Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Les Experts - Who Killed ... ?

1 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : CSI Trilogie

vlcsnap-2011-10-02-00h51m53s54.png


Les Experts // Saison 12. Episode 2. Tell-Tale Hearts.


Le grand maître du suspense, Alfred Hitchcock, a eu plusieurs traitement dans les séries policières de nos jours, des hommages plus ou moins forcés et réussis. Quand Les Experts joue à ce jeu, je dirais que c'est un risque qui vaut le coup d'être pris, surtout comme ici, quand c'est plutôt bien réussi. Je n'ai pas totalement adhéré non plus, mais je pense qu'on peut pas non plus demander un hommage parfait du début à la fin, surtout dans une série comme Les Experts qui a des codes prédéfinis imposant une réflexion modifiée. La thèse de l'épisode se base donc sur Strangers on a Train (ou L'inconnu du Nord-Express en VF), le film de 1951. Une famille est massacrée et c'est alors qu'après avoir trouvé un premier suspect, deux autres personnages vont confesser le meurtre, dans le but de discréditer les preuves et par la même occasion, s'en sortir brillamment. Le crime parfait n'existe pas de toute façon, alors comment peut-on jouer avec les indices et l'enquête en elle même ?

Le déroulement de l'épisode se fait donc en 4 actes. Le premier c'est la découverte des corps, et des indices mais également du premier suspect, le voisin d'en face et terrible voyeur qui épi cette famille depuis des années. J'ai trouvé que l'épisode avait du mal à démarrer, et que ce sont uniquement les moments avec les personnages du labo qui sont vraiment intéressants. Sans parler parler de la presque absence de l'épisode de Greg (on se demande pourquoi d'ailleurs), le tout pour mettre en avant une Morgan Brody qui n'arrive pas à se servir du GPS de sa voiture (de coup proposer un couplet misogyne dans CSI, en montrant que les femmes et la technologie, ça fait deux, ce n'est pas moi qui le dit, mais bel et bien la série derrière ce qu'elle nous propose). Bref, le second acte c'est celui de la première personnage qui va s'accuser elle même du meurtre de la famille, tout en donnant des détails qu'on ne peut pas lire dans la presse.
vlcsnap-2011-10-02-00h45m49s3.pngCela rend perspicace l'épisode et les scènes d'interrogatoire plutôt intéressantes. Je me suis pas ennuyé dès que je suis entré dans le jeu du chat et de la souris. Et puis cette femme a du charisme. Cet acte est rendu plus intéressant par quelques moments avec Hodges, le rigolo de la bande mais également la petite drague du shérif pour mettre Morgan dans son lit. Ce côté pervers qui s'installe depuis le début de la saison me donne des rires nerveux. Je trouve cette intrigue tellement ridicule mais à la fois terriblement drôle. J'espère qu'on aura de vraies scènes perverses. En tout cas, c'est bel et bien le chemin que prend la série et cela pourrait au moins avoir un tantinet d'intérêt. Bref, le troisième acte c'est quand un homme cette fois ci va lui aussi confesser les meurtres et ainsi, mettre une fois de plus en doute les propos de tout le monde.

Mais c'est sans compter l'esprit clairvoyant de Ted Danson qui apporte une expertise d'un mauvais Hitchcock. Car oui, les lignes de dialogues du personnage qui fait le rapprochement avec ce film était vraiment vulgaire pour le téléspectateur qui aime Hitchcock, mais je serais tenter de prendre ça à la légère. Bref, le dernier acte nous montre le tueur/la tueuse, le complot qu'il y a derrière et bien sûr le premier suspect qui va tuer la tueuse. Tant de choses plus pertinentes auraient pu être apportées à la fin de l'épisode mais on est dans CSI. Ainsi, on est face à un épisode sympathique de la série qui prouve que l'on a quand même un peu changé l'ambiance. Alors que la saison passée c'était centré sur le fun, cette année c'est déjà plus sérieux. D'ailleurs j'ai un l'impression un instant de retrouver les premières saisons de la série, mais en moins surprenant… N'est pas Gil Grissom qui veut...

Note : 6.5/10. En bref, un épisode hommage à un grand film de suspense, plutôt réussi.

Commenter cet article