Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Lie to Me. Saison 2. Episode 18. Headlock.

19 Août 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2969332.png

 

Lie to Me // Saison 2. Episode 18. Headlock.


Voilà, nouvelle enquête pour Lightman et une enquête assez intriguante. Quand je pense que Shawn Ryan, le créateur de la série quitte la série je me dis mais comment vais-je avoir droit à de nouveaux épisodes comme celui là dans la série ? Et bien je ne sais pas trop mais cela m'inquiète assez. Cependant, je me suis contenter de prendre ce nouvel épisode comme il est. Alors certes il manque d'un peu de rythme mais le fait que Lightman soit sur la sellette m'a permis de retrouver un bon épisode. Alors pour une bonne sauce Lie to Me il faut quel ingrédient ?
Et bien tout d'abord une bonne dose de Tim Roth, le Dr C    al Lightman. L'acteur est toujours aussi bluffant dans son personnage, ses manières très british, son accent, ses regards, tout est là pour faire le show et il l'a bien compris le petit. En effet, au lieu de sur-jouer son rôle et de nous faire le constipé, il arrive à jouer la carte du gars désinvolte, qui est assis sur un tas d'argent qu'il utilise pour le bien : détecter les mensonges sur les visages des gens. Alors, c'est bien beau tout ça mais ça fonctionne comment ? C'est tout un art, une technique que l'on apprend avec les années, Lightman l'a déjà dit, il lui a fallu des années pour acquérir cette acuité.
Il faut également un intrigue où les personnages sont impliqués. Cette fois on plonge dans l'univers des combats clandestins. Il homme, un ami du Pérou de Lightman est assassiné dans la rue, un témoin avait vu Lightman en sa compagnie, et c'est alors la course contre la montre (pour une fois le tout FBI faisait son ramdam et ça fonctionnait, le FBI m'a plu pour une fois dans la série, et c'était pas tâche aisée). Entre un Cal qui tente de découvrir qui a vraiment tuer son ami et qui tenter d'échapper au FBI à grâce à l'aide de deux complices au sein du groupe. J'ai trouvé cette intrigue très simple mais suffisante. Même si la série n'a pas atteint son momentum erectum, je n'en reste pas moins diverti au final et c'est le principal pour moi. Par ailleurs, on assiste également à la nouvelle relation amoureux de Gillian Foster, une relation basée sur le mensonge si l'on en croit le passeport de son nouveau boy qui l'appelle Mario. Qui est ce Mario alors ? Est-ce son vrai nom ? Pour qui travaille t-il ? Telle est la question !
Ainsi, un épisode avec les bons ingrédients, qui ne donne pas de brûlures d'estomac ni d'indigestion, c'est pas succulent mais ça passe comme une lettre à la poste si l'on recherche du cop show pas traditionnel. Lie to Me sort quelques peu des sentiers battus grâce à un Lightman en pleine forme. Chose que je conçoit à chaque épisode.

Note : 6/10. En bref, un épisode sympathique et divertissant, que demander de plus à Lightman, nous tuer du regard ?

Commenter cet article