Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Last Tango in Halifax. Saison 2. Episode 2. Two.

25 Décembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2013-12-25-15h50m17s223.jpg

 

Last Tango in Halifax // Saison 2. Episode 2. Two.


Cette semaine c’est mariage dans Last Tango in Halifax. Et quoi de mieux comme évènement pour réunir toute une famille et délier un peu plus les langues. Encore une fois, le tout fonctionne brillamment, notamment grâce à la belle énergie de Derek Jacobi sous les traits d’Alan. Cependant, ce mariage est très loin d’être la journée parfaite que Alan et Celia auraient pu espérer. Mais ce que j’aime beaucoup dans cet épisode ce sont toutes les petites implications émotionnelles que chacun apporte à l’édifice. C’est tellement bien construit et puis l’écriture est tellement soignée. On a tout de suite envie de voir la suite. L’entrée en matière de Gillian était jouissive. Cette dernière est un sacré bout de femme quand même et c’est aussi l’une des raisons pour lesquelles Last Tango in Halifax n’est pas qu’une série dramatique. Car effectivement, il y a également un aspect plus jovial et plus cocasse. Pourtant, ce n’est pas nécessairement drôle tout ce qui arrive à Gillian dans cet épisode. Mais les réactions des personnages laissent parfois place au rire. Remarquez, ce n’est pas plus mal. Il vaut mieux rire que pleurer dans la vie.

Mais Gillian est le contraire de sa soeur. Elle ne contrôle pas aussi facilement que Caroline ses émotions. Enfin, en apparence en tout cas. Mais dans tout cela, il y a quelque chose d’assez fascinant, notamment dans les relations entre les parents et les enfants. Je trouve que Gillian manque de temps avec son père contrairement à Caroline avec sa mère. C’est peut-être aussi pour cela qu’il y a une sorte de problème chez Gillian par moment. Enfin, j’appelle ça ici un problème mais ce n’en est pas vraiment un, notamment car cela permet à Last Tango in Halifax de réellement batifoler ici et là avec des intrigues dramatiques efficaces. Mais d’un autre côté, Celia ne devrait pas non plus trop donner de conseils. Ce n’est pas celle qui peut le faire de toute façon, surtout vu ce qu’il s’est passé l’an dernier. C’était quand même elle qui avait voulu quitter Alan pour aller s’amuser ailleurs avant de se rendre compte de son erreur. La série n’oublie pas pour autant de créer une certaine homogénéité des intrigues avec les diverses générations de la famille.
vlcsnap-2013-12-25-15h36m10s238.jpgEt notamment les plus jeunes. Ceux-ci ont également leur place avec leurs petites intrigues. Ce n’est pas nécessairement ce que Last Tango in Halifax fait de mieux mais je trouve ça assez mignon et cela permet de me raccrocher un peu mieux à la série. Notamment car je suis jeune et qu’il me fallait bien ce genre d’histoires pour me donner l’impression que ma génération n’est pas oubliée. Pour en revenir à l’épisode, je me demande si Sally Wainwright, ne cherche pas non plus à nous faire passer un petit message. Le fait que tout le monde ne soit pas parfait et qu’il est difficile de juger des gens sans prendre le temps de les connaître ou encore de les comprendre. Dans cet épisode, qui permet à Alan de montrer à quel point il est en forme. Finalement, Last Tango in Halifax reste ce petit met délicieux que je vais continuer de déguster au fil des jours en cette période de fêtes de fin d’année. BBC One vient d’annoncer qu’elle renouvelle la série pour une saison 3, ce qui ne pouvait pas plus me faire plaisir.

Note : 7.5/10. En bref, Alan prouve qu’il n’est pas un personnage accessoire. Et ce n’est pas plus mal.

Commenter cet article