Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Killer Women. Saison 1. Pilot.

8 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-01-08-18h59m02s252.jpg

 

Killer Women // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Etrangement, Killer Women n’est pas une mauvaise série. En tout cas, pas son premier épisode. Malgré un lancement très confidentiel sur ABC, je dois avouer que j’aurais bien aimé que cela fonctionne. Cela me rappelle à la fois que j’aime bien les séries policières légèrement westerns sur les bords et en plus de ça Tricia Helfer (Battlestar Galactica, The Firm) est tout simplement excellente dans le rôle de Molly Parker. Avant toute chose, Killer Women est l’adaptation américaine d’une série venant tout droit d’Argentine par Hannah Shakespeare (L’ombre du mal, Loverboy). Ce n’est pas parfait c’est certain, mais disons que cette série nous propose une alternative intéressante à toutes ces séries policières que l’on peut voir à longueur de temps pustules sur toutes les chaînes américaines. Il y avait derrière ce premier épisode une certaine fraicheur qui se dégageait et surtout mon envie d’en voir beaucoup plus. Mais cette série n’est pas seulement une série policière, elle cherche également à nous montrer les problèmes que peuvent rencontrer une femme dans un monde aussi masculin, sans parler de ses problèmes plus personnels.

Ancienne reine de beauté, Molly Parker s'est renconvertie en Texas Ranger, le métier que son père exerçait autrefois. Elle est l'unique femme de son département et dans cet environnement on ne peut plus macho, elle n'a pas peur de se battre, quitte à y laisser quelques plumes et se faire des ennemis. Elle peut toutefois compter sur quelques collègues bienveillants, sa famille et ses amis pour la soutenir dans son combat quotidien...
vlcsnap-2014-01-08-19h03m54s108.jpgEn tout cas, ce premier épisode fonctionne plutôt bien dans son ensemble. D’un côté c’est une série assez personnelle qui développe le personnage de Molly Parker de façon plutôt intelligente. Notamment au sujet de sa relation avec son futur ex mari ou encore sa belle soeur qui tente de la remettre sur le droit chemin (puisqu’elle était une Reine de Beauté auparavant), etc. D’un autre côté c’est une série policière lorgnant sur le western. C’est fun et puis Tricia Helfer porte à merveille le stetson. Vous ne trouvez pas ? Ce n’est pas aussi réussi qu’une Justified j’en conviens mais il y a malgré tout quelque chose d’intéressant chez Killer Women qui pourrait donner, à la longue, une bonne petite série. La série prend cependant des sujets légèrement éculés et presque clichés (la frontière, le désert, les meurtres, etc.). Si les clichés auraient pu desservir complètement le récit, il se trouve qu’au contraire cela participe à faire passer un agréable moment au téléspectateur. Le tout est de ce fait plutôt rythmé (l’introduction est très féminine d’ailleurs mais aussi très efficace en son genre).

On a des courses poursuites, Tricia Helfer qui tire à droite et à gauche (dans tous les sens du terme), etc. Même si par moment cela semble avoir du mal à enclencher la vitesse suivante, on sent qu’il y a derrière cette série l’envie de faire quelque chose de différent. Notamment car c’est une série très féminine. Il est certain que cela plaira aux femmes. Pendant ce temps, le casting masculin n’est pas ce qu’il y a de plus réussi. Disons que je ne suis pas un grand fan de Michael Trucco (Revenge) et encore moins de Marc Blucas (Necessary Roughness). Du coup, je ne sais pas encore comment tout cela va prendre mais la sauce semble assez bonne. C’est comme le bon vin, je pense qu’il faut le laisser légèrement s’aérer. Donc avant de déguster un nouvel épisode, je vais tenter de savourer celui-ci. Et puis bon sang, il n’y a rien de mal à apprécier une série comme Killer Women. Elle n’a rien de honteux finalement. Si ce n’est que c’est du procédural et que ce n’est pas toujours finaud dans l’écriture…

Note : 5.5/10. En bref, un premier honorable pour une série policière qui tente d’apporter quelque chose de nouveau au genre.

Commenter cet article

gerrit 09/01/2014 10:38


Penser qu'une série ABC pue le sexisme, c'est quand même fort..


j'aurais tendance à dire que c'est parfois plutôt l'inverse.


 


Once upon a Time, 3 héroïnes badass, alors que que Charming joue le rôle de l'inutile à souhait.


Revenge : Rivalités entre 2 fortes personnalités féminines. alors que Daniel est le jouet entre les mains de sa maman et son épouse. Conrad est celui qui subit le +.


Scandal : Héroïne féminine + très forte emprise de la First Lady.Le président ne pense qu'avec son entrejambe ayant aucune qualité, devant son élection à un groupe de 5 personnes composées de 3
femmes.


GCB Mistresses => Les femmes ont le pouvoir, les hommes sont que des faire valoirs.  il est chomeur, impuissant.... L'homme trompant sa femme est un salop, la femme a une bonne raison.


Pan Am => Très tournée sur l'émancipation féminine.


Je parle même pas de desperates Housewives...


Missing, Red Widow et the assets, l'intérêt tourne uniquement sur le statut féminin du personnage principal...


Et je ne regarde ni nashville, ni grey's anatomy....


je voulais juste apporter cette petite précision, surtout que l'utilisation de "puant" est quand même agressif... Il est quand même manifeste qu'ABC ne peut être accusé de sexisme, alors qu'il
vise essentiellement le public féminin...

Walt 08/01/2014 22:18


Ok merci, je vais essayer alors :)

delromainzika 08/01/2014 21:35


@Walt : Je ne trouve pas ça sexiste franchement. Enfin, regarde l'épisode :)

Walt 08/01/2014 21:25


J'hésitais puis au final en voyant les posters etc j'ai vraiment l'impression d'une série puant le sexisme, non ?