Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Last Tango in Halifax. Saison 1. Pilot (UK).

28 Décembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2012-12-28-15h40m44s88.png

 

Last Tango in Halifax // Saison 1. Episodes 1 et 2. Pilot / Two.


Dans le genre séries cosy, je crois que les anglais n'auraient pas pu mieux faire que Last Tango in Halifax. Cette série s'incrit parfaitement dans cette ligne directrice, celle d'une série qui raconte une très jolie histoire mignonne comme tout et jamais vraiment bouffée par les bons sentiments. C'est un peu le genre de séries que l'on a envie de déguster en buvant un bon chocolat chaud tout en trempant alègrement quelques bons petits biscuits sablés de Noël. D'apparence, les deux premiers épisodes donnent une bonne impression de ce à quoi ressemblera surement l'ensemble (je ne me suis pas encore penché sur les quatre autres épisodes de la saison). Déjà renouvelée pour une saison 2, Last Tango in Halifax est parvenue à devenir un petit succès automnale pour BBC One. Il faut dire qu'ils ont mis les petits plats dans les grands, la série étant donné d'une très jolie distribution et surtout d'un scénario élégant et narré d'une manière qui donne clairement envie d'en voir un peu plus encore et encore. Une fois un épisode achevé, par gourmandise on a envie d'en voir un autre. Regardez un peu, je donne mon avis sur les deux premiers épisodes au lieu de ne parler que du pilote.

Alan Buttershaw et Celia Dawson, d'anciens amours de jeunesse, ne se sont pas vus depuis 60 ans. Ils ont chacun été mariés, eu des enfants, mais sont désormais veufs et seuls. Lorsque leurs petits-enfants respectifs les inscrivent sur Facebook, ils ne tardent pas à se retrouver et à découvrir que par des concours de circonstances, ils n'ont pas pu se revoir durant toutes ces années. De nouveau, l'affection qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre renaît aussi intensément que pendant leur adolescence. Mais désormais, Alan et Celia ont chacun une famille dans leurs bagages...
vlcsnap-2012-12-28-15h20m40s81.pngvlcsnap-2012-12-28-15h49m20s123.pngChaque personnage de Last Tango in Halifax a une jolie histoire à nous raconter et qui se développe au fur et à mesure que le temps passé. C'est une série qui se laisse voguée par le vent, sans trop réfléchir. On sent finalement que cette sérei n'a rien de bien surprenant car elle parle de choses banales de la vie de tous les jours à l'âge de chacun des personnages mais le tout n'est pas dénué ni d'émotions et encore moins d'humour. Mine de rien, les anglais sont forts quand il s'agit de nous faire rire avec quelques bonnes petites répliques bien senties. Sans trop en faire, il y avait quelques bons running gag comme le personnage de Paul. J'ai adoré ce personnage dès sa première apparition et son côté un peu pervers sur les bords lui donne un style bien particulier. Incarné par Sacha Dhawan, on avait déjà pu voir cet acteur dans la comédie américaine Outsourced dans le rôle de l'excellent Manmeet (un des rares atouts de cette comédie si vite oubliée). Durant le second épisode j'ai surtout retenu tout le petit voyage en voiture à la fin de l'épisode. Il était jovial et représente pas mal tout ce que je pense de cette série.

Last Tango in Halifax ne se prive pas non plus de moments plus tendres. Notamment quand elle parle de retrouvailles entre certains personnages. C'est joli car l'on parvient à croire à ce que l'on nous raconte. Les acteurs sont convaincants et le scénario est terriblement bien traité. La seule grosse faute de Last Tango in Halifax c'est de ne pas avoir tenté de changer un peu le teint de la réalisation que j'ai trouvé assez classique. Même si cela convient très bien pour une série de ce genre là, j'aurais préféré qu'ils trouvent le moyen de nous tenir un peu plus avec quelque chose de différent. Je trouve également dommage qu'au fond Last Tango in Halifax  ne soit pas plus accessible que son sujet ne semblait le laisser paraitre. Si le premier épisode m'a beaucoup surpris, le second était un peu moins surprenant. Pourquoi ? Surement parce que je n'étais plus autant dans la découverte et que l'univers reste finalement assez limité en termes de surprise. Mais je m'y sens bien et c'est bel et bien le gros point fort de cette série. J'ai passé un bon moment devant les deux premiers épisodes, je serais donc présent pour la suite si tant est que cela soit d'aussi bonne qualité.

Note : 6.5/10. En bref, deux épisodes convaincants pour une série pleine de tendresse et de générosité, servie par un casting étoilé et par une écriture soignée.

Commenter cet article

delromainzika 28/12/2012 19:12


Il est le bienvenue où il est ne t'en fais pas :) Merci beaucoup :) Et de rien si je te fais découvrir de nouvelles choses :) et je ne compte pas m'arrêter en si bon chemin, surtout avec des
lecteurs fidèles comme toi :)

fan 28/12/2012 18:41


Je ne sais pas vraiment ou je peux poster un commentaire générale sur le blog ? Ton blog est super une véritable pépite, tu dois y passer un temps de fou je félicite ton travail. Tu justifie
aussi ton point de vue donc j'adore continue ;P