Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Lights Out. Saison 1. Episodes 2 et 3.

29 Janvier 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-01-29-21h18m14s100.png

 

Lights Out // Saison 1. Episodes 2 et 3. Cakewalk / The Shot.


Je trouve que cette série est plutôt sympathique en fait. Je me souviens avoir dit qu'elle était passable et c'est dû à son casting qui il faut dire est plutôt moyen mais au final, les intrigues avances et les personnages deviennent attachants. J'arrive a m'intéressé au destin du héros Lights / Patrick Leary. Entre déchéance, tentation de retrouver la gloire et d'aider une nouvelle lignée de boxeur (dont un petit prodigue), de subvenir aux besoins de sa famille et les intrigues des autres personnages.
Cette série n'avance pas à la vitesse d'un éclair mais je trouve qu'elle a son propre ton. Un ton propice au développement à la fois de quelque chose de froid (ce qu'est la série pour le moment) mais aussi un peu de chaleur humaine (avec la famille de Patrick). Justement, cette ambiance est l'atout majeur de la série. Elle se laisse bercé par un univers sale, sali et bâclé, on est grossier et on grossi les traits volontairement pour nous montrer une facette d'un milieu qui brille quand on le voit à la télévision, là où les flash crépitent et où l'on fait des unes de magazines. Patrick fait d'ailleurs état dans le second épisode que tout ça est éphémère et que tout peut retomber du jour au lendemain, notamment comme lui même, aujourd'hui à la retraite.
En fait, on en fait un monde tellement fucked up, où l'on se drogue pour perdre quelques kilos en trop, qu'on vit une vie totalement misérable où l'on se raccroche à quelque chose d'éphémère. Il y a une vraie réflexion sur la célébrité et ses méfaits dans le sport, dans un sport difficile et qui ruine souvent la vie de personne. On y voit un monde véreux comme une pomme pourrie où le héros tente d'apporter une sorte de lumière avec sérènitude. Les petites scènes de crise de Patrick sont aussi intéressantes. Au final, avec ces deux nouveaux épisodes ont plongent droit dans une série au grand coeur et au charisme de folie. On y voit la tête d'un monde pas joli du tout.

Note : 7/10. En bref, Lights Out dépeint avec intérêt un univers presque jamais traité à la télévision, le tout en le faisant sombrer dans des coulisses d'une vérité frappante.

Commenter cet article

Jean-Rachid 24/05/2015 10:41

Tu n'as pas vu la suite ou je cherche pas ? :)

delromainzika 24/05/2015 14:18

Je n'ai pas vu la suite :/

delromainzika 17/02/2011 18:52



Ecire n'importe comment. Déjà d'une bonsoir, c'est la politesse mais malheureusement tu as du passé ton temps en cours d'orthographe et donc tu n'as pas appris la politesse.


Ensuite, merci de prendre soin de mon orthographe. Sauf que d'une part je fais que des fautes d'accord, ce que je dis est bien écrit sinon, je fais pas de faute de synthaxe ou d'écriture des
mots. Et si tu me reproche mes propos philosophiques dans mes critiques, je t'en pris, je ne t'oblige en rien à les lires.


Et avoir marre d'écrire ? Non.


Des cours d'orthographe ? Pas besoin voyons. Je vais pas me faire chier dans la vie, je n'aime pas le français, j'y peux rien.


Et tu n'es qu'une nano critique sur des gens qui me remercie pour mes critiques et pour qui j'écris. Des gens comme toi, appelés "trolls" n'ont pas leur place ici. Désolé.



honteux29 17/02/2011 18:38



tu n'en à pas marre d'écrire n'importe comment ? Prends des cours d'orthographe, c'est une horreur de lire tes critiques !