Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Lascars. Saison 1. Episodes 10, 11 et 12. SEASON FINALE

30 Juillet 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-07-30-19h45m52s181.png

 

Lascars // Saison 1. Episodes 10, 11 et 12. Perquiz / En mode littérature / Entre amis.
SEASON FINALE


Pas encore renouvelée, j'ai déjà hâte de retrouver cette bande de potes. Ils sont marrants, funs et toujours partant pour de bons délires. J'aime cette décontraction qu'il y a dans l'écriture. Rien n'est réellement prévisible, et tout fonctionne donc très bien comme le quotidien dépeint d'une bonne de "Lascars" pour reprendre le titre de la série et accessoirement de la BD dont la série est extraite. Canal + nous offre donc encore trois épisodes, les derniers d'une salve de douze épisodes. Assez petit pour un premier jet, la série aura cependant su montrer ses qualités et surtout, sa finesse et sa gentillesse. Car ce ne sont pas des méchants nos personnages, ils sont gentils comme tout et on a envie de vivre avec eux. Même si la plupart du temps, ils font des choix douteux dans leurs vies. Dans "Perquiz", on nous propose de mettre les quatre amis dans une situation assez peu enviable. Trois flics viennent chez eux faire une perquisition. Polo est en charge de garder le matis de Zanga (l'échappé de prison de l'épisode précédent).

Sauf que Jo veut qu'il s'en débarrasse. Entre quiproquo et humour vache, Lascars nous sort ici un épisode assez fou dans le genre. En effet, les flics ne sont pas de vrais flics mais en fait deux lascars qui voulaient les raquette. Tout simplement. Ils vont donc s'amuser à les torturer. Je crois que le meilleur moment reste celui avec les prostituées et Malik attaché au lit qui se fait fouetté avec une rallonge par l'un des faux flics. Du coup, cet épisode ne dure pas assez longtemps, et ne nous laisse pas nous amuser suffisamment. Cependant, durant quinze minutes, on passe un excellent moment et je pense que c'est uniquement ce qu'il faut retenir. Vient ensuite "En mode littérature". Depuis le début de la saison on sait que Jo tente d'écrire un roman. Dans ce nouvel épisode, il va tenter d'écrire trente pages afin de décrocher une bourse d'écrivain. Mais il a le syndrome de la page blanche jusqu'au moment où il décide de s'inspirer de ses trois amis qui vont l'aider à trouver son sujet.
vlcsnap-2012-07-30-20h05m51s144.pngvlcsnap-2012-07-30-18h47m52s200.pngC'est sûrement l'épisode le plus touchant de la saison. On fait ressortir le meilleur de chaque personnage et à la lecture de ce qu'il a fait, on sent que chacun est fier d'être ami avec les trois autres. C'est mignon et cela rend cette petite communauté encore plus attachante. Du coup, je me demande ce que fait Canal + à ne pas encore renouveler Lascars. Enfin, on achève ce petit voyage sur "Entre amis". Une dernier balade pour la première saison de la série. Elsa, l'ex de Jo, l'appelle pour qu'il l'héberge le temps d'une nuit car son appartement a un petit problème d'eau… Jo va alors tenter de la reconquérir mais il va y avoir quelqu'un d'autre au menu : Sylvie, son plan MILF (Mother I'd Like to Fuck pour les non intimes). Sylvie est marrante, elle fait croire à tout le monde qu'elle a couchée avec 2 Pac et qu'elle est une déesse du sexe. J'ai trouvé l'idée assez marrante à développer, surtout quand elle se retrouve face à Jo au beau milieu de la nuit à faire sa délurée.

Lascars ne s'interdit pas grand chose. L'abstinence sexuelle de Malik va aussi être un point intéressant de cet épisode. Barkette sera là pour le soutenir. Je sais que je n'ai pas beaucoup parler de Barkette, mais ce personnage nous réserve toujours une petite phrase bien marrante (comme le coup de Hadopi dans l'épisode 1.10 par exemple). Il y a donc de très bonnes choses dans ces trois épisodes de Lascars, et la série devient de plus en plus attachante. On n'a pas envie de quitter ces quatre amis. Et encore moins leur humour qui fait toujours passer un bon moment aux téléspectateurs. Elle est presque passée inaperçue sur Canal + (malheureusement) et pourtant, c'est une vraie must-see de la fiction française. C'est rare de voir des comédies aussi bien travaillées en France (même si maintenant que j'ai vu Fais pas ci, Fais pas ça, je peux aussi dire le contraire, dans un registre totalement différent). Ce que je veux dire c'est que les bande de potes se résument souvent à la daube que fût La Chanson du Dimanche la série et forcément, cela ne donne pas envie d'être français. Lascars peut nous réconcilier.

Note : 7/10, 8/10 et 7/10. En bref, la série devient de plus en plus attachante et l'humour spontané. Adorable et drôle. Un parfait combo.

Commenter cet article