Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Les Experts : Manhattan. Saison 9. Episode 12.

12 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : CSI Trilogie

vlcsnap-2013-01-12-18h19m20s176.png

 

Les Experts : Manhattan // Saison 9. Episode 12. Civilized Lies.


Il est rare de voir des épisodes tourner autour de la salle d'interrogatoire dans CSI NY. Et pourtant il s'agit d'un terrain de jeu très intéressant. En tout cas, c'est ce que je ressens quand je vois cet épisode de la série. Si le coup de mou de l'épisode précédent n'est pas nécessairement oublié pour ma part, cet épisode tend à toucher à quelque chose de différent ce qui n'est pas pour me déplaire. L'affaire était pourtant assez simpliste : la mort d'un policier étoilé alors qu'il se fait dépouiller. L'épisode joue astucieusement avec les personnages et surtout la manière dont le suspect principal va être amené au fur et à mesure que l'épisode avance à confesser son crime. Car au fond, c'est ce vers quoi nous sommes amenés. Les scénaristes font en sorte de ne pas nous ennuyer avec des fioritures sans réel reflet ce qui donne à l'épisode quelque chose d'un peu plus pertinent. "Civilized Lies" s'amuse également à mettre Mac sur le devant de la scène, en grand défenseur de la vérité. J'ai trouvé ce rôle parfait pour lui et permet de lui redonner une place de choix dans la série qu'il avait perdu depuis qu'il est décrit comme quelqu'un d'handicapé.

Tout débute pourtant de manière assez classique, sans faire de vagues ce qui m'avait presque fait peur. Je m'attendais à ce que l'on ait droit à un épisode classique, sans grande ambition et pourtant, dès que le suspect se retrouve à l'hôpital et qu'il est arrêté, les choses peuvent alors commencer. Tout va donc dès à présent tourner autour de la salle d'interrogatoire et la manière dont les policiers font faire en sorte de le manipuler pour qu'il confesse son crime. J'ai notamment adoré la vidéo, qui était un très bon retournement de situation qui transforme alors tout ce que l'on a pu voir en une toute nouvelle dimension. J'ai du mal à penser que des gens ne peuvent pas aimer CSI NY (et accessoirement les autres séries de la franchise) car derrière tout le côté superficiel de la série, il y a mine de rien parfois des épisodes aussi élaborés que celui ci et c'est ce qui me fait plaisir. En grand fan du genre policier que je suis, j'ai été surpris de voir que CSI NY pouvait faire d'autres que de jouer avec des éprouvettes encore une fois (cela me fascinera toujours cette facilité déconcertante à faire d'autres choses).
vlcsnap-2013-01-12-18h38m02s133.pngMais finalement, les scénaristes s'y prennent très bien et je les en remercie. Mais j'ai également apprécié l'aspect plus touchant de l'épisode avec Lindsay. Cette dernière était le seul personnage qui pouvait nous offrir une dimension personnelle forte. Je n'aurais jamais vu cela chez Jo par exemple. Bien que Sela Ward soit une actrice sympathique (et s'étant amélioré d'années en années dans la série), elle n'a pas la force qu'a Lindsay : celle d'être là depuis le début. Les téléspectateurs pouvaient donc apprécier Anna Belknap nous offrir quelques jolis moments tout en simplicité sans trop en faire. Ainsi, CSI NY m'a délivré un bon épisode comme je les aime. Cette série n'est pas parfaite c'est certain mais elle tente ici de changer un peu la routine contrairement à ce qu'elle avait pu faire l'an dernier (ne rien changer du tout et accessoirement les deux années précédentes encore). Comme quoi les scénaristes ont du retrouver le goût d'écrire pour une série policière aussi codifiée que CSI NY.

Note : 8/10. En bref, en tournant uniquement autour de la salle d'interrogatoire, l'épisode farfouille dans le cerveau du téléspectateur afin de lui retourner l'esprit jusqu'au dénouement.

Commenter cet article