Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Lie to Me. Saison 2. Episode 19. Pied Piper.

25 Août 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2010-08-25-16h51m14s154.png

 

Lie to Me // Saison 2. Episode 19. Pied Piper.

 

J'ai adoré cet épisode de Lie to Me. Car en plus de faire venir des anciens membres du casting de The Shield (il manquait quand même Michael Chiklis je trouve) et bien Tim Roth fait son show et j'adore ça. Cal Lightman a t-il envoyé un innocent à la mort ? L'épisode pose donc les bases d'une vulnérabilité possible dans le système de Lightman. Alors, entre accusations du frère qui veut poursuivre l'entreprise (pendant que Locker pense à son CV et à son travail dans le futur plutôt que de résoudre l'enquête). Bref, un bon épisode solide de la série.
Alors, Cal à l'hôpital psychiatrique c'était assez marrant. Avec ses grands guests et son accent anglais, il donne un côté assez décontracté à la série et c'est un plaisir pour moi. Je l'adore Tim Roth, il est à l'aise dans ce personnage comme jamais. En tout cas on ne peut pas parler d'erreur de casting. Alors certes, il prend énormément de place dans la série, ce qui peut être un gros reproche, surtout quand on a des guests intéressantes à côté mais qu'importe. Entre un Lightman qui joue le cinglé chez les parents de la victime, qui va jusqu'à fouiller derrière les tableaux, vider une bibliothèque de tous ses livres, ...
Pour ce qui est de l'intrigue de l'épisode, j'ai trouvé ça ronronnant à mourir. On ne peut pas dire que là ils ont fait preuve d'originalité. C'était pas très sombre, pas très clair, pas très tout. C'était moyen, très moyen même. Encore heureux que Lightman est là pour sauver l'épisode avec sa femme Zoe qui prend part à l'affaire traitée sans parler de cet agent du FBI que je ne déteste plus depuis 2 épisodes (cette descente chez le photographe, les paris entre les deux compères, j'adore, ça donne un côté franche camaraderie réussit).
Enfin, cette mini réunion The Shield nous offrait des tas de guests : Benito Martinez, Catherine Dent, Cathy Cahlin Ryan, David Marciano, David Rees Snell et Kenny Johnson (dans le rôle du pervers photographe). Alors, mis à part Benito Martinez et Catherine Dent qui jouent les parents (et que j'ai trouvé assez ennuyant) le reste des guests n'est pas très présent dans l'épisode, ils sont donc sous exploités. Ainsi, l'épisode en lui même était solide grâce à Tim Roth comme toujours qui se lâche complètement ici mais également à la nostalgie The Shield qui m'est montée au nez (je regrette encore son arrêt quand même).

Note : 7/10. En bref, un bon épisode.

Commenter cet article