonel. Tout cela va nous emmener par la suite sur un terrain de foot et une histoire de sponsor légèrement louche.
vlcsnap-2014-02-02-21h36m55s193.jpgCe qu’il y a de bien avec Amanullah c’est que ce dernier n’est pas bête. Il voit plus ou moins venir toutes les embrouilles et le téléspectateur ne peut qu’être ravi. Surtout qu’au premier abord Simon Abkharian n’incarne pas le personnage le plus fin de toute l’histoire des comédies. Mais rapidement, quand Amanullah commence à imposer son style alors quelque chose se passe. Et bien entendu j’ai adoré cette idée là. Je ne m’y attendais pas du tout. Il y a également Lala, surtout quand Axel tente de prendre ses distances. Tout cela va se suivre sur les deux derniers épisodes de cette salve avec pas mal d’humour (notamment dans « La route de Jalalabad » quand Lala et Axel se font prendre la main dans le sac par Amanullah). Kaboul Kitchen veut s’amuser avec tout le monde et le téléspectateur n’a jamais le temps de souffler. C’est d’ailleurs une très bonne chose car une comédie a besoin de constamment se renouveler et c’est ce que fait Kaboul Kitchen malgré son côté linéaire à suivre sur plusieurs épisodes. C’est certainement pour ça d’ailleurs que la diffusion par trois épisodes n’est pas si problématique que ça.

Enfin, « La route de Jalalabad » nous emmène sur la quête de Jacky pour quitter le Kaboul Kitchen et l’Afghanistan alors qu’il a peur pour sa vie. Sauf que l’on sait que son passeport a été confisqué par les services secrets français. C’est à mon sens l’épisode le moins réussi de cette petite salve. C’est dommage car même le cliffangher m’a laissé de marbre. J’aurais bien aimé trouver ça intéressant mais malheureusement ce n’est pas du tout ce qui s’est passé. Les trois derniers épisodes de la saison vont devoir rebondir. En espérant que cela fonctionne.

Note : 6.5/10, 6/10 et 5/10. En bref, trois épisodes inégaux.

Commenter cet article