Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Les Beaux Mecs. Saison 1. Episode 5.

30 Mars 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-03-30-22h20m13s206.png

 

Les Beaux Mecs // Saison 1. Episode 5. Episode Cinq.


Ce que j'aime cette série. Après le stress complet de la semaine dernière devant le cliffangher, la suite est très bien gérée une nouvelle fois. Même si l'on perd un peu le rythme haletant des épisodes précédents, la nouvelle donne est bien lancée : la vengeance de Tony et Guido sur les Balducci. C'est vraiment bien mené cette histoire de mafioso. J'adore le côté polar-esque bien écrit et soigné. C'est loin de ce que j'avais en tête du service public tout de même. Ils me surprennent vraiment avec cette série.

On a tout d'abord droit à une série de flashback, comme la série sait y faire. J'aime bien cette traversée des époques. Cette fois on se concentre sur la femme de Tony et leur relation. Ca n'a pas forcément d'intérêt au début mais finalement, plus le temps passe plus on se passionne un peu pour cette jolie petite romance. Disons que cela pourrait être plus rythmé, par des actions par exemple mais ce n'est pas trop le cas. On reste dans la légèreté et l'absurdité du moment. Pas mal comme idée.

Dans le reste de l'épisode, c'est toujours la relation de Tony et Guido qui vont se venger. Pour cela ils vont se servir de Kenz qui a besoin d'argent et donc va travailler pour Tony. (en même temps, Kenz mérite bien cette punition de ne pas toucher à l'argent des Balducci puisqu'il avait quand même trahi Tony avec Olga). Toute la partie chez les flics reste une jolie petite réjouissance puisqu'on s'étale enfin un peu plus dessus. Ca fait plaisir à voir. Au final, ce nouvel épisode n'est pas mauvais, il comprend le mécanisme de la série et permet de développer de nouvelles pistes après la fermeture de certaines dans les deux épisodes précédents.

Note : 6.5/10. En bref, un bon épisode de nouveau départ : la vengeance de Tony.

Commenter cet article