Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Les Experts : Miami. Saison 10. Episode 8.

20 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : CSI Trilogie

vlcsnap-2011-11-20-00h35m05s219.png

 

Les Experts : Miami // Saison 10. Episode 8. Dead Ringer.


Second épisode consacré à Esteban Navarro, le docteur tueur de la saison, et nouveau bon épisode. En tout cas, le scénario est plutôt bien géré. Alors que je grinçais des dents avec l'arrivée de Kuno Becker dans la série, finalement ses face à face avec David Caruso ne sont pas mauvais du tout. Je retiens une scène en particulier qui jouait sur les jeux de regard, les gros plans visage ou encore la diction posée, lente et douce. C'est ce que je trouve de fascinant dans cette série. Il y a toujours un joli travail qui est fait sur les personnages, plus que les histoires en elle même. La scène finale de l'épisode, laissant Esteban sous les feux de la rampes et à la une, sur fond de cette jolie petite musique m'a énormément plu. CSI Miami travaille aussi son ambiance. C'est ce qui la rend unique. Elle n'a rien des autres cop-show. Même si au fond, CSI Miami n'est pas hyper originale car elle n'a fait que reprendre le côté scientifique de sa mère de Las Vegas, cela reste quand même de très bonne facture car le côté flic prime sur le côté recherche d'indice.

Pour en revenir sur la dernière scène, cette image sourde, sur cette musique calme, avec un Horatio notant "Unsolved" sur l'affaire du "Taunter" le tueur qui sévi dans Miami depuis quelques temps maintenant. C'est un petit plaisir coupable de la série, surtout que toute la scène de sa réalisation au doigté de l'acteur qui écrit ça sur la boîte de l'affaire, tout est calibré de façon très précise. Et puis on a Horatio qui marque, droit vers la lumière, ce personnage qui eclipse pourtant le soleil dans chaque épisode et chacune de ses interventions, en principe en post-générique la moitié du temps. L'ouverture de ce nouvel épisode nous permet de créer l'alibi d'Esteban. En effet, la police scientifique de Miami suit Esteban dans ses moindres faits et gestes afin de le prendre sur le fait. Forcément, il ne va rien faire et forcément… tout va se passer de la meilleure façon qu'il soit pour lui. Même quand il y aura un suspect tout trouvé qui va se suicider dans sa cellule de prison. L'intervention de Carlos Bernard, incarnant ici Diego Navarro, le père d'Esteban est sympa, sans être non plus tonitruant. Il ne sert d'ailleurs pas à grand chose pour le moment. Cela me désole énormément.
vlcsnap-2011-11-19-23h56m53s79.pngDu côté du labo, Taylor Cole nous invite une fois de plus (après l'épisode précédent de son intégration) dans son univers de la plastique parfaite. Samantha aurait pu être un personnage un peu mieux, mais il n'est pas non plus catastrophique. D'ailleurs ses multiples interventions ne sont pas vaines et apportent leur lot de bons trucs à l'épisode. Simplement pour décompresser de l'affaire de la semaine. Au final, ce nouvel épisode de CSI Miami est satisfaisant. Ce n'est pas le meilleur de la saison, mais il permet de se plonger un peu plus dans l'univers d'Esteban sans ce que soit trop grossièrement foutu. Le tueur de la saison a encore du travail à faire, et à mon avis il va nous laisser un membre des CSI sur le carreau - c'est presque un rêve de fan -. Horatio est toujours là pour veiller au grain, et j'ai envie de retrouver le Horatio méchant prêt à tout pour faire tomber un suspect. Même si on sent que cela le ronge, il manque un truc.

Note : 6/10. En bref, un épisode bien mené de CSI Miami, sans être gargantuesque non plus.

Commenter cet article