Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Les Experts - Ménage à trois…

19 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : CSI Trilogie

vlcsnap-2011-11-19-16h30m45s189.png

 

Les Experts // Saison 12. Episode 8. Crime after Crime.


Le terrible chemin de l'épisode qui reprend une vieille affaire - qui bien sûr n'a jamais été traitée dans CSI - est une horreur. Le problème de ce genre d'histoire c'est que tout est tellement plan plan que cela en devient ennuyeux. Mais vraiment, sans compter Jim Brass qui nous livre un parallèle assez pâteux et grossier avec son personnage. Le scénario ne lui offre guère de bonnes choses depuis tellement de temps et dès qu'il est un peu mis en avant comme ici, tout part en cacahuète mal salée. L'histoire prend donc le cas de trois meurtres qui n'ont semble t-il aucune liaison entre les trois, sauf que finalement on s'en doute aussi, ils sont tous liés. Le ridicule est dans le traitement même de l'intrigue, on va toujours à l'essentiel sans vraiment faire de parallèle sympathique entre les trois affaires. La malice de la série aurait pu être d'astucieusement nous détourner de cette facilité des trois meurtres reliés. On peut le croire, et puis… non en fait. Ce serait un beau twist mais cela fait bien longtemps que CSI n'est plus maitresse des twists réussis. Bien au contraire…

Cet épisode prouve aussi les grandes faiblesses d'une série qui s'essouffle et qui peine à se renouveler. Alors que la série aurait très bien pu nous proposer une histoire fraîche, finalement on nous ressort le typique triple meurtre relié à une personne qui en plus, ne peut pas commettre de crimes puisqu'il est atteint d'un cancer du pancréas en phase finale et qu'il ne peut donc plus sortir de sa chambre d'hôtel. Par moment la série sort donc quelques trucs sympas avec ses personnages et l'arrivée du shérif dans la série est une vraie aubaine pour intégrer de nouveaux rapports. Sauf que la série ne nous invite pas suffisamment à faire ce qu'elle fait entre les personnages et que j'adore c'est-à-dire de mettre en corrélation leurs talents et qu'ils puissent vraiment réfléchir sur ce quoi ils enquêtent. Le début de l'épisode aurait pu être prometteur avec ce gars riche, imbu de lui même, qui n'a rien à faire des autres. Mais dès que j'ai vu le cas du cadavre carbonisé, tout de suite je me suis calmé et j'étais moins excité.
vlcsnap-2011-11-19-16h57m47s24.pngAinsi, on se retrouve donc avec un épisode très faible de CSI. Cette saison a pour le moment réussie à avoir des bons épisodes et des corrects, mais il y aussi du moins bon. Celui ci en fait parti. Alors certes ce n'est pas le pire épisode de CSI que j'ai pu voir, toutes franchises confondues, et ce n'est peut être pas le pire de la saison, mais il manque un truc en plus. La narration est beaucoup trop native, pas assez questionnée, pas assez réfléchie. Il manque ce qui faisait l'essence même de CSI à ses débuts. En janvier prochain arrivera Elisabeth Shue dans la série pour remplacer Marg Helgenberger - Catherine Willows -. Un autre personnage s'en va, et c'est une fois de plus le risque de mettre en péril l'arrivée de D.B Russell qui est pas encore très très bien intégré à l'histoire. J'adore l'acteur et j'attends qu'il soit un peu plus important et qu'il s'implique d'avantage dans la vie de son équipe. Il n'est pas Grissom, donc qu'il fasse avec ça, et nous trouve une petite innovation. Après, côté jeu, rien à redire, le cast s'en sort à merveille.

Note : 3.5/10. En bref, un épisode ennuyeux et bizarre. J'ai toujours détesté les "cold case" dans les séries, cet épisode ne déroge pas à la règle.

Commenter cet article