Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Les Experts : Manhattan. Saison 8. Episode 7.

11 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : CSI Trilogie

vlcsnap-2011-11-13-23h18m38s247.png

 

Les Experts : Manhattan // Saison 8. Episode 7. Crushed.


Les Experts de Manhattan veulent-ils récupérer le public jeune et augmenter leur taux sur les 18-49 ? Telle est la question que je me pose après deux épisodes s'intéressant à des fêtes d'étudiants. La semaine dernière c'était dans une fraternité, cette fois c'est une fête de lycéens dans une maison vide de parents qui va mal tournée quand un balcon, surchargé, tombe, et une jeune fille est retrouvée morte parmi les décombres. La scène d'ouverture était rythmé, et ce n'est pas uniquement parce que la musique est assez sympathique ("I'm Still Hot" de Luciana) mais tout de même. En tout cas, j'ai bien aimé, et les scènes d'ouverture, quand elles sont bonnes nous donne un peu plus envie d'apprécier un épisode. C'est indéniable. Mais ce n'est pas tout, car l'ensemble de l'épisode était très jeune, plus vivant. Contrairement à la plupart des épisodes de la saison qui sont pour le moment assez ennuyeux. Bien que… il faut l'admettre, cette nouvelle saison est bien plus sympa que la précédente.

Mais en plus de l'affaire, cet épisode nous propose aussi de nous plonger dans l'univers des personnages. Cela va passer par un "Qui poursuit le suspect ?" entre Flack et Danny. Le coup du papier/pierre/feuille/ciseau est excellent et pour une fois donne à ces deux personnages un certain sens de l'humour. On déroge à la règle de la série policière pompeuse, qui se veut trop sérieuse et se retrouve être un véritable échec. A défaut d'avoir de bonnes affaires, CSI NY arrive ici à être passionnante. Alors peut être que c'est parce que je suis jeune et que le sujet peut mieux me parler (cela me rappelle que l'an dernier un épisode, le 17 pour être exact, qui se déroulait lui aussi dans un univers très jeune, m'avait bluffé pour son intérêt contrairement aux 3/4 de la saison). On aperçoit d'ailleurs dans cet épisode la petite Shanley Caswell vue récemment dans un téléfilm moisi avec Laura Leighton (j'avais la flemme de vous en parler, c'est maintenant chose faite). Elle jouera une tueuse pas drôle quand même, mais la scène du meurtre était excellente à mourir de rire. Mais bon…
vlcsnap-2011-11-13-23h21m20s76.pngAinsi, cet épisode s'est révélé plutôt sympa. Il y aura aussi eu Beau Garrett (qui jouait dans la purge qui servait de spin off à Esprits Criminels). Pour ce qui est de l'autre affaire, mettant en scène une Jo Danville plus sérieuse et moins niaise était tout aussi intéressante. Même si l'épisode joue avec les facilités, le petit Joe Tucker de Persons Unknown (Jason Wiles) incarnait ici un personnage plutôt sympathique à développer. Ainsi, on se retrouve donc avec un épisode plutôt bon dans l'ensemble malgré quelques moments où l'on sent que les scénaristes rament pour nous trouver une suite à l'intrigue, et surtout des cohérences entre les évènements. Mais malgré ça, j'ai pris un malin plaisir à suivre l'épisode. Je me dis que si j'avais découvert la série avec ce genre d'épisodes il y a de ça maintenant près de huit ans, j'aurais sûrement abandonné. Mais j'ai découvert CSI avec CSI Miami et son excellente seconde saison du coup…

Note : 7/10. En bref, un épisode astucieux, dont la bande originale ferait pâlir Betty White.

Commenter cet article