Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Les Hommes de l'Ombre. Saison 1. Episodes 5 et 6.

9 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

afde501eee3425affd2985adba13bdae.jpg

 

Les Hommes de l'Ombre // Saison 1. Episodes 5 et 6. Le ralliement / Trahisons.
SERIES FINALE


Et voilà, l'ambitieuse production de France 2, sur les coulisses des élections présidentielles en cas de crise dans le pays. Si cette crise on ne la ressent pas et que je me suis éternisé sur ce fait là dans ma critique des deux épisodes précédents, je dois reconnaître un bon point à cette série : elle est très bien produite. Il n'y a pas à dire niveau direct d'acteur c'est très bon, le cast est sympa même si Nathalie Baye me fait détester l'actrice de par cette coiffure grotesque et son jeu un tout petit peu surfait (mais elle reprend la marche dans ces deux épisodes où son comportement change du tout au tout. Maintenant qu'elle est au second tour, elle ne se sent plus, elle pourrait chanter Papillon de Lumière que cela ne choquerai personne). Et puis la réalisation est efficace et là aussi je n'ai rien à redire. C'est d'ailleurs très américain dans la façon de faire. Evidemment, Les Hommes de l'Ombre pouvait être largement meilleure et après le gros tour des deux épisodes précédents, j'étais en droit d'attendre quelque chose de mieux de ces deux derniers épisodes qui tiennent plutôt bien ce qu'ils racontent finalement. Même si on s'ennui par moment. Alain Marjorie prend la tête des sondages pour le second tour, et Deleuvre doit donner son soutien (et donc ses voix) à un candidat ou une candidate. Le choix judicieux est évidemment celui de Visage, proche de ses convictions politiques mais une alliance avec Marjorie pourrait se faire.

"Le Ralliement" c'est donc l'épisode qui pose des questions, les bonnes et les moins bonnes. La tension est pas suffisamment palpable mais cela reste assez bien tenu par une réalisation efficace. Les Hommes de l'Ombre livre donc un épisode où le ton est plus rustre, et moins léger. On sent qu'il faut s'activer pour terminer la saison en beauté (même si pour moi ce n'est pas vraiment le cas mais j'y reviendrais par rapport aux dernières images du dernier épisode). Dans celui ci d'épisode il est également question d'écoutes de Deleuvre par le cabinet de Visage pour savoir ce qui se trame. C'est là que l'entretien avec Marjorie va fuiter dans le QG de campagne de Visage. Sauf que cela pourrait se retourner contre elle, malgré elle. Marjorie est premier au premier tour, et Visage évidemment seconde. Le soucis avec ça, c'est que la série est prévisible dès le début. J'aurais adoré que la série soit renouvelée et que l'on soit sûr d'avoir une suite. Que Visage ne devienne présidente qu'au dernier mot de l'épisode, à la dernière seconde, sans toutes ces aides un peu ridicules finalement. Car tout se passe très très vite dans "Trahisons". Chacun, dans son coin tente de faire les gros bras pour avoir les votes de Deleuvre et évidemment, lui est entrain de réfléchir et se faire attendre. On est dans l'attente durant toute la première partie de l'épisode ce qui bâcle la seconde.
LES-HOMMES-DE-L-OMBRE.jpgIl manque quelques choses comme le débat. J'aurais tellement aimé voir le débat entre Anne Visage et Alain Marjorie. Cela aurait pu être pertinent mais aussi très palpitant. Mais la fin de la série prend clairement le téléspectateur de court, comme si tout était inachevé. Et c'est bien dommage. Malgré tout, on vit l'intense moment du résultat avec passion. Sur fond d'une musique calme mais pleine de suspense, on est dans l'attente, on a envie de faire avance rapide pour savoir qui va être le grand gagnant ou la grande gagnante de ce scrutin. Puis le sourire de Kapita nous indique évidemment que Anne Visage est la grande gagnante. Je reste donc sur un sentiment d'inachevé avec Les Hommes de l'Ombre. Même si c'est une bonne production française, même si le traitement de la politique change des campings et autres anges gardiens aux missions pathétiques, finalement on voit que dans la production d'envergure on a encore quelques petits soucis à régler. Petit détail que je n'avais pas relevé depuis mais le slogan de campagne de Visage ressemble à celui de Sarkozy en 2007… Simple détail.

Note : 6.5/10 et 5.5/10. En bref, une série qui avant son potentiel, qui a réussi quelques choses et notamment au point de vue production, mais qui pèche sur le scénario.

Commenter cet article

julien 09/02/2012 21:37


j'ai trouvé ces deux épisodes un peu lent effectivement, les ressorts et les dénouements sont passés par bien des méandres et des scènes inutiles pour aboutirs. Mais bon rien que la scène finale
valait le coup de les regarder.


j'ai trouvé les acteurs convaincant, et la réalisation très nerveuse un peu comme celle de david nolande le regretté! je ne suis pas sur qu'une seconde saison soit utile en revanche mais bon on
verra.


la série n'a pas été sur vendue, la presse en a parlé car il est juste rare de voir une bonne série française c'est tout!

SamyXXY 09/02/2012 21:30


J'ai regardé les 6 épisodes au moment de leur dissusion télé avec quelqu'un  d'autre et autant au début on comprenais que ce soit lent, autant à la fin on en pouvait plus, il ne se passe
pour ainsi dire rien pendant les 15 dernières minutes ! Et tout n'aurait même pas été précipité si on vait dit tout ce qui a été dit (et montré) en 4 épisodes. Je considère que c'était vraiment
sur-vendu pour ce que c'est au final. Alors que "Les beaux Mecs" était infiniment moins vendu et beaucoup plus trépidant. En fait le gros manque viens de l'absence de rebondissement pendant ces
deux derniers épisodes surtout. enfin c'est que mon avis. Je serai curieux de voir ce que d'autres en ont pensé.