Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Le Tunnel - The Tunnel. Saison 1. Episodes 5 et 6.

25 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-11-24-21h37m41s212.png

 

The Tunnel - Le Tunnel // Saison 1. Episodes 5 et 6. Five / Six.


Le truc avec The Tunnel c’est que les choses arrivent petit à petit. En effet, ce n’est pas tout de suite que l’on sent le poids de ce que la série nous raconte mais par la suite uniquement. Il s’agit déjà de la fin de la première moitié de la saison et du début de la seconde moitié. Je sais déjà comment tout cela va se développer mais peu importe j’ai fais complètement abstraction de l’original. Du coup, j’ai trouvé ces deux épisodes plutôt sympathiques dans leur ensemble. Notamment car la trame narrative se complique et les personnages se dévoilent davantage dans ce remake qui, décidément n’a rien à envier aux versions concurrentes. Si les débuts étaient un peu timides, petit à petit The Tunnel a su développer sa propre personnalité. Ces deux épisodes en sont presque le symbole de cette identité proche et le truc c’est que cela fonctionne à la perfection. Tout commence avec l’épisode 1.05, un épisode qui mixe de l’action, des morts et puis de l’enquête terrain tout simplement. Cela permet au téléspectateur de ne jamais s’ennuyer et d’avoir pile poil ce qu’il est venu chercher au premier abord quand il a posé ses yeux sur cette série.

A commencer par Benji qui s’apprête à achever sa mission de samouraï. Après avoir décapité un psychiatre dans un hôpital, il fait plusieurs victimes dans la rue, au hasard. Cet épisode était presque déconnecté du reste de la saison mais permet aussi d’apporter un peu de fond aux enquêteurs. Le fait que l’on mette en danger quelqu’un durant l’épisode permet de créer un sentiment de peur panique. On ne sait pas si Sophie va s’en sortir. The Tunnel est difficile à cerner parfois car l’on ne sait pas vraiment à quoi s’attendre. La série semble être sur une pente ascendante mais parfois, je me demande vraiment ce qu’il veut réellement nous raconter. Il y a tout un tas de choses que j’ai déjà vu sous d’autres formes (notamment la petite séance de sexe d’Elise qui s’achève brutalement). Je trouve que Clémence Poesy a su donner une certaine allure à un personnage qui n’en avait pas forcément tant que ça au premier abord. Disons que l’écriture de The Tunnel n’est pas parfaite et ce même si elle tente de nous avoir par tout un tas d’artifices qui restent malgré tout efficaces.
vlcsnap-2013-11-24-21h43m10s173.pngCe qu’il y a de bien écrit c’est avant tout la manière dont la narration se complique et devient alors de plus en plus étrange. Les mystères s’épaississent et le téléspectateur a envie de voir les choses différemment. Du coup, cet épisode s’interroge sur le sexe. La petite confrontation entre ce que fait Karl de son côté et ce que fais Elise du sien tient la route. Les deux n’ont pas la même vision des choses et des rapports humains. Je me demande bien comment tout cela va bien pouvoir évoluer maintenant que la relation entre les deux commencent à se rapprocher. Je sais pertinemment qu’ils ne seront jamais ensemble (heureusement d’ailleurs) mais il y a un truc qui m’attire car mine de rien, Elise et Karl forment un duo plutôt efficace. Je pense même que c’est le duo d’acteur que je trouve le plus réussi indépendamment du talent des actrices. Bien que tout ne semble pas nécessairement cohérent tout le monde, on se rend compte que finalement les choses prennent une forme plutôt intéressante au fil des épisodes alors que les personnages gagnent en intérêt et en maturité.

Et puis ensuite nous avons le 1.06. Cet épisode marque le début de la seconde partie de la saison mais avec l’épisode précédent, je n’ai pas senti de changement. Le rythme est le même et surtout toujours présent. Les twists de la série sont plutôt bien distillés ce qui permet de ne pas s’ennuyer une seule seconde. Je dois avouer que cet épisode parvient surtout à établir tout un tas de choses autour de l’aspect plus personnel des personnages de la série. Le fait que l’on suive le destin de divers personnages au fil des épisodes cela permet aussi de changer un peu la manière de raconter une histoire que l’on a déjà pu voir ailleurs. Cela fonctionné avec Benji dans l’épisode précédent, et je trouve que cela fonctionne également dans cet épisode même si parfois j’ai légèrement eu l’impression que le ton était légèrement plus posé. Ce n’est pas nécessairement un reproche étant donné que The Tunnel semble exploité son histoire de façon intelligente.
vlcsnap-2013-11-24-21h26m51s111.pngFinalement, ce nouvel épisode de The Tunnel était plutôt bien mené, grâce à quelques twists bien amenés et à des personnages toujours au bon endroit au bon moment. Le tout aurait pu prendre une toute autre tournure, notamment car l’ensemble fonctionne peut-être un peu mieux du point de vue de l’enquête générale de la saison. Mais les personnages sont développés de façon à ce que l’on n’ait pas l’impression de rester dans une mécanique trop classique de série policière qui ne cherche pas à se renouveler. L’histoire de Benji par exemple était une brillante idée dans l’épisode précédent. Dans ce nouvel épisode, des éboueurs vont découvrir le cadavre d’Anthony. Le pauvre Anthony. Et forcément, Elise et Karl vont trouver suffisamment de preuves chez Suze afin de lancer un mandat d’arrêt contre Stephen. L’enquête avance et les personnages grandissent, The Tunnel évolue dans la bonne direction.

Note : 7/10 et 6/10. En bref, deux épisodes efficaces et bien menés.

Commenter cet article