Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Law & Order : LA. Saison 1. Episode 21.

25 Mai 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-05-25-20h20m37s93.png

 

Law & Order : L.A // Saison 1. Episode 21. Big Rock Mesa.


NBC fait les moyens dans la scène d'ouverture de cet épisode où l'on voit des pompiers arrêter un incendie qui a ravagé de nombreuses maisons dans le conté de Los Angeles à Big Rock. Ce qu'il y a d'intéressant c'est qu'il prend un sujet très pertinent. A Los Angeles, le feu est craint par tous les habitants. La série est donc en accord avec son lieu de tournage et c'est ce qui prend peut être un peu plus au coeur les gens qui vont regarder la série. La franchise étant très attachée à New York, la transposée ici était un pari risqué (qui n'a pas fonctionné, certes).

Les sans-abris et le feu sont donc les deux variables mises en avant. Des gens comme vous et moi tentent de protéger leur maison des pilleurs (ce qui arrive souvent dans ce genre de catastrophes où l'on incite les gens à quitter leurs maisons. Un meurtre est commis et forcément encore une fois il y a un peu de facilité avec l'histoire. Même si son déroulé était plutôt correct, il manque quelques moments de doutes. Ce qui m'embête c'est qu'on va trop vite avec cette série. Les suspects sont déjà des accusés à la moitié de l'épisode pour basculer directement dans la partie judiciaire.

Pour une fois le verdict va en la faveur de l'accusé faute à une mauvaise gestion de l'affaire par Dekker, le A.D.A. Rubirosa met les points sur les "i" avec lui. Bref, les scènes étaient donc plus intéressantes en ce qui concerne la partie judiciaire que l'autre. L'autre, celle de l'enquête reste intéressante pour ses premières minutes, prouvant des moyens intéressants à la série mais très peu mis en oeuvre dans le déroulé du reste de l'épisode. Alors au final, "Big Rock Mesa" qui débute bien, fini en queue de poisson prévisible. Les scènes oublient peut être un peu trop la valeur de ce qu'est cette franchise L&O. Dommage.

Note : 4.5/10. En bref, grâce à de bons dialogues avec Dekker et Rubirosa, la série ronronne un peu moins.

Commenter cet article