Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Les Experts : Manhattan. Saison 8. Episode 9.

26 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : CSI Trilogie

vlcsnap-2011-12-03-23h42m39s13.png

 

Les Experts : Manhattan // Saison 8. Episode 9. Means To An End.


Mettre en avant Sela Ward a.k.a Jo dans la série est une idée discutable je vous l'accorde. Cependant, je dois avouer que cet épisode était globalement enthousiasmant. Ce nouvel épisode était amusant, il permet de suivre la suite directe de l'épisode précédent et donc le procès de ce violeur en série. Il permet aussi de présenter de nouveaux personnages et de nouveaux liens entre chacun des personnages. L'efficacité n'est pas le maître mot de l'épisode, quoi que parfois il y a des moments un peu plus intéressant. J'ai beaucoup de respect pour CSI NY mais elle se limite désormais à des téléfilms de seconde zone avec un cast de série policière. Il y avait cependant du bon dans ce "Means to an End". La première c'est la scène de découverte du corps de cette jeune femme dans Central Park. L'imagerie de l'épisode est à ce moment très bonne, très jolie. On est plongé dans quelque chose qui me rappelle un peu le pilote de Grimm plus tôt cette saison (cela ne m'étonnerait même pas que cela ait été tourné au même endroit au final…).

Les divers protagonistes de ce nouvel épisode comme le père de la jeune fille violée incarné par Jeffrey Nordling était assez moyen. Dans un premier temps parce que l'acteur m'énerve à toujours incarné des pères de famille ces dernières années. Il a joué un bon rôle dans 24 et piouf… depuis qu'il a joué dans Desperate Housewives un rôle de merde, il joue maintenant des rôles fermés, des rôles ennuyeux, des rôles débiles. Ici c'est donc la même chose, il se trouve également être le meurtrier de la jeune femme dans central parque. Et là, la série gagne encore des points et c'est dans le flash-back du meurtre. En effet, j'ai trouvé qu'une fois de plus on évitait les ridicules images des flash-backs depuis quelques années maintenant dans la série. Les couleurs étaient jolies, et forcément l'épisode est pour le moins dépaysant. Mais il y a un gros problème avec CSI NY, ce sont les musiques d'ambiance qui sont terriblement mauvaises. Je dirais même qu'elle ridiculise la plupart du temps les scènes des épisodes et on ne croit pas à ce que l'on nous raconte.
vlcsnap-2011-12-03-23h56m25s81.pngAu final, ce nouvel épisode de CSI NY manquait de quelque chose mais était aussi plutôt pas mauvais pour le coup. L'action n'était pas omniprésente mais suffisamment pour nous laisser avec un début et une fin. Je regrette juste que l'épilogue de l'épisode soit le prologue. Je déteste ce genre de procédure qui annihile totalement l'effet de surprise car on sait pertinemment ce qui va se passer, surtout dans une série policière qui est la plupart du temps prévisible. La fin est donc en queue de poisson mais palpitante. Le côté parodique de la scène où Jo se fait balancer au travers d'un miroir comme une jette les poubelles c'était marrant. Et puis il y aussi le cliché du cinglé violeur. La scène est vraiment énorme. Ainsi, je ne suis pas trop déçu de cet épisode même si encore une fois, CSI NY est loin de ce qu'elle était à ses débuts. Je me souviens encore de la saison 3 où j'étais à fond tous les mardis soir devant TF1… là c'est juste plus le cas...

Note : 6/10. En bref, un épisode à l'air de téléfilm policier en direct-to-DVD...

Commenter cet article

delromainzika 26/02/2012 14:18


Je suis totalement d'accord. J'aime bien aussi Sela Ward et je ne comprend pas. En plus, ca ne lui va pas du tout ^^

julien 26/02/2012 14:01


je ne comprends pas pourquoi sela ward qui est une brillante actrice de drama se désavoue dans cette daube pop corn pour beauf amateur de bière! brillante dans once and again et dans dr house et
autre téléfilms!


sûrement un besoin de remplir son compte en banque, j'avoue ne pas comprendre, l'écart est tellement énorme! il y a tant de projet ou tant de série  ! comment gâcher une carrière en deux
leçons façon sela ward!