Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Lie to Me. Saison 2. Episode 12. Sweet Sixteen.

22 Juin 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-4649137.png

 

Lie to Me // Saison 2. Episode 12. Sweet Sixteen.

 

Nouvel épisode de Lie to Me et nouvelle aventure dangeureuse et épique pour notre cher Cal Lightman, personnellement, je suis de plus en plus convaincu par cette série qui m'avait au fur et à mesure de la première partie de la saison 2 plutôt déçu. Ici, c'est rassurant, on a le droit à un épisode où l'on met un peu en danger Lightman, une bonne idée malgré quelques petits défauts de construction.

Une bombe explose devant le Lightman Group Building, Loker s'est retrouvé prêt de la voiture explosée et est couvert du sang de Andrews, la victime. Le Lightman Group se retrouve à cause de cette explosion dans le noir, Cal reçoit un mystérieux coli contenant des bandes sons d'une analyse psy dont il a fait preuve face à Gillian lorsqu'ils travaillaient tous les deux encore au Pentagone. On revient donc dans cet épisode sur une histoire vieille de 7 ans, une histoire intéressante d'un père qui veut se venger de la mort de sa femme et sa fille et le tout, à cause de Lightman. Il ne va pas tuer Lightman mais lui poser un ultimatum : il lui laisse 24 heures pour trouver qui a fait ça où il va se charger de la fille de Cal et de Cal lui-même.

Doyle, le bad guy de l'épisode révèle à Lightman qu'il n'est pas à l'origine du meurtre d'Andrews et que cela a été comploté par le Pentagone. Cal va alors se lancer dans une course contre la montre, comme à son habitude avec un Tim Roth toujours au sommet de son art de sa forme. Je crois que sans lui, la série n'aurait aucun but. Le point fort de l'épisode c'est qu'il n"y a pas de seconde histoire en parallèle. On suit une seule histoire et c'est ce que j'adore. Autre bon point, la non présence de l'agent du FBI que je déteste. Je ne sais pas pourquoi, il m'énerve. Je préfère que ce soit une entreprise (le Lightman Group) engagée par des gens et pas le FBI pour trouver des meurtriers, une sorte d'entreprise qui fait un peu obstruction à la justice, un peu borderline, mais non, on reste dans les clous pour être dans le réel à fond. Bref, l'épisode casse ce code ce qui n'est pas du tout pour me déplaire.

Bref, cet épisode pati tout de même de certaines longueurs. Certes l'histoire en elle même est intéressante mais les longs monologues ne passent pas du tout comme une petite pillule, j'ai eu du mal à 2-3 moments où pendant 2 minutes, on nous sert un peu de soupe.

 

Note : 7/10. En bref, Lie to Me est malgré tout de retour et ce n'est pas du tout pour me déplaire. Je suis sous le charme à nouveau de ce cop show, que la leçon soit tenue !

Commenter cet article