Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Louie. Saison 2. Episode 3.

8 Juillet 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-07-08-13h41m11s21.png

 

Louie // Saison 2. Episode 3. Moving.


Il est un temps futile où le crédit n'est plus comme avant. Louie veut changer d'endroit pour vivre et offrir à ses filles une grande maison. C'est toute une question que se pose les gens de nos jours. Vais je pouvoir offrir un superbe lieu pour mes enfants. Il veut prendre un nouveau départ. Il est vrai qu'il vivait dans le même appartement avec son ex femme et donc… c'est une sorte de changement d'air qu'il veut, ne pas être dans la mémoire de sa femme qui l'a quitté et surtout, changer l'opinion de ses filles sur le lieu où ils habitent. Louie est le Mr tout le monde qui veut donc s'offrir une jolie maison à NY, très bien située pour… 17 millions de dollars. Oui, NY c'est cher. Il faut y mettre le prix si l'on veut quelque chose de bien.

J'ai adoré sa discussion avec son banquier. C'était vraiment fun et surtout, on est mis face à la réalité de nos jours où la crise économique a frappée de plein fouet les banques qui ne peuvent plus vraiment donner de gentils crédits. La fin de l'épisode est tout ce qu'il y a de plus surréaliste puisque avec ses 7000 dollars d'économies, il va quand même acheter cette maison grand standing. Il est fou. Mais c'est ce qui fait que ce personnage mi-réel mi-fiction est fabuleux. Il apporte une jolie vision réaliste du monde d'aujourd'hui. Il fait la même chose dans son premier sketch de l'épisode en parlant de ses anecdotes : "A Hasidic Jew will always be a Hasidic Jew in the telling, but a gay guy will probably just be a guy. Especially, if he's only slightly gay". De nos jours on rentre dans des cases, des cases différentes qui polluent notre opinion.
vlcsnap-2011-07-08-13h57m17s205.pngC'est également plein de petites situations. Le coup du SDF qui est remplacé par un autre c'était farfelu et absurde. La série utilise pas mal de situations de ce genre où elle met en place un climat bizarre et presque grotesque. Les traits sont tirés aux plus vrais sans être vraiment réels. Le déjeuner avec l'ami de Louie était hilarant. Surtout les références au postérieur de la mère de ce dernier. C'est encore une fois quelque chose de complètement hors contexte qui passe comme une lettre à la poste et surtout, est hilarant. La non réaction de Louie est également un bonus. Moi je suis fan de ce genre de situations complètement barrée que le comique de situation forge au fur et à mesure.

La petite apparition de Pamela Adlon dans l'épisode était un rayon de soleil inattendu. J'adore cette actrice, c'est fou, je sais pas, entre sa voix de pompiste fumeuse gros calibre, et ses prestations de femme complètement "fucked-up", je la trouve adorable. Elle peut avoir le visage baveux de sueur comme une droguée, que je l'adore car elle est marrante. Déjà dans Californication. Son dernier sketch sur la royauté britannique m'a fait rire : "After all that white that's been pumped into their blood, they've just been this jizzy white color for all these generations. All purple-y. Every British royal looks like cock meat. Their faces look like an Irish penis.". Au final, voilà encore une fois un exemple de la réussite de cette série, entre humour noir et dextérité de gestion du comique de situation. Génial.

Note : 8.5/10. En bref, éblouissant d'humour mais également cruel de vérité. Parfait.

Commenter cet article