Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Looking. Saison 1. Pilot.

20 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-01-20-14h46m38s125.jpg

 

Looking // Saison 1. Episode 1. Looking for Now (Pilot).


Looking est-elle en passe de devenir pour la nouvelle génération homosexuelle ce que Queer as Folk a pu être pour la précédente ? Je ne sais pas. En tout cas, si je n’ai pas encore eu le temps de terminer Queer as Folk (je suis toujours bloqué à l’épisode 6 de la saison 2 mais si l’on m’offrait les DVD, je pourrais ENFIN voir la suite) je me suis plongé la tête la première fois dans Looking. Je dois avouer que j’ai peur d’une chose, que la série ne parvienne pas à séduire le marché hétéro car la série a énormément de qualité à la vue de ce premier épisode, parlant de choses modernes avec un ton très libre et HBO-esque. Créée par Michael Lannan (qui avait déjà joué dans Interior. Leather Bar., film LGBT réalisé par James Franco - que j’espère voir un jour dans Looking si saison 2 il y a -), la série tente donc de nous plonger dans le quotidien de plusieurs personnages de la communauté gay de San Francisco sans pour autant tomber dans le cliché ou dans la série racoleuse. Certes il y a une scène de plan cul dans la forêt mais les hétéros font de même et puis cette scène devient même un gimmick assez amusant de ce premier épisode.

Patrick, Dom et Agustin, trois homosexuels trentenaires, tentent de se faire une place au soleil à San Francisco. Le premier cherche désespérément l'homme de sa vie, alors que les propositions ne manquent pas; le deuxième enchaîne les conquêtes, mais ne s'en satisfait plus; et le dernier s'apprête à emménager avec son copain, bien qu'il ne soit pas tout à fait sûr de lui...
vlcsnap-2014-01-20-15h01m33s109.jpgLa série tente donc de raconter avec beaucoup de légèreté l’histoire de Patrick (incarné par Jonathan Groff - Glee -). C’est un homme qui aimerait bien rencontrer le prince charmant. Il rêve du grand amour mais il ne s’est malheureusement pas présenté. A 29 ans, il apprendre de la trentaine et si les propositions ne manquent pas pour lui, finalement on se rend compte qu’il n’arrive pas à trouver le bon. J’aime beaucoup ce personnage car bien que je sois beaucoup plus jeune que lui, j’ai l’impression d’entrer dans sa catégorie. Dans une ville où la tentation est grande, Looking s’amuse sans pour autant chercher à dénaturer son propos. On ne nous raconte donc pas des histoires gay simplement pour nous en raconter. Au contraire, je pense que le but même de la série de Michael Lannan est de nous plonger dans le quotidien de ces homosexuels aux goûts différents et à la vie sexuelle différente. Il n’y a aucune honte et la série ne caricature finalement pas son sujet. Même quand il s’agit de nous montrer à quel point Agustin ne se satisfait pas de son petit ami et à besoin de faire des plans à trois pour pimenter un peu sa vie sexuelle.

Nous avons également Dom, un personnage qui enchaîne les conquêtes sans chercher quoi que ce soit de stable. Finalement, le paysage dépeint de l’homosexualité dans Looking est assez réaliste. C’est ce que l’on peut voir tous les jours avec plusieurs catégories de personnes. On peut même faire des parallèles avec les hétéros entre ceux qui cherche du sexe sans lendemain pour s’amuser, ceux qui veulent vivre le grand amour et ceux qui trompent sans vergogne leur femme. Ce premier épisode passe extrêmement vite et c’est presque dommage. La série aurait peut-être eu besoin d’avoir un épisode de plus diffusé pour réellement nous satisfaire pleinement. Quand on compare Looking à Queer as Folk, on voit également à quel point le monde a grandi. La perception de l’homosexualité au travers de la société est très différente ici par rapport à la série de Russell T. Davies. Du coup, on sent que c’est dans l’air du temps, même du point de vue de la réalisation, beaucoup moins pop mais plus pure et légère. On cherche la volupté et non pas la déviance ce qui est à mon sens l’un des premiers pas vers l’égalité.

Note : 8/10. En bref, un premier épisode particulièrement soigné mais trop court. On n’a pas l’impression qu’il se passe finalement grand chose ce qui impose déjà l’envie de voir la suite.

Commenter cet article

delromainzika 23/01/2014 14:21


La France, pays radin de la bande passante :D


 


Merci beaucoup :)


Pour Following j'aime bien la série. Enfin, dans une certaine mesure. Disons que je la trouve drôle involontairement. C'est naze mais fun du coup :D


Et SHIELD j'avais lu un article de ce genre il n'y a pas longtemps. Je sais bien qu'ils ne peuvent pas plaire à tout le monde mais bon, pour un truc aussi "universel" que Marvel... :D sans parler
du fait que le dernier épisode n'était pas si mauvais que ça. Première fois que je mettais la moyenne à la série depuis belle lurette :D

gerald 23/01/2014 14:08


Oui c'est sûr, même avec SFR, c'est du 240p maxi, avec des sous-titres en Portuguais :) Quelques rares episodes en HD, qu'il vaut mieux regarder de nuit, avec un maximum de bande passante.


Je profite de cette occasion pour te dire que j'adore ton blog et tes critiques ; je me fie souvent à ton avis pour regarder ou pas de nouvelles séries, bien que je ne sois pas toujours d'accord
avec toi, ce qui est tout à fait normal. Et tu as un talent certain pour résumer les épisodes, mettre en lumière les faiblesses du scénario ou au contraire le génie des auteurs, bref nous livrer
l'essence de chaque épisode de presque toutes les séries ; bravo pour cela. T'es peut-être un peu dur avec Marvel Agents of SHIELD (http://www.digitalspy.co.uk/ustv/s227/agents-of-shield/news/a542190/agents-of-shield-exec-responds-to-critics-you-cant-please-everyone.html),
et The following (qui c'est vrai pourrait être meilleur) mais bon dans l'ensemble, je partage tes avis.


Au plaisir de lire tes prochaines chroniques :)

delromainzika 21/01/2014 01:06


@gerald: J'aimerais bien la consommer en DVD ^^ Car Youtube chez Free ca vire au 180p ou bien ça plante alors bon...

gerald 21/01/2014 01:02


Difficile de se faire un avis sur un épisode, de même qu'il est difficile de rivaliser avec QAF ; pour moi, idem, un peu dommage ce format de 29 minutes ; j'ai envie de voir la suite sans pour
autant être impatient.


Last but not least, every episode of QAF is available on youtube :)

Tibo18 20/01/2014 23:43


Très sympa ce pilote, même si le format 29 minutes ne m'a pas forcément convaincu...