Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Let's Stay Together. Saison 1. Pilot.

12 Janvier 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

lets-stay-together-bet.jpg

 

Let's Stay Together // Saison 1. Episode 1. On to the Next One.


Première sitcom entièrement produite par la chaîne américaine afro-américaine BET, Let's Stay Together et au final, c'est pas génial. Je sais pas, j'ai toujours eu un problème avec les sitcoms bas de gamme qui nettoyent des sujet déjà traité ailleurs avec bien plus de tact et de réussite. Alors voilà, j'ai à la fois rigoler et pas du tout, j'ai trouvé ça souvent sur-humorisé et comme refaire des blagues n'est jamais trop conseillé, le film pompe son lieu de restaurant à fond.
Alors voilà, le casting est correct. Je n'ai pas grand chose à redire dessus car il était sympa et caractéristique de l'ambiance que voulait donner la sitcom. Mais le problème n'est pas le casting, c'est les dialogues et les rires enregistrés. Ca fait des années que ça devrait être fini les rires enregistrés, car autant sur certaines sitcom ça passe mais là, ça aurait très bien pu s'en passé.
Donc des dialogues réchauffés, voilà, ça fonctionne pas trop avec moi, surtout quand on en fait des tonnes. Cependant, j'ai bien aimé la scène d'ouverture de l'épisode avec toutes ces allusions sexuelles et positions du Kâma Sûtra. Mais bon, bien vite détendu, on est à l'aise et voilà, bam !, c'est plus du tout intéressant. C'est comme si je voyais une version bobo d'une sitcom qui pète plus haut que son postérieur.
Let's Stay Together, c'est pas une surprise, c'est loin de l'autre. C'est juste une sitcom de plus dans ce rayon là, pas de quoi en faire un flan, même si certaines situations cocasses sont sympa, l'ensemble est pas très soigné. On voit que ça scénarise sur des bases déjà établies par d'autre. Donc voilà, pas emballé plus que ça je la conseille aux fans des pour la moins déjà connue The Game.

Note : 4/10. En bref, pas du tout révolutionnaire mais pas non plus dégueulasse, c'est sans plus quoi.

Commenter cet article