Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Les Experts : Miami. Saison 9. Episode 13.

9 Juillet 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : CSI Trilogie

vlcsnap-2011-06-12-00h45m26s128.png

 

Les Experts : Miami // Saison 9. Episode 13. Last Stand.

 

A chaque fois que Memmo Fiero, le grand ennemi d'Horatio revient dans la série, j'en attends toujours beaucoup et cet épisode ne m'a pas du tout déçu. Réalisation équilibrée, plans bien utilisés, beaucoup d'action (ce qui est très important), et un face à face final qui ne fini pas vraiment comme la saison a débutée. En effet, on voyait Horatio un peu flic pourri dans le cliffangher et là à la fin de l'épisode, qui se termine sur un silence (ce qui est rare pour être noté, on entends juste le bruit du drapeau américain flotter dans les airs, encore une référence à Horatio mais plutôt pour l'honneur qu'il fait au drapeau, le côté patriote de la série). Face à son "nemesis" comme on l'appelle, il doit faire un choix : on l'abattre de sang froid et en finir une bonne fois pour toute ou bien, le laisser en vie et l'arrêter, comme tout bon flic ferait. Il choisit l'option deux.

Le retour de la Mala Noche dans la série est également un grand gratin dauphinois pour moi. J'adore cette mafia car elle intègre parfaitement tous les codes de la série. Et la scène d'ouverture était réaliste. L'utilisation de l'action est faite à sa juste valeur. C'est ce que j'aime avec Les Experts Miami, on ne fait pas de scènes d'action à la caméra embarquée pour rien. On veut époustoufler le public et c'est le cas. La guérilla de balles vers la fin de l'épisode c'était parfait. Je suis encore une fois scotché par le réalisme synthétique de la série à nous sortir une scène, tout droit venue d'un film d'action a gros budget.
vlcsnap-2011-06-12-00h43m12s66.pngLe tout ne s'arrête pas là puisque tout au long de l'épisode on aura également l'intégration des médias dans l'affaire. C'est souvent que la série utilise le journalisme (je me rappelle notamment de l'intrigue avec Ryan ou encore Delco qui se faisaient mené le bout du nez par des journalistes qui faisaient tout pour avoir de l'information fraîche sur les derniers meurtres). L'épisode emploi à juste titre et pour une valeur presque nominale l'intérêt de la caméra de journaliste. C'est maîtrisé et l'insert dans l'intrigue, est parfaitement accordé. Pas de bavure.

Au final, cet épisode est l'épisode d'Horatio. Il est méchant au début avant au final de faire (encore une fois) sa rédemption face à l'homme qui a tué beaucoup de monde qui comptait pour Horatio (notamment sa femme ou encore mis en danger son fils). Cela apparait comme le côté héroïque du personnage qui ne se laisse pas abattre par l'adversité. David Caruso y est aussi pour beaucoup. On ne dit rarement mais c'est celui qui incarne ce personnage et il le fait avec beaucoup de dextérité et sans écorcher l'image qu'il lui donne. Sans lui, je crois qu'au final, il serait moins bien.

Note : 8.5/10. En bref, action sans fioritures, utilisation des médias avec justesse, Horatio au sommet et une scène finale à couper le souffle. Parfait exemple de la saison qui suit le chemin de la meilleure saison de la série.

Commenter cet article