Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Les Experts - Les ailes de l'enfer...

22 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : CSI Trilogie

vlcsnap-2011-10-22-17h14m19s101.png


Les Experts // Saison 12. Episode 5. CSI Down.


Depuis le début de cette nouvelle saison je n'arrive pas vraiment à me connecter à la série, mais cet épisode m'a remis sur les rails. En effet, je m'attendais pas du tout à ce que celui ci prenne une telle ampleur. Finalement c'était plein de facilités dans le scénario, c'était aussi très déjà vu dans des tas de films d'action, thriller et / ou séries policières (la prise d'otage en hélicoptère, le mort qui est finalement pas mort, le 'mort' suspect d'un double homicide, …). Mais finalement la mise en avant proprement faite du personnage de Elisabeth Harnois alias Morgan Brody était une excellente idée. D'ailleurs, l'épisode se révèle être plutôt pas mal dans les aires, avec une petite réflexion autour du bien et du mal d'un tueur tiraillé. Les séries de ce genre jouent souvent sur plusieurs tableaux, et ça me désole un peu, mais CSI s'est très souvent tenue droite. Cet épisode débute avec une scène de la fin, et c'est dommage car je déteste ce genre de principe. On nous montre un truc, qu'on doit attendre 40 minutes...

En fait j'aime pas ça car cela casse le suspect : on sait qu'il y aura un accident d'hélicoptère et on se doute bien de quelque chose quand c'est sensé arriver 12 heures après qu'ils soient montés dans cet hélicoptère. Ensuite je me demande comment un hélico peut rester dans les airs autant de temps, je savais pas que les ressources de carburants étaient plus importantes qu'un Boeing. Après tout, cela fait parti du petit lot d'incohérence que j'ai relevé dans cet épisode et qui ne gâchera pas le plaisir de ton téléspectateur lambda. Ce n'est pas forcément très important de se concentrer sur les détails, mais quand un épisode est bon, on ne peut que faire ça. David Phillips révèle donc qu'il est le père de Morgan. Je retire donc tous les trucs pervers que j'avais imaginé entre les deux personnages. Cela permettra sûrement de créer une nouvelle dynamique autour des deux personnages, et notamment de Phillips qui a enfin un développement digne de ce nom dans cette saison.
vlcsnap-2011-10-22-17h08m44s71.pngvlcsnap-2011-10-22-17h43m00s155.pngLe traumatisme que Morgan vit dans les airs et surtout le fait qu'elle ne soit pas flic, et qu'elle va tuer quelqu'un à la fin va sûrement peser sur le mental du personnage et soit la renforcer, et lui donner de l'assurance - soit la rendre vulnérable et la faire plonger au plus profond des abysses. J'espère que le traitement futur du choc sera fait d'une part, mais fait d'une bonne façon d'autre part. Sur terre on est donc avec toute l'équipe à la recherche dans le premier quart d'indices pour le double homicide, qui vont nous mener au personnage dans les airs dans les trois quarts restant de l'épisode. Le personnage de Vanessa Marano, incarnant ici la fille du méchant kidnappeur était vraiment drôle. En fait la jeune actrice surjoue tellement qu'au fond on ne peut que rire de ce qui se déroule sous nos yeux. Car elle n'est pas du tout crédible. Et je l'aime bien la petite, elle est sympathique, mais faut qu'elle arrête les séries policières. C'est pas fait pour elle.

Naît également dans cet épisode un peu plus le futur rapprochement de Nick et Morgan. Enfin, c'est tellement visible, sous notre nez, qu'on a même pas besoin de se poser de questions si cela va arriver ou non. Nick pourrait donc lui aussi avoir un développement et je l'attends depuis pas mal de temps. D.B Russell est toujours au milieu de tout ça, et sa place dans la série est très bien prise (même si il a du mal à assoir son autorité et donc à incarner la série à lui tout seul). Au final, CSI nous livre donc un de ses meilleurs épisodes depuis quelques temps maintenant. J'ai pas passé une seule seconde à me demander si ma montre était à la bonne heure à voir le temps passer en vitesse slow-motion. Donc une très bon point pour cette série qui semble vraiment offrir à ses personnages des développements que l'on attends pas forcément.

Note : 8.5/10. En bref, un épisode excellent qui à défaut d'avoir un scénario très fin, en jouant les grosses ficelles arrive à divertir au maximum, et à diffuser une vraie énergie au sein de la dynamique de la série.

Commenter cet article