Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Louie. Saison 4. Episode 11.

15 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-06-11-19h52m21s184.jpg

 

Louie // Saison 4. Episode 11. In the Woods.


Ce nouvel épisode de Louie est un épisode un peu particulier. En effet, il est rare que la série utilise le format d’une heure mais c’est une très bonne idée pour l’histoire que cet épisode vient nous raconter. En effet, « In the Woods » ne reprend pas l’histoire de Pamela mais nous raconte tout autre chose : l’enfance de Louis, sa relation avec sa mère, son père, ses amis, le collège, etc. Cet épisode est clairement l’un des meilleurs de la série. Nous avons donc un personnage que l’on va petit à petit apprendre à connaître. Au début Louis était un garçon un peu à part mais pas non plus marginal. Alors qu’il est une sorte d’enfant gentil comme tout, qui a quelques amis et qui tente de se faire une place dans sa classe, il va devenir le grand ami du professeur de chimie. Notamment depuis une expérience de pet. Au premier abord cela a tout de la blague de Two and a Half Men mais il n’en est rien. La série trouve un truc là dedans qui fonctionne. On sent que Louis n’est pas heureux et qu’il manque quelque chose dans sa vie. Peut-être un père. Ce dernier est absent et c’est sa mère qui tente de s’occuper tant bien que mal de lui. Elle va même oublier de l’emmener acheter un costume pour le bal de la promo. Mais ce n’est pas bien grave puisque c’est aussi à ce moment là que Louis va découvrir la drogue et plus particulièrement l’herbe.

Commencer à fumer de l’herbe à 13 ans il faut le faire mais Louie trouve le moyen de rendre cette histoire à la fois tendre et amusante. Le but n’est pas de nous donner l’impression que l’on est au milieu d’une intrigue pompeuse, bien au contraire, mais d’une vraie histoire comme un petit film. Cette saison a d’ailleurs adopté le film cinématographique à plusieurs reprises et de façon très efficace. On peut le voir dans le cas de « In the Woods » mais précédemment aussi dans le cas de « Elevator », cet épisode en six parties. Pour en revenir à celui-ci, l’ensemble fonctionne particulièrement bien grâce à la bonne volonté des personnages. On va avoir l’occasion de voir Louis dans le présent à quelques reprises histoire de faire le lien (et la suite) avec la série que l’on connait et aussi pour montrer Louis C.K. mais au fond ce n’est pas important. Je dirais même que le téléspectateur se moque de Louis dans cet épisode et préfère donc largement sa version adolescente à l’âge de 13 ans. Ce n’était pas facile de raconter l’histoire de la jeunesse de Louis, surtout en quatrième saison. Mais je constate que le résultat est assez impressionnant. C’est réaliste et en plus de ça, on sent que les scénaristes ont su faire quelque chose d’assez magique.
vlcsnap-2014-06-11-19h26m07s61.jpgDans le rôle de la mère on retrouve l’excellente Amy Landecker. Je l’ai trouvé bouleversante, surtout quand petit à petit elle va voir son fils sombrer dans la drogue. Au début elle ne va pas vraiment s’en rendre compte et une fois que les choses vont réellement prendre forme, c’est là que tout va commencer à se déglinguer dans la vie du personnage. Louie est dure avec elle même. Elle ne veut pas non plus être bourrée de tendresse. Avant qu’il ne trépasse (bien malheureusement), Philip Seymour Hoffman aurait dû jouer le rôle du professeur de physique-chimie. Je dois avouer que cela aurait été excellent mais peu importe, de toute façon l’hommage (qui est plus ou moins fait) est là. Dans le casting de l’épisode nous avons également une guest de taille : Jeremy Renner (Avengers). J’ai beau ne pas trop aimer cet acteur de façon générale (notamment à cause des tas de navets dans lesquels il a joué, Hansel & Gretel étant sûrement le dernier en date), ici il était parfait dans ce rôle de dealer avec qui Louis va se lier. C’était tellement incongru comme rencontre que l’on est en droit de se demander si Louis C.K. s’est inspiré de sa propre vie ou bien s’il a créé ça de toute pièce. C’est donc un personnage de choix que l’on donne à la série. Mais finalement, ce n’est pas tout, l’épisode va petit à petit nous plonger une vraie spirale infernale.

J’aime beaucoup la relation entre Louis et Lily. Les deux partagent des situations familiales similaires ce qui est facile de comprendre pourquoi ils vont finalement bien s’entendre. Les deux personnages vont faire des expériences (notamment la marijuana) mais l’on sent également que la série cherche aussi à nous démontrer qu’au fond la vie de Louis n’a pas toujours été facile et qu’il n’est pas devenu celui qu’il est aujourd’hui d’un claquement de doigt. Cet épisode pointe également du point autre chose que la saison s’est efforcée de faire depuis ses débuts. En effet, on a pu remarqué au fil des épisodes de la saison s’est énormément intéressée aux relations que Louis pouvait entretenir avec les femmes. Que cela soit les femmes de sa vie, ses filles, sa mère, etc. Les femmes sont donc des personnages à part entière dans une saison qui aurait très bien pu être beaucoup plus éclatée. Mais il n’en est rien, la série prouve que finalement derrière tous ces épisodes il y a une vraie cohérence, un vrai fil conducteur. J’ai maintenant hâte de voir les deux derniers épisodes de la saison qui nous font déjà de belles promesses.

Note : 10/10. En bref, un brillant épisode de Louie.

Commenter cet article